Ce SUV hybride fait tomber un record : une autonomie jamais vu en 100 % électrique

 

Le géant chinois BYD qui arrive en Europe lève le voile sur un tout nouveau modèle hybride rechargeable baptisé Frigate 07. Décliné en plusieurs versions à deux et quatre roues motrices, ce dernier affiche une grande autonomie en mode 100 % électrique : jusqu'à 200 km !

Fondée en 1995, la marque chinoise BYD était originellement spécialisée dans la production de batteries pour les smartphones et plus récemment à destination des voitures électriques.

Mais la firme produit également depuis 2003 ses propres véhicules électrifiés, jusqu’alors uniquement vendus en Chine. Cela va changer, puisque que le constructeur était présent lors du dernier Mondial de l’auto de Paris au mois d’octobre.

Un nouvel arrivant

Aujourd’hui, la gamme est plutôt bien étoffée. Le constructeur chinois possède plusieurs berlines et SUV, tels que la Seal, qui devrait être le prochain modèle à arriver en France. On peut également citer les Han EV, Atto 3 et Tang, qui étaient  présents sur le stand de BYD et en passe de faire leurs premiers pas sur le Vieux Continent. Mais vous vous en doutez, la firme ne souhaite pas s’arrêter là.

Elle vient d’ailleurs tout juste de dévoiler un nouveau modèle, hybride rechargeable cette fois. Il s’agit du Frigate 07, un SUV cinq places affichant un style un peu différent des Tang et autres Atto 3. Inspiré du concept X Dream dévoilé en 2019, ce nouvel arrivant affiche des dimensions généreuses, avec une longueur de 4,82 mètres pour 1,92 mètre de large et 1,75 mètre de haut comme le détaille le site chinois CNEVPost.

Profitant d’un empattement de 2,82 mètres, le SUV hybride devrait offrir un vaste espace à bord pour tous les occupants. Le conducteur peut quant à lui profiter d’un grand écran tactile, dont la diagonale n’a pas été précisée, associé à un combiné numérique. À noter que la voiture est équipée de la connectivité 5G.

Mais ce n’est pas tout, puisqu’il s’agit également du premier modèle chinois à être compatible avec le système de clé numérique développé par Apple. Concrètement, il est alors possible d’ouvrir et de verrouiller le véhicule grâce à une clé enregistrée sur l’application Cartes de l’iPhone et fonctionnant grâce à la technologie NFC (Near Field Communication). Ce dispositif fonctionne aussi avec l’Apple Watch.

Plusieurs versions

Au total, six variantes différentes sont proposées dans la gamme du SUV, équipées de deux ou quatre roues motrices. Deux batteries sont disponibles, affichant une capacité de 18,3 kWh et 36,8 kWh, permettant de parcourir jusqu’à 205 kilomètres en mode 100 % électrique, probablement selon le cycle chinois CLTC.

Attention, car ce dernier est plus optimiste que le strict WLTP européen, et il faut retirer environ 15 % à la valeur indiquée, ce qui correspond alors à environ 175 kilomètres. Ce qui est plus qu’honorable et largement moins que la Mercedes Classe C hybride rechargeable avec ses 111 km d’autonomie en 100 % électrique ou encore les 113 km du Range Rover P510e avec sa batterie de 38,2 kWh.

C’est la technologie Blade (LFP, ne contenant pas de cobalt) qui devrait être utilisée, se distinguant alors par des cellules plus fines, permettant une capacité plus grande et réduisant le risque d’embrasement. Ce type de batterie pourrait également équiper la Tesla Model Y.

Au total, le SUV devrait afficher une autonomie allant jusqu’à 1 200 kilomètres grâce à son moteur thermique 1,5 litre, tandis que la puissance oscillerait entre 145 kW (environ 197 chevaux) et 295 kW (environ 400 chevaux). Ce nouveau Frigate 07 peut alors encaisser une puissance de charge allant jusqu’à 75 kW, permettant de passer de 30 à 80 % en une vingtaine de minutes.

Visant une clientèle plus jeune que le Tang, jouant actuellement le rôle de vaisseau-amiral de BYD, ce nouveau Frigate 07 débutera à partir de 202 800 yuans, soit environ 27 592 euros. Un prix abordable, surtout pour un modèle hybride rechargeable affichant une autonomie électrique aussi importante. La version la plus haut de gamme démarre quant à elle à partir de 289 800 yuans, soit environ 39 430 euros. Mais rappellons que les tarifs européens des voitures chinoises sont bien plus élevés que le résultat de la conversion « brute ».

Premier modèle de la marque à être équipé de suspensions adaptatives, ce nouveau venu ne devrait pas prendre la route de l’Europe. En effet, si comme ses rivaux Nio ou encore Xpeng, BYD veut se faire une place sur notre marché, c’est à première vue uniquement avec des voitures 100 % électriques. La marque veut même aller plus loin, alors qu’elle prépare la construction d’une ou deux usines sur le Vieux Continent pour y produire ses voitures.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.