Fiat Centoventi : la Panda électrique aura bel et bien le droit à une version de série

La Panda va faire ses premiers pas... dans l'électrique

 

Le patron de la marque Fiat, en la personne d’Olivier François, a confirmé le développement de la Fiat Centoventi aperçue pour la première au salon automobile de Genève 2019. Inspirée de la Panda, cette citadine jouera la carte de la modularité grâce à des batteries amovibles capables de renforcer l'autonomie selon le nombre de packs installés.

Intronisée sous forme de concept au Salon automobile de Genève 2019, la Fiat Centoventi ne remettra pas le couvert en cette édition 2020. Non pas parce que les dirigeants de la marque ont décidé d’abandonner le projet, mais parce que l’événement helvète a tout bonnement été annulé par mesure de précaution face à la propagation mondiale du coronavirus (COVID-19).

« Ce n’était pas juste un feu de paille »

La Fiat Centoventi, bien au contraire, bénéficie d’un intérêt certain de la part du fabricant italien. Tant et si bien que la firme transalpine s’est tout bonnement lancée dans la production de celle-ci, comme l’a confirmé Olivier François, le patron de la marque, au média britannique Auto Express. Un projet qui devient donc réalité, et duquel résultera une version de série dont la date de sortie n’a pas encore été communiquée.

« Ce n’était pas juste un feu de paille », assure l’intéressé, au sujet de cette nouvelle citadine. « C’est une approche différente du 100 % électrique. Donc je pense que nous avons un bel avenir dans les voitures électrifiées de ville, à travers la 500e et une stratégie moins traditionnelle matérialisée par cette Centoventi à bas coût, qui s’inspire beaucoup de la Panda », explique le dirigeant français.

Batteries amovibles

Et de poursuivre son propos : « Quand vous investissez dans une nouvelle plateforme avec une architecture inédite pour les véhicules électriques, ce n’est pas juste pour un seul modèle. Elle sera donc exploitée par d’autres voitures et utilisée pour tirer profit le plus possible de notre investissement », affirme-t-il.

La particularité de cette Centoventi réside dans son système de batterie. Si, il y a un an, le modèle ne fournissait qu’une faible autonomie de 100 kilomètres, la possibilité d’ajouter d’autres packs augmenterait cette portée de près de 400 kilomètres, pour un rayon d’action tutoyant les 482 kilomètres. En espérant que son prix se situera aux antipodes de la Fiat 500 électrique

Les derniers articles

  • Pourquoi la Freebox Pop n’est-elle pas Wi-Fi 6 ?

    Telecom

    Pourquoi la Freebox Pop n’est-elle pas Wi-Fi 6 ?

    07 juillet 202007/07/2020 • 13:00