L’Epic Games Launcher anormalement actif sur PC lorsqu’il tourne en arrière plan

Les jeux gratuits d'Epic rentabilisés par la collecte de données sur nos PC ?

 

De nombreux joueurs rapportent sur Reddit une utilisation anormale de leur CPU lorsque l'Epic Games Laucher reste ouvert en arrière plan, sans qu'aucun jeu ne soit lancé. Un problème que nous avons également pu constater… et qui n'inspire rien de bon.

En idle, l’Epic Games Launcher se montre étrangement gourmand en ressources, mais pourquoi au juste ?

En idle, l’Epic Games Launcher se montre étrangement gourmand en ressources, mais pourquoi au juste ? // Source : Epic Games

Votre processeur chauffe anormalement sur le bureau, malgré le passage en idle ? Vous feriez bien de couper manuellement l’Epic Games Launcher s’il y tourne en arrière-plan. D’après les retours de nombreux utilisateurs, corroborés par HotHardware et par nos propres observations, le lanceur d’Epic Games sollicite anormalement le processeur sous Windows 10, même si aucun jeu n’est lancé.

Rapporté en premier lieu sur Reddit par Neoncarbon, heureux propriétaire d’un AMD Ryzen 7 5800X, le phénomène se traduit par une température étrangement élevée du CPU sur le bureau, lorsque l’Epic Games Launcher fonctionne en arrière-plan. Quand le logiciel est coupé, cette valeur redescend en flèche pour revenir à un niveau normal, avec dans bien des cas plus d’une dizaine de degrés en moins. Faut-il y voir le signe d’une activité non déclarée du lanceur ? D’après les investigations menées par HotHardware, cela se pourrait. D’autant plus que cette utilisation du CPU n’est pas constatée avec d’autres launchers, comme Steam ou GoG.

Des données envoyées à intervalles réguliers vers 22 serveurs différents…

Le site spécialisé en a fait l’expérience sur l’une de ses plateformes de test, équipée d’un Ryzen 9 5950X (refroidi par un système de water-cooling) et d’une RTX 3080. Avec l’Epic Games Laucher actif, le processeur atteignait les 53 degrés en idle (avec 2% d’utilisation de la puce et de ses 16 cœurs par le seul lanceur d’Epic). Au travers du gestionnaire de tâches, il était alors possible d’observer l’Epic Games Launcher utiliser des cœurs et en maintenir certains en activité sans qu’aucun jeu ne soit en train de télécharger de mises à jour en arrière-plan.

C’est en utilisant Glasswire, un moniteur de trafic réseau, que HotHardware a pu découvrir que le launcher et ses processus associés envoyaient des données à intervalles réguliers vers plus de 22 serveurs différents. La chose se produisait lorsque l’Epic Games Launcher était ouvert, réduit ou en arrière-plan, mais les pics de transferts de données intervenaient à la réouverture du lanceur.

En tout, le site spécialisé a pu constater l’envoi de plus de 514 Ko de données à certains serveurs sur une période d’une heure. C’est 14 fois plus que les données transmises en arrière-plan par le logiciel NVIDIA GeForce Experience sur la même durée, conclut HotHardware, qui a en outre découvert que le processus « EpicWebHelper » transmettait des données à cette adresse : « tracking-website-prod07-epic-961842049.us-east-1.elb.amazonaws.com ». Ce qui apparaît pour l’heure comme une forme de collecte de données pourrait en l’état servir Epic Games à des fins commerciales.

Nous avons contacté les représentants français d’Epic Games pour connaître la position de l’éditeur sur ces découvertes

Nous avons également été en mesure de constater une activité anormale sur deux processeurs à notre disposition : un AMD Ryzen 7 5800X et un Intel Core i7-7700K. Dans le premier cas, nous avons relevé une température de 59,6 degrés en idle, contre 46,8 degrés une fois l’Epic Games Store coupé. Une chute de température visible sur les captures d’écran ci-dessus (avec un écart de seulement 27 secondes entre les deux captures). Même dynamique avec le Core i7-7700K, avec entre 50 et 55 degrés relevés lorsque l’Epic Games Launcher était actif en arrière plan, et seulement 35 à 40 degrés une fois ce dernier désactivé manuellement.

Les derniers articles