Ce Français veut fabriquer un petit smartphone de 5 pouces car personne ne le fait

Les smartphones deviennent trop grands !

 

OneDevice est un projet de smartphone petit et compact de 5 pouces seulement porté par un ingénieur français agacé par les smartphones devenus trop grands et difficilement utilisables à une main. Nous avons discuté avec lui.

En 2018, en réponse à l’un de nos sondages hebdomadaires, vous aviez été très nombreux à nous dire que vous trouviez les smartphones trop grands de nos jours. Or, c’est justement ce constat qui a poussé l’ingénieur français Pierre-Louis Boyer à lancer son projet OneDevice.

L’objectif est tout simple : fabriquer un smartphone de petite taille pour répondre au besoin de ces utilisateurs oubliés par les grandes marques et leurs grands smartphones. Nous avons pu discuter avec lui afin d’en apprendre davantage.

5 pouces, 68 mm, 16:9

En soi, le produit OneDevice n’existe pas encore concrètement, c’est un projet pour l’instant. Notre interlocuteur nous explique qu’il veut créer un smartphone de 5 pouces, avec un écran au ratio 16:9 et dont la largeur ne dépasse pas les 68 mm. Ce sont là les éléments centraux et primordiaux de la proposition de Pierre-Louis Boyer. Ce dernier a aussi réfléchi au reste de la fiche technique potentielle, mais celle-ci peut encore varier comme nous le verrons plus bas.

Pierre-Louis Boyer indique être spécialisé dans le développement de produits électroniques, la conception et la fabrication d’un appareil ne posent donc pas problème pour lui. En attestent, d’après lui, ses quelques projets soutenus avec succès sur Kickstarter, à l’instar de la console de retrogaming RetroStone 2 dont les livraisons sont prévues d’ici deux mois.

Dans le cadre de OneDevice, le grand défi de l’ingénieur est d’intéresser un nombre suffisamment conséquent de personnes pour convaincre les fournisseurs de composants de coopérer avec lui.

La genèse

Lorsque je lui demande comment lui est venue l’idée de OneDevice, Pierre-Louis Boyer m’explique qu’il entend régulièrement les personnes de son entourage se plaindre des smartphones trop grands, difficiles à tenir dans la main et dont certaines parties de l’écran sont inaccessibles au pouce.

Ce n’est pas tout, l’ingénieur raconte avoir vu ce genre de commentaires revenir très régulièrement en dessous des articles de presse tech et, enfin, il affirme avoir vu divers YouTubeurs s’en plaindre en vidéos. « Ce qui est étonnant, c’est que vraiment plus personne ne fait de petits smartphones ».

Capture d’écran du site de OneDevice

Au téléphone, son ton est parfaitement calme et détendu. Cependant, sur son site, Pierre-Louis Boyer exprime un peu plus franchement son agacement. « Énervé par les choix fous des fabricants, j’ai inventé OneDevice », écrit-il en préambule avant de qualifier de « girafes » les grands smartphones aux longs ratios 19:9 ou 21:9.

100 000 inscrits

Comme nous l’évoquions un peu plus haut, Pierre-Louis Boyer veut avant tout convaincre les fournisseurs de composants de travailler avec lui. « Et pour ça, il faut que je leur montre qu’il y a un nombre important de personnes qui sont intéressées ».

La plus grande difficulté concerne les fournisseurs de SoC comme Qualcomm ou Mediatek. « Pour pouvoir fabriquer la carte mère, il faut notamment des fichiers de références concernant le processeur, et ces fichiers sont confidentiels tant qu’on ne travaille pas avec ces fournisseurs », confie l’ingénieur.

Ce dernier estime donc que si 100 000 personnes s’inscrivent sur son site OneDevice.eu, il pourra signifier leur intérêt auprès desdits fournisseurs et les convaincre de collaborer avec lui.

Caractéristiques et prix

On peut le répéter, le cœur de l’offre de OneDevice est de proposer un smartphone de 5 pouces, au ratio 16:9, avec une largeur de 68 mm. Pierre-Louis Boyer suggère cependant aussi une fiche technique approximative : « j’ai imaginé quelque chose de crédible, de faisable, mais ce sont des éléments qui peuvent un peu changer en fonction des fournisseurs ».

Il propose ainsi d’intégrer une dalle Full HD, 4 Go de RAM, un espace de stockage de 256 Go et une prise jack audio. Il imagine aussi une hauteur de 118 mm et promet d’équiper le téléphone d’un bon capteur photo.

On notera au passage que le design imaginé par l’ingénieur sur ses rendus intègre un trou dans l’écran pour le capteur photo avant.

En outre, Pierre-Louis Boyer songeait aussi à ajouter un écran e ink à l’arrière pour faire office de liseuse et de proposer un mode bureau sur OneDevice. Il veut aussi faire en sorte que le smartphone puisse être utilisé comme trackpad sur un ordinateur portable — qu’il fabriquerait par la suite –, à l’instar de ce que Razer avait montré avec son projet Linda. Notez toutefois qu’aucun de ces éléments n’est gravé dans le marbre et qu’en fonction de retours qu’il recevra, l’ingénieur pourra les supprimer ou n’en garder que quelques-uns dans l’appareil final.

Une idée de l’intégration d’un écran e ink à l’arrière du smartphone

Enfin, question importante : combien coûtera OneDevice ? Pierre-Louis Boyer souhaite pouvoir positionner son produit sur un segment de prix entre 300 et 400 euros. « L’idée c’est de faire d’abord du volume avant d’essayer de faire de la marge. »

Votre smartphone idéal

Bien que OneDevice ressemble surtout à une ébauche pour le moment, le projet nous a paru intéressant et même assez pertinent. Toutefois, nous avons voulu savoir ce que pourraient en penser notre lectorat. C’est pourquoi, avant d’écrire cet article, nous avons diffusé sur nos réseaux sociaux un court formulaire comportant quatre questions très simples. En un peu moins de 24 heures, nous avons enregistré 487 participations.

Nous vous avons ainsi demandé quelle est la diagonale idéale selon vous pour un smartphone, votre ratio d’écran préféré, la manière dont doit être logé le capteur photo frontal et l’endroit où doit être intégré le lecteur d’empreintes. Nous avons estimé que cela pourrait donner quelques indications au créateur de OneDevice pour affiner son projet. Gardez en tête que notre panel de personnes sondées n’est pas forcément représentatif du marché.

Concernant la diagonale d’écran idéale, la majorité des participants (42,3 %) ont répondu 6 pouces. Celles et ceux préférant les écrans de 5 pouces n’ont représenté que 6,2 % des sondés.

En ce qui concerne le ratio d’écran, les sondés ont surtout signifié leur préférence pour le 18:9 qui récolte 48,3 % des voix. Le 16:9, quant à lui, a été plébiscité par 18,7 % des votants.

Concernant l’intégration du capteur photo avant, le trou dans l’écran envisagé pour OneDevice remporte le sondage d’une courte tête (33,1 %) devant un système mécanique à la manière du OnePlus 7T Pro (32 %).

Enfin, le lecteur d’empreintes doit être invisible à l’œil en étant caché derrière l’écran du smartphone selon la majorité des sondés (46,1 %).

 

Les derniers articles