Elon Musk explique que Tesla avait failli mettre la clé sous la porte à cause des retards de production de la Model 3 qui ont miné la trésorerie de l’entreprise. Le patron du constructeur automobile confie que la survie de l’entreprise s’est jouée à une petite poignée de semaines.

Le destin se joue parfois à peu de choses. Pour Tesla, cela se compte en une petite poignée de semaines. Dans une interview accordée à l’émission Axios sur la chaîne HBO, le célèbre patron du constructeur automobile a avoué que les retards de production de la Tesla Model 3 ont failli signer la fin pure et simple de l’entreprise.

« Tesla faisait face à une mort imminente à cause de la ligne de production de la Model 3. L’entreprise perdait de l’argent de manière affolante et si nous n’avions pas réglé ces problèmes en une courte période de temps, nous serions morts. C’était extrêmement difficile », confie Elon Musk. L’homme d’affaires enchaîne ensuite en avouant qu’il restait moins de 10 semaines à vivre pour Tesla.

La période mentionnée ici par Elon Musk semble se situer aux alentours des mois de mars et avril 2018 lorsque les problèmes de production battaient leur plein — le souci existait depuis plusieurs mois déjà. Le patron de Tesla affirme qu’il restait sur le site de production de jour comme de nuit.

Rappelons que suite à une sortie maladroite sur Twitter, Elon Musk a récemment perdu son poste de président au sein de Tesla. Il en reste cependant le directeur général.