Nous avons eu l’occasion de tester les dernières enceintes IKEA Sonos Symfonisk. Des enceintes connectées dont le design a été conçu par IKEA et dont la qualité du son est assurée par Sonos. D’un côté, une enceinte-étagère. De l’autre, une enceinte-lampe.

L’enceinte-lampe à gauche, l’enceinte-étagère à droite

IKEA et Sonos ont annoncé deux enceintes connectées en juin 2019. La première est une enceinte-lampe, ronde, elle sert de lampe de table. La seconde est une enceinte-étagère, plus sobre, elle prend place dans une bibliothèque.

Ces deux enceintes sont des membres à part entière de l’écosystème Sonos. Elles peuvent donc rejoindre une configuration Sonos existante ou servir d’entrée dans l’audio multiroom. Ce dernier terme est important, cela signifie que ces enceintes sont connectées en Wi-Fi ou Ethernet (RJ45) à votre réseau, elles peuvent ensuite être commandées depuis une application mobile. Vous pouvez les grouper au sein d’une pièce pour jouer en concert vos titres préférés.

Les deux enceintes nous ont été prêtées par Sonos et testées sur un iPhone X pour profiter de la fonction TruePlay (non disponible sur les appareils Android pour le moment)

L’écosystème Sonos

Comme nous le disions plus haut, les deux enceintes IKEA-Sonos peuvent rejoindre une configuration existante ou servir d’entrée dans l’audio multiroom. Si vous en achetez deux, vous pouvez les coupler en stéréo ou même les utiliser comme dans une configuration audio 5.1, en supposant que vous possédez déjà une Playbase, une Playbar ou un Sonos Beam.

L’écosystème Sonos avec des enceintes et des barres de son

Cet écosystème Sonos s’est fait connaître pour être une des premières plateformes multi-room, l’application mobile permettait de contrôler les enceintes à distance, de les grouper ou de les utiliser indépendamment, et Sonos s’assurait que la qualité audio était au rendez-vous grâce à un contrôle important de l’environnement. En effet, un boitier qui servait de pont était obligatoire pour garantir une connexion sans fil stable, et il était obligatoire de passer par l’application Sonos sur iOS et Android.

Malheureusement, ce qui a été une force au démarrage pour Sonos est devenu peu à peu un point faible face à des solutions plus ouvertes chez son concurrent Bose, mais aussi chez Google et Amazon. Sonos a du ouvrir son écosystème : le support Spotify Connect a été déployé puis Apple AirPlay 2, et enfin Google Assistant et Amazon Alexa sur les derniers modèles qui intègrent un microphone.

Le pont Sonos Connect n’est plus nécessaire désormais

Aujourd’hui, le pont Sonos n’est plus nécessaire pour configurer et mettre en place les enceintes connectées. Même chose pour l’application Sonos qui ne sert plus qu’à la configuration, vous pouvez ensuite utiliser le client Spotify ou la fonction AirPlay au quotidien.

Sonos a continué à développer de nouvelles fonctions en déployant la fonction TruePlay, qui calibre l’audio des enceintes en fonction de leur position dans une pièce, grâce aux microphones de votre smartphone, ce qui améliore considérablement la qualité du son.

Contrairement aux derniers produits Sonos, les produits Symfonisk ne proposent pas d’assistants connectés préembarqués. Ce sont des enceintes connectées, mais elles ne vous écouteront pas. En termes de conception, IKEA s’est éloigné totalement des produits Sonos habituels, vous ne les confondrez pas. Non, Sonos a travaillé avec l’entreprise suédoise en tant que spécialiste de l’audio, en apportant son savoir-faire nécessaire à la conception d’une enceinte connectée.

La configuration et l’application mobile

La configuration simple des produits Sonos est clairement un point fort : vous branchez votre enceinte, vous téléchargez et lancez l’application Sonos… et 3 clics plus loin votre enceinte est fonctionnelle et connectée à votre réseau Wi-Fi.

Depuis quelques années Sonos c’est imposé comme l’entreprise leader sur le marché de l’audio sans fil à domicile. Avec une large gamme...

3 raisons de télécharger cette application

  • Accédez à toutes vos bibliothèques musicales
  • Envoyez les sur les enceintes Sonos de votre choix
  • Paramétrez votre installation

Il ne reste plus qu’à connecter votre compte Spotify ou un autre service de musique que vous utilisez habituellement. Si vous avez plusieurs enceintes Sonos, cela prend 15 secondes de plus de les grouper.

Nous vous conseillons d’activer Loudness, cette dernière fonction offrira un peu plus de punch à votre musique. Plus tard, il sera possible de contrôler les enceintes Symfonisk depuis l’application IKEA Home.

IKEA Home (anciennement TRÅDFRI) est l'application de gestion des ampoules connectées IKEA. Vous pouvez gérer l'éclairage de chaque ampoule,...

3 raisons de télécharger cette application

  • Gérez vos ampoules connectées IKEA
  • Changez la couleur de votre éclairage
  • Fonctions minuterie et réveil

L’enceinte-étagère

L’enceinte-étagère IKEA Symfonisk peut paraître très brute à première vue, mais son design polyvalent s’adapte à la fois horizontalement et verticalement dans la plupart des meubles. IKEA l’illustre comme table de chevet sur son site web, directement attachée au mur près du lit. C’est ce que l’on appelle une étagère murale, dans cette configuration elle peut supporter jusqu’à 3 kilogrammes (le kit mural est vendu séparément pour 10 euros). Visuellement, c’est un parallélépipède aux dimensions moyennes( 31 x 15 x 10 cm pour 2,16 kilogrammes).

Elle se place parfaitement dans une bibliothèque

Que vaut sonorement cette enceinte ? Ce n’est pas une championne en qualité sonore (deux amplificateurs de classe D, un tweeter et un mid-woofer), du moins par rapport aux autres enceintes Sonos. Les basses sont faibles, et les aigus sont étouffés. Pourtant, c’est tout de même une bonne enceinte, qui sonne nettement mieux qu’un Google Home ou qu’un Amazon Echo.

Mais, je ne recommanderais pas d’acquérir cette enceinte seule. Et pour cause : cette enceinte délivre un rendu monophonique. Il ne faut donc pas s’attendre à une quelconque largeur spatiale.

Il faudrait plutôt l’associer à un second exemplaire, ou à une configuration Sonos existante. Avec une barre de son Sonos, Playbase, Playbar ou Sonos Beam, vous pouvez adjoindre deux enceintes étagères pour constituer une chaîne home-cinéma 5.1 efficace. Enfin, le jumelage de deux enceintes Symfonisk dans une installation stéréo permet d’équilibrer les problèmes rencontrés avec une seule enceinte.

L’enceinte-lampe

La lampe IKEA Symfonisk fonctionne à la fois comme source de lumière et comme enceinte Sonos. En revanche, la lampe n’est pas connectée. Vous devrez vous procurer une ampoule intelligente (culot E14, 7 Watts max.) si vous souhaitez réduire son intensité et la contrôler à distance.

La lampe est revêtue d’une coque en tissu qui me rappelle l’Apple HomePod, mais dans une version plus proche d’une chaussette étirée que d’un élégant tissu adapté.

Nous apprécions la lampe Symfonisk pour son concept, mais pas nécessairement pour son exécution. Physiquement, même si elle se prête bien à la forme d’un haut-parleur avec une moitié inférieure arrondie et cylindrique, malheureusement l’abat-jour en verre dépoli lui donne un aspect lourdaud. Ce n’est clairement pas mon style. On dirait un HomePod dans une montgolfière.

Techniquement, cette enceinte IKEA est comparable à l’enceinte-étagère. Elle intègre également un amplificateur de grave moyen, un tweeter et deux amplificateurs électroniques fonctionnant en classe D. Notez que le son n’est pas diffusé à 360 degrés comme son design pourrait le faire penser. Pour un prix largement supérieur à l’enceinte-étagère Symfonisk, on s’attendait à un son meilleur.

Elle est suffisamment puissante et son rendu sonore est homogène et naturel. Comme l’enceinte-étagère, la spatialisation audio sera convaincante si vous adoptez au moins deux enceintes Sonos. Enfin, la calibration TruePlay se montre particulièrement efficace pour compenser certains de ses défauts. Malheureusement, TruePlay n’est pas compatible avec les appareils Android.

Prix et disponibilité

La disponibilité des deux enceintes est prévue mi-août 2019 en France, elles seront commercialisées à 99 euros pour la lampe-étagère et 179 euros pour l’enceinte-lampe. En comparaison aux produits Sonos existants, la Sonos Play:1 est vendue actuellement entre 150 et 180 euros, avec des performances assez proches des deux produits IKEA-Sonos.

Si vous souhaitez acheter une de ces enceintes, vous devrez vous rendre dans un magasin IKEA ou sur son site web, car elles ne seront disponibles chez aucun autre revendeur.

Note finale du test 8/10
L'enceinte-étagère, c'est l’enceinte Sonos la moins chère du marché. Son aspect modulable et sobre a été conçu pour se fondre dans une bibliothèque, mais vous pouvez également la transformer en étagère murale. Si vous avez une barre de son Sonos, vous pourrez adjoindre deux enceintes-étagères pour constituer une chaîne home-cinéma efficace. Nous vous déconseillons néanmoins de l'acheter seule, ajoutez-là un à une configuration Sonos ou adoptez deux enceintes jumelées.

Personnellement, je peux vous dire que j'irais immédiatement acheter deux enceintes-étagères Symfonisk si je n'avais pas déjà quelques enceintes Sonos chez moi.

Pour l'enceinte-lampe, la qualité sonore est similaire à l'enceinte-étagère mais c'est un objet unique en son genre. En fait, tant que vous aimez la forme, il n'y a pas grand-chose d'autre à critiquer. Comme l'enceinte-étagère, il est préférable de l'utiliser avec une autre enceinte Sonos... mais vous pouvez en faire une enceinte largement suffisante pour diffuser une musique d'ambiance.

Certains aspects de ces haut-parleurs les rendent moins premium que d’autres haut-parleurs Sonos. Mais dans l’ensemble, la collaboration IKEA-Sonos est une idée brillante. Il n’existe à ces prix aucune autre option multiroom pouvant offrir cette qualité sonore tout en offrant une présentation propre. Pourtant, avec de meilleures performances sonores, elles auraient pu avoir 10/10.
  • Points positifs
    • Restitution homogène et naturelle du son
    • Ecosystème Sonos
    • Bon rapport qualité-prix
    • Compatibles Spotify Connect et Apple AirPlay 2
  • Points négatifs
    • Pas d'assistant vocal (ce qui peut être un point fort)
    • Pas de fonction Chromecast
    • Nécessaire d'utiliser plusieurs enceintes pour profiter de l'écosystème Sonos