Imaginée et développée par la société indienne Blacksmith Electric, la moto électrique Blacksmith B2 se distingue à la fois par son style certes atypique, mais séduisant, et son autonomie de 240 kilomètres. Un large écran niché entre le siège et le guidon apporte une touche technologique plus que bienvenue.

De manière générale, l’autonomie des véhicules électriques – de la voiture à la moto en passant par les scooters et les vélos – fait grincer des dents. Car la capacité des batteries installées est souvent jugée trop faible par les utilisateurs, frustrés d’être cantonnés à un rayon d’action limité. Les équipes de l’entreprise indienne Blacksmith Electric, elles, ont décidé de tout miser sur la durabilité de leur produit.

Blacksmith B2, du nom de la moto électrique conçue au sein de ses bureaux, et dont Electrek se fait le relaie, a en effet de quoi combler les plus frustrés. Avec sa double batterie amovible, l’engin est en mesure de parcourir jusqu’à 240 kilomètres. À titre de comparaison, la LiveWire d’Harley Davidson tutoie les 175 kilomètres. Sauf que cette dernière débarquera sur le marché dès cette année, a contrario de la B2, prévue pour 2020.

Une vitesse de pointe honorable

Outre cette autonomie accrue, le deux-roues électrifié s’équipe d’un moteur asynchrone de 5 kW. De quoi lui permettre de grimper à 120 km/h maximum pour un couple de 96 Nm. Sur le papier, cette mouture semble faite pour les trajets de courtes et moyennes distances, que ce soit en ville ou sur voies rapides. Aucune information sur sa vitesse d’accélération n’est cependant indiquée sur le site officiel.

Malgré des photos très sombres apparaît un large écran situé entre le siège avant et le guidon. Dalle sur laquelle devrait être diffusé tout un tas d’informations utiles au conducteur, comme la vitesse, l’autonomie restante, mais également l’activation des clignotants. À noter aussi que la batterie se recharge en l’espace de quatre heures, et que des phares à LED s’invitent à l’avant et l’arrière du produit.

Un panel de fonctionnalités intégrées

Son look à la fois sobre et élégant est également marqué par une série de rainures visibles à l’avant, à l’arrière et sur les parties latérales du modèle. Un choix assumé par le constructeur, qui apporte ici un certain cachet à sa moto. Cette dernière propose enfin un panel de fonctionnalités, comme un GPS, un indicateur de trafic fait maison, un détecteur de passager, mais aussi une alarme et un antivol. La fiche technique mentionne une intelligence artificielle, bien qu’aucune information supplémentaire ne soit disponible à son sujet.

La production en série débutera en 2020, avant que le marché indien uniquement n’accueille en premier sa commercialisation. Pour un lancement mondial dans la foulée ? L’avenir nous le dira.