EDF se relance dans les bornes de recharge rapide : tout savoir de sa solution

 

Après le fiasco de Corri-Door, la filiale d’EDF Izivia revient dans la course et s’apprête à lancer son réseau de bornes rapides dès l’année prochaine.

Recharge borne publique
Une recharge sur borne publique, gratuite la nuit // Source : Bob Jouy pour Frandroid

Cela fait un petit moment que nous n’avions pas entendu parler d’Izivia. Et pour cause, la filiale d’EDF spécialisée dans les solutions de recharge pour les véhicules électriques avait tenu à se montrer discrète après le fiasco du réseau Corri-Door début 2020. L’ensemble des bornes, situées aux abords des autoroutes, avaient alors été débranchées pour des raisons de sécurité selon l’entreprise.

Deux ans après cette affaire, qui avait fait grand bruit dans le monde de la voiture électrique, voilà qu’Izivia fait son grand retour, pour lancer son propre réseau de charge rapide, en partenariat avec Demeter, comme elle l’annonce dans un communiqué. Baptisé Izivia Express, celui-ci sera composé de 300 bornes situées dans les villes et près des grands axes.

Un réseau sur tout le territoire

Mené en partenariat avec le Fonds de modernisation écologique des transports géré par Demeter, ce déploiement se ferait progressivement, afin que l’ensemble des bornes soient accessibles aux usagers d’ici à l’année prochaine. Dans son communiqué, Izivia affirme avoir déjà trouvé pas moins de 75 sites qui pourraient accueillir ses bornes de recharge rapide. Le but ? Que ce nouveau réseau couvre l’ensemble du territoire et cible des lieux à forte fréquentation.

Si la liste détaillée des lieux où seront implantées ces futures bornes n’est pas encore connue, alors qu’Izivia et Demeter travaillent encore sur le sujet, on sait d’ores et déjà que 45 centres Norauto accueilleront des infrastructures de recharge. Plusieurs centres commerciaux et grandes surfaces devraient suivre le mouvement.

Jusqu’à 150 kW

Comme l’annonce Izivia, chaque station comportera au maximum six bornes de recharge rapide en courant continu. Deux types seront alors accessibles aux usagers, offrant une puissance de 50 et 150 kW. Selon le communiqué de l’entreprise, ces infrastructures seront accessibles à toutes les voitures électriques, ce qui laisse penser que les clients auront le choix entre la norme CSS et CHAdeMO notamment, même si cette dernière se fait de plus en plus rare.

Si toutes les informations n’ont pas encore été révélées, la facturation se fera au kilowattheure, entre 0,40 et 0,50 euro TTC. Néanmoins, une tarification au temps pourrait par la suite être mise en place, afin de favoriser la rotation des véhicules. Pour l’heure, la firme n’a pas donné plus de détails à ce sujet.

Allego fait ses débuts sur le territoire français au travers d’une première station de charge comportant 5 bornes, dont trois chargeurs rapides oscillant entre 150 et 300 kW. L’autoroute A355 a été choisie pour inaugurer ce lancement.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles