Cette cartouche permet d’écouter de la musique « à l’ancienne » sur une Game Boy

Radio Ga Ga 🎶

 

Un projet développé par Orangeglo permet de transformer une Game Boy en véritable radio FM, à l'aide d'une simple cartouche « spéciale » à installer.

Voici l’Orange FM Prototype, une radio amusante compatible avec n’importe quelle Game Boy // Source : Orangeglo

Transformer une Game Boy en radio FM. C’est ce que permet l’Orange FM Prototype : un prototype de cartouche un peu spécial, puisqu’il embarque une antenne et tout ce qu’il faut pour permettre à l’adorable console de Nintendo (mais aussi aux Nintendo Game Boy Advance, Super Game Boy et même à la récente Analogue Pocket, entre autres) de recevoir de douces mélopées via les fréquences radio les plus courantes.

Développé par Orangeglo et détaillé à cette adresse, le projet permet aussi de raccorder une antenne externe à la Game Boy en passant par sa prise Jack 3,5 mm, et ce afin de doper la réception des fréquences. Mais bien sûr, l’intérêt de ce prototype, entièrement intégré dans une cartouche, est de fonctionner avec n’importe quelle console compatible avec les jeux Game Boy. À noter toutefois que certaines d’entre elles pourront diffuser la radio à travers leur propres haut-parleurs… mais pas toutes.

Pas de commercialisation en vue, du moins pour l’instant

« Orange FM prend en charge les fréquences 87,5 – 108 MHz pour la majeure partie du monde, et 76 – 95 MHz pour le Japon », expliquent les développeurs sur leur site « Il existe également un mode « full range » qui vous permet d’accéder à la bande 64 – 108 Mhz. Vous pouvez choisir entre des options d’espacement de 200 kHz (par exemple 88,5, 88,7, 88,9, etc.) et de 100 kHz (par exemple 88,5, 88,6, 88,7, etc.) », lit-on.

Des détails bienvenus, même si la nature précise du dispositif n’est pas précisée. En effet, Orangeglo n’explique pas de quelle manière sont assemblés les composants dans un si petit espace, ni comment l’ensemble fonctionne sur le plan logiciel, par exemple.

Quoi qu’il en soit, les développeurs indiquent ne pas avoir de projets pour une commercialisation dans l’immédiat. La chose devrait bien finir par se concrétiser, mais plus tard, car à l’heure actuelle les responsables du projet admettent ne pas savoir exactement combien il coûterait à produire… et donc quel serait son prix de vente.