Votre Apple Watch pourrait détecter les symptômes du Covid-19 avant vous

Ou même votre bracelet Fitbit

 

Rythme cardiaque, oxygénation du sang, prise de température… les montres et bracelets connectés savent désormais tout de votre santé. Des chercheurs ont même découvert qu’ils pourraient détecter les premiers signes d’une contamination au coronavirus avant même que les symptômes n’apparaissent.

Les dernières Apple Watch embarquent désormais une fonction ECG électrocardiogramme

Les dernières Apple Watch embarquent désormais une fonction ECG électrocardiogramme // Source : Apple

La santé est depuis longtemps au cœur des priorités des géants de la Tech. La montre connectée en est devenue le meilleur exemple tout comme les traqueurs d’activité qui multiplient les prises de données en tous genres, du rythme cardiaque à l’oxygénation du sang en passant par la température ou la fréquence respiratoire.

Autant de données biométriques qui servent à dresser un état des lieux de votre santé dans une application mobile ou pour envoyer à votre médecin en cas de suivi. Mais tout cela pourrait avoir un intérêt bien plus important dans la situation de pandémie actuelle. Plusieurs chercheurs se sont penchés sur ces objets connectés qui ont l’avantage d’être en permanence avec nous. Et ils ont découvert qu’ils pourraient s’avérer de précieux alliés dans la détection des premiers symptômes.

Des données biométriques relevées en permanence

Selon les scientifiques qui se sont penchés sur l’Apple Watch et le bracelet Fitbit notamment, les changements dans la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire et d’autres données biométriques peuvent signaler les premiers stades de l’infection au coronavirus. Et ce, avant même que l’utilisateur ne le sache. Cela pourrait permettre de diagnostiquer la maladie suffisamment en amont pour isoler le patient alors qu’il se trouve encore en bonne santé. Ces éléments sont vérifiés et relevés de manière continue sur ce type d’appareil et stockés dans le produit ou votre smartphone.

« Lorsque vous tombez malade, avant même que vous ne le sachiez, votre corps commence à changer, votre fréquence cardiaque augmente», explique Michael Snyder, professeur à la Stanford University School of Medicine qui réalise un large suivi de la maladie au quotidien. Le coronavirus, qui a touché plus de 15 millions de personnes à travers le monde et fait au moins 600 000 morts, provoque de la toux, de la fièvre ou encore la perte du goût et de l’odorat. Des symptômes faciles à identifier, mais souvent un peu tardivement.

Des signaux détectés jusqu’à neuf jours avant les premiers symptômes

L’étude s’est portée sur 5 000 personnes, dont 31 utilisateurs de bracelet connecté positifs au Covid-19. Pour les malades, les données relevées sur les smartwatches ont montré la présence d’une infection avant l’apparition des premiers symptômes. Des signes qui ont été détectés en moyenne trois jours plus tôt. Une des montres connectées a même relevé le premier signe de maladie neuf jours avant que les symptômes n’apparaissent. De quoi éviter une contamination à large échelle quand un individu ne sait pas encore qu’il est malade. « Nous sommes en mesure de dire qu’une personne est malade avant que les symptômes ne soient là. C’est formidable, » s’enthousiasme le professeur Snyder. « Vous pouvez dire aux gens de rester chez eux, de ne pas sortir pour éviter de contaminer les autres. »

Considérée souvent comme un gadget à usage des sportifs, la montre connectée a véritablement les atouts santé dont elle se prévaut. Apple en a fait depuis longtemps son cheval de bataille, ajoutant la possibilité de faire un électrocardiogramme depuis l’Apple Watch Series 4, multipliant en parallèle les études santé avec de grandes universités et instituts de recherche. Jusque-là, la marque à la pomme s’était notamment penchée sur la détection des problèmes cardiaques.

Fitbit, de son côté, mène ses propres recherches sur la détection du Covid-19 via ses appareils. Aux États-Unis et au Canada, plus de 100 000 personnes, dont 12 000 positifs au coronavirus, participent ainsi à une très large étude. Mais de manière générale, les bracelets et montres connectés pourraient déjà jouer les compagnons parfaits pour un suivi médical en temps réel post-maladie en surveillant toutes les données biométriques.

Les derniers articles