AMD tiendra bientôt son alternative au DLSS 3.0… et elle serait plus ouverte

AMD plus malin que Nvidia sur ce point ?

 

AMD se prépare pour donner la réplique à Nvidia sur le terrain de l'interpolation d'images. Avec sa technologie FidelityFX Super Resolution 3.0, vouée à concurrencer le DLSS 3.0, la firme souhaiterait toutefois jouer l'ouverture.

Source : Chloé Pertuis – Frandroid

Globalement plébiscité pour son DLSS 3.0, Nvidia devra bientôt croiser le fer avec son rival AMD sur le terrain de l’interpolation d’image. À l’occasion de la GDC, la firme de Lisa Su a en effet donné plus d’informations concernant sa propre solution en la matière : le FidelityFX Super Resolution 3.0, annoncé pour la première fois en novembre. Avec cette technologie concurrente du DLSS 3.0, AMD veut, lui aussi, doubler la quantité d’images par seconde et ainsi améliorer drastiquement la fluidité en jeu, notamment sur les titres limités par le CPU.

Mais à la différence de Nvidia, AMD pourrait de nouveau jouer la carte de l’ouverture. Il n’est pas impossible qu’à l’image du FSR 2.0, le FSR 3.0 soit en effet accessible sur de nombreux GPU… qu’ils soient estampillés AMD, Nvidia ou même Intel.

Si la chose méritera d’être confirmée, cette ouverture constituerait un sérieux argument en faveur de la technologie d’AMD, alors que le DLSS 3.0 se réserve pour sa part exclusivement aux cartes Nvidia, a fortiori celles de toute dernière génération (les RTX 4000, Ada Lovelace).

Lancement courant 2023 sans plus de détail dans l’immédiat…

Quoi qu’il en soit, AMD ne compte pas réinventer la roue avec son FSR 3.0. Cette technologie s’appuiera sur les bases de l’actuel FSR 2.0 pour augmenter la résolution des images calculées par le GPU, avant d’y ajouter d’autres images (obtenues par IA) grâce au principe d’interpolation.

Comme avec le DLSS 3.0, cette technique permet de booster massivement la fluidité en jeu sans pour autant impacter les performances ou ajouter des contraintes matérielles. En revanche, l’interpolation d’image induit une hausse de la latence, autrement dit l’écart entre vos clics (par exemple) et le moment où ils sont pris en compte dans un jeu. Un problème négligeable dans les expériences solos, mais qui peut s’avérer handicapant sur les titres multijoueurs où la réactivité est cruciale.

La solution d’AMD lutte toutefois contre ce phénomène en calculant les images du jeu à une résolution inférieure avant de les remettre à l’échelle. La perte en qualité visuelle est alors modérée, mais la latence s’en trouve amoindrie. Reste par contre à savoir si le FSR 3.0 permettra d’utiliser l’interpolation d’image sans obligatoirement activer ce système de mise à l’échelle. C’est possible avec le DLSS 3.0, mais AMD n’a pas encore précisé s’il en ira de même sur sa propre technologie.

Comme souligne Windows Central, la firme a par contre annoncé qu’elle faisait tout son possible pour que les jeux déjà compatibles avec le FSR 2.0 puissant facilement prendre en charge le FSR 3.0. Nous verrons d’ici quelques mois, si cette technologie parviendra à concurrencer efficacement le DLSS 3.0… qui demeure à ce stade l’un des arguments les plus probants de Nvidia en faveur de sa dernière génération de GPU.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles