Elon Musk va quitter son poste de président du conseil d’administration de Tesla d’ici 45 jours et devra payer une amende de 20 millions de dollars.

Après une enquête, Elon Musk a décidé de répondre aux accusations de fraude venant de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’Agence fédérale américaine chargée de la supervision de la bourse.

Voilà l’accord conclu entre la SEC et le fondateur de Tesla : l’accord, soumis à l’approbation du tribunal, entraînera une réorganisation globale de la gouvernance de Tesla. Elon Musk et Tesla ont accepté de régler le différend avec la SEC sans « admettre ou nier les accusations » : 40 millions de dollars seront versés par Elon Musk et Tesla et distribués aux investisseurs touchés.

Elon Musk conservera le rôle de CEO (l’équivalent de Directeur général) de l’entreprise, mais il sera remplacé par un Président indépendant et ne pourra être réélu à ce poste pendant trois ans. Tesla devra également nommer deux nouveaux administrateurs indépendants pour son conseil, créer un nouveau comité d’administrateurs indépendants et préparer d’autres contrôles et procédures pour superviser les communications d’Elon Musk. D’ailleurs, il est également fort probable qu’Elon Musk ne soit plus libre de poster ce qu’il veut sur les réseaux sociaux, ses tweets pourraient être soumis au contrôle d’un avocat.

Le tweet de trop

À l’origine de cette affaire, un tweet d’Elon Musk : Elon Musk avait déclaré le 7 août dernier qu’il envisageait de retirer le titre de la cote au prix de 420 dollars, ce qui représentait une prime instantanée de l’ordre de 20 % au moment où l’annonce a été faite. 

Elon Musk a déclaré qu’il avait les fonds pour lancer la transaction et que le seul élément d’incertitude était lié au vote des actionnaires. Le fondateur de Tesla a ensuite décidé d’abandonner son plan suite aux doutes des investisseurs. De nombreuses enquêtes et procès ont été intentés

Ce n’est pas le premier tweet qui porte préjudice à Elon Musk : il avait qualifié un sauveteur de pédophile un peu plus tôt dans l’année.

À lire sur FrAndroid : Le verdict est tombé : une lourde amende pour Elon Musk, contraint de quitter la présidence de Tesla