Cette sportive électrique ultra puissante veut titiller la Tesla Roadster

 

Le constructeur allemand Wiesmann fait son grand retour, cette fois-ci avec une petite sportive électrique, qui devrait rivaliser frontalement avec la Tesla Roadster.

Wiesmann Project Thunderball

Il y a quelques années encore, les voitures électriques avaient assez peu de potentiel de séduction, il faut bien l’avouer. Mais au fil des années, et avec Tesla en chef de file, voilà que celles-ci ont commencé à devenir de plus en plus désirables, adoptant alors des lignes plus élégantes, n’ayant plus rien à envier aux modèles thermiques. Une évolution qui aura sans doute permis leur démocratisation et leur succès.

On pense bien sûr aux modèles de la marque d’Elon Musk, et notamment au Roadster, qui devrait voir le jour au cours de l’année prochaine. Mais il se pourrait que ce dernier ne reste pas seul bien longtemps sur ce segment. Et pour cause, un autre concurrent de taille s’apprête également à faire son arrivée sur le marché. Un petit cabriolet électrique, qui signe le retour d’une marque historique, disparue en 2014 puis rachetée en 2015.

Le retour en force de Wiesmann

Il s’agit de Wiesmann, un constructeur allemand fondé en 1985 et notamment connu pour ses roadsters au look néo-rétro. Après de longues années sans donner de nouvelles, voilà que la firme fait son grand retour, en levant le voile sur un tout nouveau modèle. Et pour cause, il s’agit d’un inédit cabriolet propulsé cette fois-ci non pas par une mécanique BMW mais par une motorisation 100 % électrique.

Baptisé « Project Thunderball » et encore au stade de prototype, ce nouvel arrivant embarque pas moins de deux moteurs électriques, développant une puissance totale de 680 chevaux pour 1 100 Nm de couple, le tout envoyé vers les roues arrière. Comme l’annonce le site de la marque, la sportive est alors en mesure de réaliser le 0 à 100 km/h en seulement 2,9 secondes. C’est moins bien que le Tesla Roadster, qui réalise l’exercice en 2,1 secondes.

Plus de 500 km d’autonomie

Embarquant une batterie de 92 kWh dotée de la technologie 800 volts, cette Wiesmann « Project Thunderball » devrait alors pouvoir parcourir jusqu’à 500 kilomètres en une seule charge. Il ne faudrait que 20 minutes environ pour passer de 20 à 80 % sur une borne 300 kW. Avec sa carrosserie réalisée en fibres de carbone, le roadster affiche un poids de 1 700 kg, alors que celui de sa rivale chez Tesla n’est pas encore connu.

Conçu pour afficher un comportement sportif et une belle efficacité en courbes, le cabriolet sportif est doté d’un différentiel à glissement limité ainsi que d’un contrôleur de stabilité. Si les prix n’ont pas encore été annoncés, ils devraient sans doute tourner autour des 150 000 euros, tandis que la Tesla Roadster débute à 172 000 euros. Si cela vous intéresse, sachez que les commandes sont déjà ouvertes.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles