Article sponsorisé par CFP Sécurité

Les vacances d’été arrivent à grands pas. L’occasion pour certains de quitter leur logement pendant plusieurs semaines, sans avoir la certitude qu’il restera impénétrable pendant cette absence. C’est bien souvent à cette période que le souhait d’équiper son logement en sécurité domotique devient le plus légitime.

Le monde des alarmes de maison a bien changé puisqu’elles aussi sont passées à l’ère de l’Internet of Things. Connectées aux réseaux internet et GSM, ces alarmes communiquent facilement avec vos différents appareils, comme votre smartphone ou votre ordinateur. Cela crée une interopérabilité des appareils qui facilite votre vie au quotidien : tout est paramétrable depuis vos différents supports connectés à Internet. Si l’envie vous prend de vous équiper, retrouvez une large sélection d’alarmes de maison sur CFP Sécurité.

Concrètement, comment fonctionne une alarme de maison ?

Les alarmes domotiques sont des systèmes interconnectés entre eux. Au milieu se trouve la centrale d’alarme et autour d’elle, de nombreux éléments peuvent se greffer au fur et à mesure. Détecteurs d’ouverture, de choc ou de fumée peuvent être liés à votre centrale, qui agira en conséquence si l’un de ces capteurs s’active. Et si vous êtes l’heureux propriétaire d’un animal de compagnie, n’ayez crainte : de nombreux détecteurs sont formés à reconnaître les animaux et à ne pas s’activer lorsqu’il s’agit d’eux.

Une fois alertée, votre alarme pourra prévenir les personnes de votre choix. Tout d’abord, si vous choisissez la sirène d’alarme, ce sont les voisins qui seront naturellement prévenus en premiers, en plus de dissuader l’intrus. Si l’alarme est connectée, une notification apparaîtra sur votre smartphone. Ajoutés à cela, certains systèmes d’alarme vont automatiquement prévenir les autorités compétentes, vos proches ou voisins selon la façon dont vous avez configuré vos alertes.

Optimiser sa sécurité avec son alarme connectée

À l’ère des objets connectés, les systèmes d’alarme ont bien évolué. Elles ne fonctionnent plus réellement comme un système autonome qui agira seul en votre absence. Grâce à des communications RTC, IP ou GSM, l’alarme peut être connectée au monde extérieur de différentes manières : directement sur la ligne téléphonique, en Wi-Fi ou bien avec sa propre puce connectée au réseau GSM. De cette manière, vous pourrez interagir à distance avec votre système de sécurité. Ce qui est pratique dans bien des cas : accéder à votre caméra pour voir qui se trouve sur le perron, autoriser l’accès à votre domicile pour votre personnel d’entretien, etc.

Et si votre domicile regorge d’objets connectés, alors vous allez pouvoir les faire interagir avec votre alarme. Compatible avec le protocole IFTTT, vous pourrez assigner des automatismes avec certaines actions. Par exemple : lorsque votre smartphone se connecte au réseau Wi-Fi de votre domicile, l’alarme peut se désactiver automatiquement. Ou encore, lorsque vous désarmez votre système de sécurité, vos ampoules connectées peuvent alors s’allumer automatiquement.

L’Amazon Echo Dot

Et en parlant d’automatisme, certains systèmes d’alarme sont compatibles avec Alexa, l’assistant des Amazon Echo. Une compatibilité qui permet un contrôle vocal de sa sécurité domotique. Avec une routine paramétrée, un « Alexa, je m’en vais » peut éteindre vos ampoules, couper la musique et activer votre alarme. Le Google Assistant est lui aussi compatible avec certaines marques d’alarme.

Pour conclure, l’univers des alarmes de maison a bien évolué, en suivant les mutations technologiques récentes. Leurs usages se sont simplifiés, répondant aux besoins quotidiens des utilisateurs. Et la connectivité avec nos appareils connectés y est pour quelque chose : il est bien plus pratique de paramétrer son alarme via sa voix ou son smartphone plutôt qu’en passant par la console de la centrale d’alarme.

Article sponsorisé par CFP Sécurité
Cet article a été réalisé en collaboration avec CFP Sécurité. Il s'agit d'un contenu crée par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content, l'équipe éditoriale de FrAndroid n'a pas participé à sa création. Nous nous imposons les mêmes critères pour vous proposer un contenu unique et de qualité.