La start-up française Cityscoot entre dans une nouvelle dimension : ses 4000 scooters électriques disponibles en libre-service bénéficient désormais d’une mise en exergue sur l’application Uber, sur laquelle une réservation peut être effectuée.

C’est un grand pas en avant pour la jeune pousse tricolore Cityscoot, dont les premiers scooters électriques disponibles en libre-service ont été introduits à Paris, en 2016. L’entreprise a en effet noué de nouveaux liens étroits avec la célèbre multinationale Uber, dont l’application mobile affiche désormais l’emplacement des deux-roues zéro émission de la société française. Mieux, un utilisateur peut même directement réserver l’un des engins dessus.

« Diversifier le profil des utilisateurs »

Le General Manager d’Uber France, en la personne de Steve Salom, détaille en quelques mots les avantages bilatéraux de ce rapprochement : « Avec l’option scooters électriques, Uber offre toujours plus d’alternatives à la voiture individuelle. Ce partenariat nous permet d’enrichir notre plateforme de mobilité et offre à Cityscoot l’opportunité de séduire de nouveaux utilisateurs », peut-on lire dans un communiqué de presse.

Les objectifs du binôme sont clairs : « Faire découvrir les scooters électriques à un public plus large et diversifier le profil des utilisateurs », est-il indiqué. Le CEO de Cityscoot Bertrand Fleurose réalise en tout cas une belle opération. Cette alliance devrait lui permettre « d’accroître le nombre de trajet » tout en rendant son « service accessible à de nouveaux utilisateurs ». Un bon moyen, effectivement, de gagner en visibilité.

Prix inchangé

« Nous sommes fiers d’intégrer une application de référence en matière de mobilité urbaine, contribuant ainsi à faire connaître notre service en France et au-delà pour accélérer notre développement », conclut le patron de la start-up, aujourd’hui implantée à Paris, Nice, Milan et Rome. L’ajout de cette nouvelle option sacre la Ville lumière comme la « capitale mondiale de la mobilité », écrit Uber.

« Paris devient la ville avec le plus d’options de mobilité disponibles dans l’application Uber à travers le monde. L’intégration de scooters électriques en libre-service est une première pour Uber », souligne la firme d’outre-Atlantique. Les 4000 scooters électriques de Cityscoot s’invitent ainsi aux côtés des VTC, mais aussi des vélos et des trottinettes JUMP. Le prix de la location, à savoir 29 centimes par minute, reste inchangé.

« Des repas aux trajets » : Uber teste un abonnement mensuel à ses services