Ce minuscule PC Windows 11 est aussi compact qu’une carte bancaire et plus puissant qu’un Raspberry Pi

 

Voici le LattePanda Mu. Un mini PC vraiment compact, qui prend la place d'une carte bancaire, et qui est plus performant qu'un Raspberry Pi. Il est même possible de lui associer une véritable carte graphique. De quoi faire tourner Windows 11 ou Linux sans encombre.

Le Raspberry Pi est une machine très intéressante pour tous les adeptes du DIY (do-it-yourself). Mais elle a l’inconvénient de ne pas être très puissante. C’est là qu’intervient LattePanda Mu, une nouvelle plateforme permettant de créer un PC ultra-compact, sans trop rogner sur les performances.

Bien plus performant qu’un Raspberry Pi

Cette mini carte mère est vraiment très compacte, avec des dimensions proches d’une carte bancaire (60 x 69,6 mm). Elle intègre un processeur Intel N100, doté de 4 cœurs cadencés à une fréquence de 3,4 GHz. Couplé à 8 Go de mémoire vive (LPDDR5 4 800 MHz) et 64 Go d’espace de stockage (eMMC 5.1), l’entreprise annonce des performances largement supérieures à un Raspberry Pi 5. Sur Geekbench 6, le processeur Intel est à peu près deux fois plus rapide, que ce soit en simple ou multi core.

Mais ça ne s’arrête pas là : le LattePandu Mu est dotée d’un port PCIe 3.0 de 9 lignes, permettant d’y brancher une carte graphique. Le TDP du processeur peut se régler de 6 à 35 watts, selon le type de refroidissement (passif ou actif). On trouve la possibilité d’intégrer trois sorties HDMI / DisplayPort, 2 ports SATA 3.0, 4 ports USB 3.2, et de nombreuses autres possibilités qui devraient ravir les bricoleurs.

Le LattePandu Mu est disponible sur le site officiel à partir de 139 dollars. Attention toutefois, contrairement à un Raspberry Pi, le LattuPanda Mu doit être relié à une carte principale pour pouvoir fonctionner. C’est le cas de la Lite Carrier Board (39 dollars), qui ajoute un peu de volume, mais donne accès à tous les ports nécessaires. Il est toutefois possible de s’en passer, mais dans ce cas-là, il faudra développer soi-même un PCB. Une option plutôt réservée aux entreprises qui comptent l’utiliser dans des terminaux ou des serveurs.

Sur YouTube, on peut voir une vidéo de test, et le résultat est franchement impressionnant : le PC tourne sous Windows 11, et se permet de permettre aux joueurs de lancer leurs titres favoris, selon la puissance du GPU additionnel.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.