Véligo : 5000 nouveaux vélos électriques en location pour répondre à une demande grandissante

Go Go, Véligo

 

Île-de-France Mobilités va agrandir le parc Véligo. Quelque 5 000 nouveaux vélos électriques vont être ajoutés à la location. Un moyen de combler une demande qui a littéralement explosé depuis le déconfinement.

Véligo

Véligo, victime de son succès depuis le déconfinement

Présenté dans un dossier de presse complet en décembre 2018, le service Véligo prenait à l’époque le pari de mettre le pied des Franciliens à l’étrier. Comment ? En proposant de la location longue durée de vélos électriques, combinée à un service d’accompagnement prenant en compte l’entretien ou la remise d’équipements. Le tout pour la somme de 40 euros par mois.

Objectif : déclencher un acte d’achat

Ce « véritable levier en faveur de la transition écologique », des dires de Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités et de la Région Île-de-France à l’origine de cette initiative, avait ainsi pour but de déclencher un acte d’achat après l’expérience vécue (de six à neuf mois maximum). Et pour inciter à s’abonner, le dispositif peut être remboursé à moitié par votre entreprise, car il est considéré comme un service de transport public.

Véligo

Un vélo électrique Véligo

Des critères précis permettent également de bénéficier d’une remise de 50 %, notamment pour les étudiants de moins de 26 ans (la liste complète ici). Et un peu plus d’un an après son lancement, force est de constater que Véligo a conquis les utilisateurs d’Île-de-France. Mieux : la demande dépasse désormais l’offre, tant et si bien que la région se voit obligée d’agrandir son parc de deux-roues électriques.

Une longue liste d’attente

D’après Le Parisien, 10 000 engins étaient en circulation fin mai. Mais le déconfinement a entraîné une forte hausse de la demande, selon Adeline Goge-Lefaivre, en charge du service Véligo pour l’opérateur Fluow – un consortium de quatre entreprises chargé de la mise en service, des révisions, réparations, livraisons à domicile ou encore de la gestion de l’application mobile.

Véligo

13 000 personnes ont profité de Véligo depuis ses débuts

« Nous allons avoir 5 000 vélos de plus à cette rentrée, qui nous seront livrés petit à petit en septembre et octobre. Avec ces vélos et les retours des premiers abonnés, on va pouvoir satisfaire la liste d’attente, qui est d’environ 7 500 personnes », détaille Adeline Goge-Lefaivre dans le quotidien français. Au total, pas moins de 13 000 utilisateurs ont bénéficié du service depuis ses débuts.

Qui sont les utilisateurs de Véligo ?

D’autres devraient également se joindre à la fête en 2021, puisque 5 000 nouveaux vélos seront proposés. Adeline Goge-Lefaivre livre également quelques statistiques intéressantes relatives au profil des utilisateurs : 40 % proviennent de Paris, 18 % de la petite couronne (Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) et 42 % de la grande couronne (Yvelines, Val-d’Oise, Seine-et-Marne, Essonne).

« L’équilibre homme-femme est quasiment atteint », tient à noter à l’intéressée, qui conclu : « Et au moins 80 % des abonnés utilisent Véligo pour leurs trajets domicile-travail. Signe qu’ils sont en passe d’être convertis au vélotaf ». Enfin, 50 % des bénéficiaires seraient enclins à acquérir un deux-roues après leur location. Véligo, une initiative qui porte extrêmement bien ses fruits.

Le vélo en ville n’est pas de tout repos. Voici notre sélection d’accessoires pour améliorer votre sécurité.
Lire la suite

Les derniers articles