C’est officiel : après plusieurs années d’incursions dans le secteur, le géant suédois de l’ameublement Ikea vient de créer une division spécialisée dans la domotique intelligente.


Cela faisait plusieurs années qu’Ikea s’intéressait à la maison connectée. Maintenant, le pas est franchi : le géant suédois de l’ameublement a officialisé une nouvelle division entièrement consacrée à la domotique intelligente. « Nous avons besoin d’explorer des solutions au-delà de l’ameublement conventionnel », déclare dans un communiqué Björn Block, chef de la division IKEA Home smart.

Les premières avancées concrètes d’Ikea dans la maison connectée remontaient à 2015, avec le lancement de tables et de lampes capables de recharger des smartphones par la technologie Qi. En 2017, la marque dévoilait des ampoules intelligentes compatibles avec les assistants vocaux d’Amazon, Google et Apple — puis plus tard avec Xiaomi.

Le marché de la maison connectée devrait doubler d’ici à 2023

Le rapprochement avec les acteurs établis en la matière s’est poursuivi en 2018, quand d’un partenariat avec Sonos a éclot des enceintes connectées qui nous avaient fait bonne impression ; et des volets connectés sont aujourd’hui sur le point d’être lancés sur le marché européen.

Pour le fameux fabricant de meubles en kit, cette stratégie semble tout à fait rationnelle. D’après les analystes d’IDC, les ventes d’objets connectés pour la domotique devrait s’établir à 830 millions de produits expédiés en 2019, avec un doublement prévu pour 2023 à plus de 1,5 milliard.

Qui sait, avec ses 50 milliards d’euros de valorisation (elle n’est pas cotée en Bourse), Ikea pourrait bien faire une belle licorne.