Le prix des Vélib’ électriques augmente au 1er août : ce qu’il faut savoir

 

À partir du 1er août 2021, la grille tarifaire des Vélib’ électriques évolue. Celle des mécaniques, elle, ne change pas. On fait le point sur les petites augmentations attendues sur le service.

vélib

Source : Blog Vélib’ Métropole

Voilà presque déjà 15 ans que Vélib’ Métropole, de son nom complet, s’est invité dans les rues de Paris intra-muros et de sa petite couronne. Avec tout le succès qu’on lui connaît, qui plus est depuis la crise du Covid-19. Depuis un an, les Parisiens ont fui les transports en commun pour privilégier des modes de transports doux, comme le vélo mécanique et électrique.

Prix du Vélib’ électrique : ce qui change

En avril, on apprenait qu’une augmentation tarifaire allait s’appliquer au service, à partir du 1er août 2021. La date butoir est proche : il est donc temps de faire un point complet sur les évolutions prévues. Sachez tout d’abord que les vélos mécaniques ne sont strictement pas concernés par ce changement : leur prix reste le même, qu’importe l’abonnement.

vélib

Les deux-roues électriques subissent quant à eux une hausse sur les trois forfaits longue durée : le V-Libre (0 €/mois), V-Plus (3,10 €/mois) et V-Max (8,30 €/mois). Attention : le prix des abonnements reste tel quel. Ce qui augmente, c’est le déblocage à une borne et l’utilisation d’un Vélib’ électrique. À ne pas confondre.

Ci-dessous, voici la nouvelle grille tarifaire :

  • V-Libre : l’utilisation d’un Vélib’ électrique coûte désormais 3 euros pour 45 minutes, contre 2 euros pour 30 minutes auparavant.
  • V-Plus : l’utilisation d’un Vélib’ électrique coûte désormais 2 euros pour 45 minutes, contre 1 euro pour 30 minutes auparavant.
  • V-Max : les deux premiers trajets sont gratuits pour 45 minutes, le troisième coûte 1 euro, contre 30 minutes gratuites de manière illimitée auparavant.

Pour ces trois abonnements, le coût facturé au-delà des 45 minutes d’utilisation ne change pas : il est de 2 euros pour les deux premiers et de 1 euro pour le troisième.

Une pirouette commerciale peu punitive

Rassurez-vous, la petite pirouette commerciale appliquée au forfait V-Max n’est pas trop punitive. Certes, il arrive de changer plusieurs fois de Vélib’ électrique à une même borne, jusqu’à trouver chaussure à son pied ; mais pour que le service enregistre une utilisation à part entière, 3 minutes doivent s’écouler à partir du moment où le vélo est décroché de la borne

Au regard de l’état de la flotte, les problèmes techniques et les changements de vélo sont monnaie courant. Cependant, avec ce système, vous ne serez pratiquement jamais amené à payer l’euro de déblocage.

D’ailleurs, cette évolution tarifaire est clairement voulue et assumée. En avril dernier, Sylvain Raifaud, président du Syndicat Autolib’ Vélib Métropole (SAVM), expliquait la stratégie du groupe dans les colonnes de BFM TV.

Notre objectif, c’est de réorienter les usages, d’amener les utilisateurs à se tourner vers le vélo mécanique pour des courses de courte durée. C’est la raison pour laquelle il n’y a aucune modification (tarifaire) sur le vélo mécanique.

Cela faisait trois ans et demi que Vélib’ Métropole n’avait pas augmenté ses tarifs.

En pleine crise sanitaire mondiale, et alors que la France se confine face à la propagation du coronavirus (Covid-19), l’utilisation du Vélib’ Métropole reste encore autorisée par les autorités locales. À condition de respecter certaines…
Lire la suite

Les derniers articles