Coronavirus : Google et Apple travaillent sur le traçage des porteurs de Covid-19

 

Afin de retracer plus facilement le suivi des contacts humains, Google et Apple se sont associés pour proposer une interface commune à Android et iOS.

Logos Apple et Google

Alors que le monde est frappé par l’épidémie de coronavirus et que de nombreux pays ont opté pour le confinement afin d’enrayer la propagation, la question se pose aujourd’hui concernant l’après. Comment sortir de cette situation sans vaccin permettant d’établir une immunité de groupe suffisante afin de retomber à un taux de reproduction de base assez faible ?

De nombreuses solutions sont envisagées, mais l’une semble plus regardée que les autres et consiste à suivre les contacts des personnes et effectuer un maximum de dépistages. Pour la seconde partie, c’est une affaire médicale, mais pour la première, les regards se tournent vers nos smartphones, ce condensé de technologies que l’on porte toujours sur nous.

Apple et Google s’associent

Dans cette optique, Apple et Google se sont associés pour trouver une solution à la pandémie de Covid-19 et protéger les populations. Leur but est de développer un logiciel commun utilisant la technologie Bluetooth « dans le but d’aider les gouvernements et les agences de santé », sans oublier la confidentialité et la sécurité des utilisateurs.

Dans le courant du mois de mai, « les deux sociétés publieront donc des API permettant l’interopérabilité entre les appareils Android et iOS à travers l’utilisation des applications des autorités de santé publique », apprend-on par le communiqué de presse conjoint des deux géants de la Tech. Par la suite, une plateforme devrait être mise à disposition de tous afin de proposer une solution plus robuste encore.

L’avancée du travail sera en outre rendu publique afin de permettre son analyse par des tiers et ainsi s’assurer qu’aucune collecte de données ne soit possible.

Un échange de clés anonymisé

Lorsque deux personnes ayant téléchargé volontairement l’application basée sur cette API seront à proximité l’une de l’autre, leurs téléphones échangeront des clés d’identification anonymes via Bluetooth LE mises à jour toutes les 15 minutes. Dans le cas où l’un d’eux serait diagnostiqué positif au Covid-19, il pourra alors entrer le résultat de ses tests dans l’application. Avec son consentement, ses clés d’identification anonymisées seront alors envoyées sur un serveur et stockée 14 jours.

L’application quant à elle télécharge régulièrement la liste des clés de personnes contaminées et peut ainsi prévenir une personne si elle est entrée en contact avec l’une d’elles, sans préciser qui afin de préserver son identité. Des informations supplémentaires sur les marches à suivre ensuite seront alors affichées sur l’app.

Ainsi, l’anonymat des personnes reste conservé et les risques peuvent être détectés le plus rapidement possible.

Les derniers articles