Après l’échec de fusion avec Renault, Fiat Chrysler s’allie avec Aurora pour développer des véhicules autonomes

Par Grégoire Huvelin 11 juin 2019

Moins d’une semaine après avoir retiré son offre de fusion avec Renault, Fiat Chrysler n’a pas tardé à rebondir en s’alliant avec la start-up américaine Aurora, spécialisée dans les solutions autonomes. Avec, comme objectif final, d’intégrer ces dernières à ses véhicules utilitaires.

Se retirer pour mieux rebondir : voilà comme l’on pourrait qualifier l’état d’esprit actuel des dirigeants du constructeur italo-américain Fiat Chrysler. Bien partie pour fusionner avec Renault, la firme transalpine a finalement rebroussé chemin à la surprise générale, invoquant des conditions politiques françaises visiblement pas assez optimales à ses yeux. Un retrait qui appelait en fait à un rapprochement tout autre.

Comme nous l’apprend un communiqué de presse publié dans les colonnes de Medium, la start-up Aurora, spécialisée dans les solutions automobiles autonomes, s’est rapprochée du fabricant européen dans le cadre d’un nouveau partenariat conclu entre les deux parties. Soit un timing relativement rapide après l’échec de fusion observé entre Fiat Chrysler et le fleuron tricolore.

Aurora, opération séduction réussie

Il n’empêche qu’Aurora possède des atouts de charme, à commencer par ses fondateurs : Chris Urmson, ancien directeur technique des voitures autonomes chez Alphabet (maison-mère de Google), Sterling Anderson, ex-directeur du programme Autopilot de Tesla (deux ans) et Drew Bagnell, anciennement à la tête du pôle perception et détection chez Uber, disposent d’une solide expérience dans le secteur.

Fondée en 2016, Aurora a depuis tapé dans l’œil des investisseurs internationaux. En témoigne cette levée de fonds de 530 millions de dollars réalisée en février 2019 auprès de Sequoia Capital. Un an plus tôt, la jeune pousse s’illustrait au travers d’une alliance avec Volkswagen et Hyundai : preuve que ses projets séduisent, même les plus grands. Depuis, ses solutions ont été intégrées dans six segments de véhicule, de la berline au SUV en passant par plusieurs gammes de voitures utilitaires, d’après le groupe.

Un manque de clarté sur leur projet commun

C’est d’ailleurs sur les véhicules utilisateurs que se focalisera le partenariat établi entre Fiat Chrysler et Aurora. Si aucune précision technique ni financière n’a été communiquée, cette alliance donnera l’opportunité à Aurora « d’élargir la portée d’Aurora Driver », de sorte à offrir « des solutions variées à [ses] clients en matière de logistique, transit et autres cas d’usage », peut-on lire sur le communiqué de presse. En espérant que le nouveau binôme s’épanchera un peu plus, à l’avenir, sur les véritables tenants et aboutissants de leur projet commun.

Contenus Sponsorisés
Read more...