Masque à vélo et en trottinette électrique : est-il obligatoire à Paris et en petite couronne ?

 

Dans un premier temps imposé à tous les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilités personnels, le port du masque a finalement fait l’objet d’une dérogation acceptée par la préfecture de police.

Vélo à Paris

La mairie de Paris a obtenu la dérogation qu’elle voulait : le port du masque n’est pas obligatoire en vélo

Jeudi 27 août, la préfecture de Paris se fendait d’un communiqué de presse relatif au port du masque alors devenu obligatoire à Paris et en petite couronne, à compter du vendredi 28 août à 8h. « Le port du masque sera obligatoire pour tous les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilités personnels, motorisés ou non », était-il écrit.

« C’est surtout contre-productif »

Paris, la Seine-Saint-Denis, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne sont tous les quatre concernés par cette mesure. Mais la mairie de la capitale a rapidement effectué une demande de dérogation concernant les joggeurs et les cyclistes. « Nous sommes opposés au port du masque à vélo parce rien sur le plan scientifique n’atteste que c’est dangereux et c’est surtout contre-productif », clamait Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo, sur Franceinfo.

C’est en revanche une autre histoire pour les trottinettes

C’est en revanche une autre histoire pour les trottinettes

« On dit aux gens : prenez le vélo pour essayer de désengorger les transports en commun, et en parallèle, on leur demande de porter un masque qui est particulièrement inconfortable en effort physique. Donc, c’est un point de discussion sur lequel nous avons engagé un dialogue avec la préfecture de police, d’autant que nous l’avons appris au tout dernier moment », poursuivait l’intéressé.

Les cyclistes finalement épargnés

Bonne nouvelle : la demande soumise par la mairie PS a été acceptée par la préfecture de Police, rapporte Le Monde. Les joggeurs et les cycles ne sont donc officiellement plus concernés par le port obligatoire du masque à Paris et « dans la petite couronne », indique le quotidien français. En revanche, les trottinettes électriques et autres deux-roues mécaniques ou motorisés ne sont pas mentionnés : la règle doit donc être appliquée, sous peine d’une amende de 135 euros.

La rédaction de Frandroid a contacté la mairie de Paris pour récolter des précisions supplémentaires au sujet des véhicules susmentionnés. Nous ne manquerons pas de mettre à jour cet article dès que possible.

Les derniers articles