L’Oculus Quest pourrait-il supplanter peu à peu son cousin l’Oculus Rift S, résolument bloqué dans le monde PC ? La question se pose alors que Facebook annonçait il y a quelques heures l’Oculus Link… qui permettra dès novembre de connecter le Quest à un ordinateur. Une autre nouveauté majeure est attendue sur le casque nomade, mais cette fois début 2020 : le suivi des mains.

Crédit : Facebook / Oculus

Utiliser l’Oculus Quest en tant qu’Oculus Rift. C’est un peu l’idée de Facebook avec ce que la firme appelle l’Oculus Link. Cette mise à jour logicielle, présentée il y a quelques heures à l’occasion de la conférence Oculus Connect, permettra  — à compter de novembre — de connecter un Oculus Quest à un PC Gamer, en passant par un câble USB haute qualité. Facebook indique qu’il en proposera un de son cru permettant notamment une meilleure qualité et la recharge du casque en cours d’utilisation, mais n’a pas encore annoncé de prix pour cet accessoire.

Cette nouveauté doit aussi et surtout permettre aux utilisateurs ayant le matériel requis d’accéder, sur le Quest, à tous les contenus du Rift / Rift S. De quoi étendre significativement le catalogue du casque nomade… qui devra par contre rester raccordé à un ordinateur pour en profiter.

Le tracking des mains attendu dès les prémisses de 2020 sur Oculus Quest

Autre nouveauté de taille pour l’appareil : le déploiement à compter de début 2020 d’une mise à jour permettant le tracking des mains de l’utilisateur. On apprend que cette nouveauté ne nécessitera pas d’adaptateur ou de gants, puisqu’elle fonctionnera seulement grâce aux caméras embarquées de l’Oculus Quest. Un tour de force puisque ces dernières ne disposent pas de capteurs de profondeur, rappelle l’Usine Digitale.

Dans les faits, cette fonctionnalité sera motorisée par une partie du Snapdragon 835 équipant le Quest. Le SoC de Qualcomm embarque en effet un sous-composant DSP qui se chargera des calculs pour ce tracking des mains, et ce sans trop empiéter sur le potentiel du CPU. Des réseaux neuronaux profonds (deep neural networks) seront aussi employés pour permettre ce suivi basique des mouvements, disponible tant dans l’interface du casque que dans les jeux et applications.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Très intéressantes pour les détenteurs d’Oculus Quest, ces deux nouveautés pourraient toutefois sérieusement compromettre la pertinence du Rift S sur le marché – du moins à son prix actuel. Et pour cause, ce dernier ne permet pas le suivi des mains et se montre totalement inerte une fois débranché d’un PC. Rappelons que les Oculus Quest et Rift S sont pour le moment vendus au même prix : 449 euros. En l’état, une baisse de prix prochaine pour le Rift S semble donc plus que nécessaire pour lui permettre de rester compétitif.

Facebook annonce Horizon : tout ce que nous savons sur ce réseau social en réalité virtuelle