Aiways U5 : en précommandes dès avril, le SUV chinois électrisera l’Europe en août

Aiways s'envolera bientôt pour l'Europe

 

Dans le cadre d’une conférence de presse diffusée en direct sur YouTube, le constructeur chinois Aiways a annoncé le lancement des précommandes européennes de son SUV électrique U5 dès le mois d’avril. Pour des livraisons attendues dans le courant du mois d’août.

« Genève devait être la porte d’entrée du marché européen », a regretté Samuel Fu, co-fondateur d’Aiways et anciennement à la tête du pôle Ventes Chine de Volvo, lors d’une conférence de presse diffusée en direct sur la plateforme YouTube, le 3 avril 2020. Sauf que la pandémie du coronavirus (Covid-19) a quelque peu chamboulé les plans d’une kyrielle de constructeurs automobiles, contraints de faire une croix sur ce traditionnel rendez-vous.

Livraisons estivales

C’est pourquoi le fabricant chinois Aiways a organisé une présentation plus intimiste, sise à Stuttgart, du premier véhicule électrique de son histoire : le SUV U5, que Frandroid évoquait déjà dans ses colonnes en décembre 2019. La voiture revient ainsi sur le devant de la scène médiatique, et a fait l’objet d’une annonce importante : l’ouverture de ses précommandes européennes dans le courant du mois d’avril.

Aiways U5

L’habitacle avant du SUV Aiways U5

Alexander Klose, vice-président exécutif des opérations à l’étranger, a dans la foulée évoqué le coup d’envoi des livraisons de son chouchou, prévu en août. Mise à l’arrêt pendant la crise sanitaire du Covid-19, l’usine de Shangrao, dans laquelle est assemblée le quatre roues électrifié, a récemment été relancée, précise Auto Plus. De quoi repartir de l’avant comme il se doit pour se préparer à une riche année 2020.

Une belle autonomie… à tempérer

Pour rappel, l’U5, long de 4,70 mètres et large d’1,73 mètre, se dote d’un moteur de 140 kW, pour un couple de 315 Nm, et d’une batterie de 63 kWh lui octroyant un rayon d’action d’environ 500 kilomètres. Une autonomie à tempérer, car calculée à partir du cycle d’homologation NEDC, et non de la norme plus réaliste WLTP, comme le fait la majorité des constructeurs automobiles.

À l’époque, le média Auto Moto avait eu l’occasion de tester l’engin pour découvrir un agréable niveau de confort, des accélérations franches, mais des finitions qui laissaient à désirer. Un constat que les futurs utilisateurs pourront eux-mêmes dresser, ou pas, d’ici quelques mois. Pour en profiter, un unique mode de vente a été mis en place : l’achat sur le site internet d’Aiways, et non via des concessionnaires agréés.

Les derniers articles