Adobe Premiere Pro : on a demandé à notre monteur son avis sur la nouvelle bêta. Verdict : Meh

 

Adobe Premiere Pro ouvre aujourd'hui une bêta publique pour simplifier son interface et la rendre plus accueillante. Parmi les nouveautés qui nous ont séduites : le nouveau menu d'export, qui avait bien besoin d'être modernisé, semble très convaincant. Pour le reste, les nouveautés nous semblent au mieux peu importantes, voire carrément gênantes pour certaines.

Adobe Premiere veut faire sa révolution et lance ce mardi une première bêta publique qui change notamment le système de création d’un nouveau projet, d’import de médias, et d’export, ainsi que quelques modifications d’interfaces. Il s’agit de la première phase « d’un effort à plus long terme pour moderniser l’expérience utilisateur », nous précise Adobe. On en a profité pour demander l’avis d’un membre de notre service vidéo, Anthony Wonner, qui utilise la suite Adobe depuis des années et qui scrute ses patchs.

Du « vide vide » à l’import bien pensé

Si vous avez déjà lancé un nouveau projet sur le logiciel de montage d’Adobe, il vous est surement arrivé de vous demander à quoi servaient tous ces réglages visibles à l’écran, chaque nouveau projet vous oblige à passer par la même fenêtre rectangulaire peu engageante. Lors d’une présentation de sa bêta, Adobe a qualifié son interface de lancement de projet d’empty void (littéralement un « vide vide »). Ils se sont donc demandé ce qui était le plus important lors du lancement d’un nouveau projet et ils sont arrivés à la conclusion qu’il s’agissait de l’importation d’images et de médias.

Avec la bêta, fini l’empty void. On peut dire bonjour à une fenêtre d’importation toute neuve qui a l’air beaucoup plus agréable à utiliser. Un peu comme dans Final Cut Pro X à une époque, vous aurez accès directement aux fichiers dans votre ordinateur, avec la possibilité en un clic de les mettre en favoris et de les retrouver facilement. Et pas de panique, on peut toujours nommer son projet, mais cette option cruciale a été déplacée en bas.

Pour Anthony, notre collègue vidéaste, c’est une excellente nouvelle. « L’importation des rushs à l’air TROP bien ! Je valide parce que leur ancien import il était vieux comme le monde », nous explique-t-il.

L’interface fait débat

Une fois lancé dans le projet, un deuxième changement de taille sautera aux yeux des vieux loups de mer d’Adobe Premiere Pro : la barre d’outils a considérablement changé. Finis les onglets avec les différents workspaces. Place à une interface épurée où l’on trouve à gauche les trois menus principaux « Import », « Montage » et « Export ». Au milieu, il n’y a plus que le nom du fichier. Et pour retrouver ses workspaces, il faut désormais ouvrir un menu déroulant à droite pour retrouver les différentes interfaces. C’est ici aussi qu’on peut enregistrer l’agencement de son interface, pour la retrouver lors d’une session prochaine, ce qui est bien utile lorsque l’on travaille à plusieurs sur le même poste.

Là-dessus, Anthony aime moins. « C’est archi nul. Avant, ce qui me prenait un clic va m’en prendre deux… La barre d’onglets en haut était totalement personnalisable, là on dirait qu’on a quelque chose de pas modifiable. » Adobe explique qu’après avoir consulté des utilisateurs, ils ont décidé que la barre du haut « prenait trop de place ».

Balance ton export

La dernière partie qui a été retravaillée concerne l’export, c’est-à-dire le moment à la fin d’un projet où l’on transforme le montage en une belle vidéo prête à être mise sur YouTube par exemple. Là, dans l’ensemble, les fonctions principales semblent avoir été gardées, mais Adobe a voulu rendre l’ensemble plus clair et plus accessible.

Tout est désormais organisé en fonction des destinations, à savoir si l’on souhaite envoyer la vidéo sur telle ou telle plateforme. Il y a la possibilité de lier sa chaîne YouTube à Adobe directement pour que la mise en ligne se fasse automatiquement. On peut même la mettre en ligne en privé de manière à garder le contrôle. On peut aussi noter la présence d’un menu quick export, dans la fenêtre d’édition, en haut à droite. Par ailleurs, la fenêtre d’export a été considérablement allégée, mais on retrouve toujours des réglages plus avancés grâce à un simple bouton « plus/moins ».

Anthony, notre monteur habitué à utiliser Adobe Premiere, ne voit pas une grande différence dans ce menu, étant donné qu’il n’y a pas de nouvelles fonctionnalités. Cela étant, on remarque en un coup d’œil que l’interface est plus claire pour un débutant.

La phase 1 de la bêta publique d’Adobe Premiere est disponible à l’heure où cet article est publié. D’autres phases sont à attendre, notamment sur la partie montage qui n’a que très peu bougé. Adobe parle même de modifier « la frise » ou la timeline, ce qui représenterait un vrai changement pour les monteurs professionnels.

Les derniers articles