Introduction

La Samsung Galaxy Watch Active est la nouvelle montre connectée de Samsung. La recette est alléchante puisque l’appareil reprend plusieurs qualités de la Galaxy Watch classique et les applique dans un format plus petit et mignon. Voici notre test complet pour savoir ce qu’elle vaut.

Fiche technique

Modèle Samsung Galaxy Watch Active
Taille de l'écran 1,1 pouces
Technologie d'affichage sAMOLED
Définition de l'écran 360 x 360 pixels
Format écran Circulaire
Processeur Exynos 9110 à 1,15GHz
Mémoire RAM 768 Mo
GPS Oui
Wifi Oui
Dimension 39,5 x 39,5 x 10,5 mm
Poids 25 grammes
Batterie 230 mAh
Capteur de rythme cardiaque Oui
Podomètre Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Boussole Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Capteur de proximité Oui
Rechargement Câble de charge magnétique
Résistance à l'eau 68
Prix 249€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Design

Légère, petite, compacte. En termes de design, la Samsung Galaxy Watch Active est vraiment plaisante. Alors que les montres connectées tombent facilement dans l’écueil de l’épaisseur, ce n’est pas le cas de la dernière-née du géant sud-coréen.

Pour tout vous dire, on oublie même assez facilement que la tocante est autour du poignet, tant que vous ne la serrez pas comme un bourrin évidemment. Parlons du boîtier d’abord. Avec une épaisseur de 10,5 mm et un diamètre de 39,5 mm, la Galaxy Watch Active est bien moins imposante que sa comparse la Galaxy Watch. L’objet gêne donc très peu au moment de faire du sport. Idem lorsqu’on s’endort.

Ce sentiment est renforcé par le poids de l’appareil : 37 grammes avec le bracelet (25 grammes sans bracelet). En d’autres termes, le boîtier en lui-même ne pose aucun souci de confort. Je ne peux malheureusement pas vous cacher que je me suis senti un petit orphelin de la très inspirée bague rotative de la Galaxy Watch classique que j’ai testée en octobre 2018.

Sur la déclinaison Active, toute la navigation passe par des interactions sur l’écran tactile. Est-ce un défaut ? Non, loin de là. Disons plutôt que la couronne circulaire est l’un des avantages de la Galaxy Watch plus grosse… et plus chère. Un autre détail m’a cependant un petit peu plus frustré : autour de la zone d’affichage, les bordures noires sont bien visibles.

Leur disparition pure et simple est de l’ordre de l’impossible, mais nous n’aurions pas craché contre un peu plus de finesse. Pour le dire avec des chiffres : les bordures font un peu plus de 0,5 cm de largeur. Sur les 3,95 cm de diamètre du boîtier, cela représente ainsi environ 1,14 cm au total.

Passons au bracelet en silicone. Je n’ai rien de particulier à signaler dessus. Lors des journées les plus chaudes, il m’a légèrement démangé, mais ce n’est rien d’anormal. Samsung fournit une rechange dans la boîte et, à ce propos, sachez que, comme d’habitude sur les montres de la marque, l’attache est standard pour faciliter le remplacement et les personnalisations avec la très grande majorité des bracelets disponibles.

Puisque l’on parle du bracelet, notons un désagrément particulier au niveau de la boucle. Une fois la montre attachée, il faut faire glisser le bout de bracelet restant par-dessous. Cela permet d’éviter de se coltiner une languette disgracieuse qui dépasse du poignet et c’est plutôt une bonne inspiration.

Le hic, c’est qu’il faut donc coulisser le bout de silicone entre le bracelet et votre peau. Et la sensation est… étrange. D’autant plus qu’une fois sur trois, je me suis retrouvé avec une partie du poignet pincée d’une drôle de manière. On s’y fait assez rapidement, mais encore une fois, la sensation est… étrange.

Enfin, notez que la Samsung Galaxy Watch Active est certifiée IP68 pour l’étanchéité et 5ATM pour lui permettre d’être plongée à 50 mètres de profondeur.

Écran

C’est une évidence, la Samsung Galaxy Watch Active profite d’un écran AMOLED. Et comme sur la Galaxy Watch, les pixels noirs éteints sont ici exploités à fond puisque l’ensemble de l’interface est assombrie. Rien de bien étonnant donc.

Sur ce modèle, il faut composer avec un écran de 1,1 pouce avec une définition de 360 x 360 pixels. S’il n’est évidemment pas pertinent de regarder une vidéo sur une si petite surface, malgré l’existence de l’application Player4YouTube, je peux au moins assurer que la consultation du contenu affiché n’a presque jamais posé de souci. J’écris « presque », car à deux reprises où le soleil tapait particulièrement fort, j’ai trouvé que la luminosité maximale manquait d’un brin d’intensité en mode automatique. Mais vraiment, juste un brin et cela se règle facilement en poussant manuellement le niveau un peu plus haut depuis le panneau des raccourcis.

À l’inverse, les cadrans trop clairs peuvent être un peu désagréables pour les yeux lorsque la nuit tombe. Ma solution préférée pour y remédier consiste à en choisir un bien sombre. Et si les cadrans proposés par défaut ne vous siéent guère, sachez que le Galaxy Store regorge de choix. C’est d’ailleurs là que j’ai trouvé mon bonheur.

Un cadran sombre que j’ai trouvé sur le Galaxy Store

Notons aussi que la protection Gorilla Glass devrait éviter au verre de trop souffrir d’éventuelles chutes.

Utilisation

La bête est animée par un Exynos 9110 associé 0,75 Go de RAM et 4 Go de stockage. Et pour faire tourner le tout, on trouve l’interface toujours aussi séduisante de Samsung, Tizen OS 4.0. Apprendre à utiliser la montre est un exercice enfantin et la plupart des astuces vous sont expliquées lors du premier démarrage. En faisant glisser le doigt vers la droite, on accède aux notifications. Vous pouvez les ouvrir en tapant dessus ou les effacer avec un swipe vers le haut.

Mais revenons à l’écran principal. De là, un glissement vers la gauche vous permet de naviguer entre les applications et les widgets dont vous pouvez personnaliser la disposition à votre guise. Et pour ne pas avoir à tout faire via l’écran tactile, vous avez deux boutons à votre disposition sur la tranche droite. La touche du haut renvoie sur la page précédente tandis que celle du bas sert à revenir à l’accueil.

À tout moment, vous pouvez abaisser le panneau des raccourcis pour accéder aux paramètres généraux, de notifications ou encore du Bluetooth. C’est aussi là que vous pourrez désactiver la reconnaissance tactile de l’écran pour pouvoir aller dans l’eau sans souci ou lancer l’option qui aide à retrouver votre smartphone en le faisant sonner.

Poser la paume de la main sur l’écran de la montre permet par ailleurs de le mettre en veille. Cela peut faire beaucoup de choses à retenir quand on tente de les décrire ainsi à l’écrit, mais les gestes viennent vraiment intuitivement sur Tizen OS. On appréciera d’ailleurs une belle harmonie esthétique entre l’interface de la montre et One UI qui propulse les smartphones les plus récents de Samsung.

En faisant un tour sur le Galaxy Store, vous trouverez une belle panoplie d’applications en tout genre. On l’a dit, vous pouvez profiter de YouTube, mais aussi d’un navigateur web, de plusieurs services de tracking sportif, de Spotify, d’une lampe torche, des jeux ou la plateforme Navigation de Google Maps qui vous aide à trouver le bon chemin pendant un itinéraire.

Notez aussi que si certaines applications sur votre smartphone se contentent simplement d’envoyer une notification avec laquelle vous ne pourrez pas vraiment interagir, ce n’est pas le cas des services de messagerie.

 

SMS, WhatsApp, Messenger… Dès que je recevais un message écrit, je pouvais y répondre avec des phrases suggérées par la montre ou alors directement en dictant les mots.

Le processus pourrait gagner en rapidité, mais il est efficace.

Sachez que les notifications reçues déclenchent de petites vibrations autour de votre poignet. Vous pouvez évidemment les désactiver, mais elles sont plutôt bien dosées.

Aussi, Samsung Pay est disponible sur la montre qui est compatible NFC. En fonction de la banque chez qui vous avez un compte, cela pourra se révéler bien pratique pour payer sans contact et rapidement lors de vos achats.

Suivi d’activité

Cardiofréquencemètre, suivi du sommeil, GPS, accéléromètre… La Samsung Galaxy Watch Active est bien équipée pour analyser votre activité physique. L’appareil est efficace pour détecter de lui-même dès que vous vous prêtez à une session de marche, de course ou de vélo assez longue.

La montre ne tarde alors pas à vous encourager pour continuer votre effort. Le ton positif est toujours au rendez-vous à la fin de l’exercice. En effet, qu’importe l’intensité de votre effort, vous serez récompensé par un bref texte de félicitations. D’aucuns y verront une certaine forme d’hypocrisie, d’autres se sentiront plus motivés à s’améliorer.

Personnellement, je fais plutôt partie du deuxième groupe de personnes… même si les « Très bien, toujours actif » auxquels j’avais droit pour mettre lever de ma chaise et avoir fait 5 rotations de buste m’ont un peu fait lever les yeux au ciel — d’autant plus qu’il y a un léger souci d’affichage.

À ce propos, je dois préciser que lorsque vous restez trop longtemps inactif, la Galaxy Watch Active vous envoie une notification vous proposant un court exercice. J’ai mentionné les rotations de buste, mais vous pouvez opter pour des flexions, des étirements, des squats… Si j’ai trouvé la montre plutôt précise dans la détection de mouvement dans l’ensemble, il est arrivé que l’accéléromètre plante sans détecter les gestes que j’étais en train de faire dans le cadre d’un exercice — et je vous garantis que je respectais bien les consignes. Cela ne s’est produit que deux fois en deux semaines.

Avec les widgets Samsung Health, l’application dédiée au sport conçue par le Sud-Coréen, vous pourrez lancer des exercices pour avoir un retour sur le temps passé à faire un effort, les calories dépensées, votre rythme cardiaque. En fonction de vos accomplissements, vous recevrez des badges pour avoir grimpé tant d’étages, marché tant de kilomètres, battu tel record, etc. L’idée, ici aussi, est d’envoyer des ondes très positives.

 

Notez que Samsung Health existe aussi sur votre smartphone pour une vue d’ensemble sur vos récentes activités plus agréable à consulter sur un écran de téléphone. L’app réunit aussi les données enregistrées sur vos nuits de sommeil, votre niveau de stress et votre rythme cardiaque.

L’application est d’ailleurs disponible sur Android et iOS.

Samsung Health est l’application santé du fabricant de smartphones coréen, compatible avec tous les téléphones, elle vous permet de suivre...

3 raisons de télécharger cette application

  • Suivez votre santé dans une application ultra complète
  • Défiez vos amis pour vous motiver mutuellement
  • Utilisez votre montre ou votre bracelet Samsung pour obtenir plus de données

On l’a rapidement mentionné, la montre permet de réguler le niveau de stress de l’utilisateur en proposant un exercice de respiration. La fonctionnalité est classique : une rosace bleue croît et décroit et vous devez caler vos inspirations et vos expirations sur le même rythme. Quant au cardiofréquencemètre, il est assez autonome et mesure régulièrement les battements de votre cœur. Vous pouvez aussi décider d’activer par vous-même cette option. Pensez simplement à faire cela en étant assis et lorsque vous avez pris un peu le temps de vous reposer.

Quant au tracking du sommeil, celui-ci s’active automatiquement, se montre précis pour détecter la période pendant laquelle vous êtes dans les bras de Morphée et vous livre plusieurs détails sur les différentes phases de repos que vous avez traversées pendant la nuit.

Autonomie

Avec sa taille de guêpe, la Galaxy Watch Active ne pouvait pas se payer le luxe d’embarquer une grosse batterie. Il faut donc se contenter d’un accumulateur de 230 mAh. À titre de comparaison, on profite d’une capacité de 472 mAh sur la Galaxy Watch.

En termes d’endurance, la tocante peine donc à être aussi convaincante que sa sœur aînée. L’anecdote la plus frappante qui me vient en tête est la suivante : vendredi soir, à 19h, je retire la Galaxy Watch Active de son socle de recharge avec 98 % de batterie. Je sors avec des amis, consulte brièvement quelques notifications pendant la soirée puis m’endors avec. Le lendemain, samedi, je me promène pendant près de 4 heures dans les rues parisiennes, motivé par les encouragements de la montre qui me félicite pour mon activité. Vers 19h30, la montre m’alerte que le niveau de batterie avoisine les 15 % et m’invite à activer le mode d’économie d’énergie. Ayant envie d’éprouver l’appareil, je décline la proposition. Nouvelle sortie avec des amis, je consulte encore deux ou trois fois mes notifications puis oublie un peu que je porte l’objet connecté autour du poignet. Vers minuit dépassé de plusieurs minutes, je n’avais plus de jus.

Ce que l’histoire ne dit pas, c’est que j’avais laissé le chargeur au bureau et je n’ai donc pas pu utiliser la montre de tout le dimanche… Bref. Ce que l’on retient essentiellement de cette aventure, c’est que la Galaxy Watch Active n’a tenu sur batterie qu’un petit peu plus de 24 heures. Précisons toutefois qu’avec ma balade du samedi, le suivi d’activité était particulièrement sollicité.

Lors des journées plus oisives, la montre arrive à endurer le quotidien pendant un petit peu plus de 48 heures avant d’envoyer la notification proposant de passer en mode économie d’énergie. Pour rappel, cette option bloque les applications et les widgets et passe toute l’interface en noir et blanc. Seules l’heure et les notifications restent consultables. Au final, l’autonomie est assez juste, mais pas forcément décevante. Disons que pour être vraiment tranquille, nous vous recommandons de recharger la montre toutes les 36 heures.

Pour la recharge, il faut compter 2h30 environ pour passer de 0 à 100 % avec le socle 5W de recharge sans fil. Vous pouvez aussi utiliser la recharge sans fil inversée du Galaxy S10.07

Communication

Vous ne pouvez pas passer un appel avec votre Samsung Galaxy Watch Active. Celle-ci vous proposera bien de décrocher lorsqu’un contact tentera de vous joindre, mais la tocante vous signalera ensuite d’aller prendre l’appel sur votre smartphone. Pas très pertinent du coup.

La montre est connectée à votre smartphone via du Bluetooth 4.2. La portée variera en fonction des smartphones, mais après appairage avec mon Galaxy Note 9, je pouvais m’éloigner d’une vingtaine de mètres avec deux ou trois murs en obstacle avant d’être déconnecté.

Prix et disponibilité

La Samsung Galaxy Watch Active est disponible en France au prix conseillé de 249 euros.

Note finale du test 8/10
La Samsung Galaxy Watch Active est une belle montre qui brille par sa légèreté et son aspect compact. Propulsée par Tizen OS, elle offre une expérience utilisateur complète, très soignée et intuitive tout en garantissant un suivi d'activité précis, même si on pourra toujours un peu pinailler sur les rares bugs observés ci-et-là.

On regrettera une autonomie un peu juste, sans être décevante. La Galaxy Watch Active n'est certes pas une monstresse d'endurance, mais elle tient suffisamment longtemps pour être digne de confiance sur ce plan-là. L’autre petit défaut à signaler concerne les grosses bordures autour de l'écran. Celui-ci n'étant pas particulièrement étendu, les contours noirs paraissent assez disproportionnés.

Au final, on retiendra que la Galaxy Watch Active reprend l'essentiel de la belle recette de la Galaxy Watch classique, ôte quelques fonctionnalités au profit d'un format plus mignon et d'un prix plus doux. Au final, c'est un produit bien réussi.
  • Points positifs
    • Format petit et compact
    • Suivi d'activité précis
    • Belle interface
  • Points négatifs
    • Quelques petites erreurs
    • On aurait aimé une plus grosse autonomie
    • Grosse bordures autour de l'écran