La Nasa pourrait se servir du Hummer électrique pour explorer la Lune

 

GM, le constructeur du Hummer EV et Lockheed Martin, entreprise de défense et de sécurité, ont présenté leur rover lunaire (Lunar Mobility Vehicle), espérant que la NASA le choisisse pour les futures missions lunaires habitées. Un rover basé sur le Hummer EV.

GM Lockheed Martin Lunar Rover Initial Design Sketches 2

Dans quelques années, la mission Artemis de la Nasa prévoit de ramener quatre astronautes sur la Lune en 2027. Pour ce faire, l’agence spatiale américaine a besoin d’un nouveau rover, le fameux véhicule qui permettra aux astronautes de se déplacer sur la Lune. Elle a donc lancé un appel à projets et le couple formé entre le constructeur américain GM (à qui l’on doit le Hummer EV) et l’entreprise américaine de défense Lockheed Martin (à qui l’on doit l’avion de combat F35) vient de dévoiler quelques détails sur leur proposition.

Une base commune avec le Hummer EV

Le rover des deux entreprises américaines reposerait tout naturellement sur une base technique assez connue, puisqu‘il s’agit du fameux Hummer EV 100 % électrique. Celui-ci possède des capacités de franchissements assez hors normes (ainsi qu’un mode crabe particulièrement pratique) et utilise uniquement de l’énergie électrique. GM annonce dans un communiqué que les travaux ayant permis la conception du Hummer EV seront repris pour ce rover, avec notamment l’aspect des performances, du châssis, de la batterie mais également de la conduite autonome.

En effet, malgré la consommation gargantuesque du Hummer EV (qui peut dans certains cas polluer davantage qu’une voiture électrique), celui-ci est une vitrine technologique assez fascinante. On se demande d’ailleurs s’il a une réelle utilité sur Terre. Les ingénieurs ont donc repris sa base et l’ont modifié, via un simulateur, pour réussir à garder ses roues sur le sol lunaire afin qu’il ne s’envole pas dans l’espace.

Les batteries doivent être solides

Du côté des batteries, si ce rover est retenu, il embarquera la plateforme électrique GM Ultium qui est pour le moment uniquement intégré sur le Hummer EV. Pour rappel, c’est une technologie qui avait été présentée en 2020 avec une capacité énergétique comprise entre 50 et 200 kWh, des performances très élevées et une charge très rapide grâce à son architecture 800 volts.

Il faudra toutefois les protéger des intempéries, avec notamment une température qui peut varier de 260 degrés Celsius entre le jour et la nuit sur la Lune. À défaut d’être des batteries solides, il faudra qu’elles soient résistantes.

La conduite autonome au programme

La partie conduite autonome — qui est entre les mains de la division Cruise de GM — est également très importante. Elle sera bien plus difficile à mettre en œuvre que sur Terre, puisque les ingénieurs ne pourront pas l’essayer durant des milliers de kilomètres en situation réelle. Sans tenir compte du fait que le revêtement de la Lune est bien moins lisse qu’une route goudronnée. Le rover permettra à deux astronautes d’explorer la Lune.

Dans une récente interview avec le média Automotive News, Brent Deep, responsable du programme chez GM, précise que l’ancien rover de 1971 — créé à l’époque par GM et Boeing — a également été pris comme base puisqu’il avait réussi avec succès sa mission. Le nouveau rover doit pouvoir être utilisé pendant 10 ans sur la surface de la Lune. Au sujet de la conduite autonome, l’homme a toutefois rappelé que l’absence de route allait faciliter la tâche, mais que le plus complexe serait de devoir recréer la surface de la Lune sur une carte virtuelle.

GM et Lockheed Martin ne sont bien sûr pas tous seuls sur cet appel à projet. On peut également citer le constructeur automobile Nissan, qui a noué un partenariat avec l’entreprise américaine Sierra Space. Il n’y a donc plus qu’à attendre le choix de la Nasa.

Canoo dévoile la voiture électrique qui sera chargée de transporter les astronautes de la NASA vers le pas de tir en direction de la Lune, dans le cadre de la mission Artemis, qui débutera en…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles