La future voiture de Xiaomi pourrait parcourir plus de 1 000 kilomètres en une seule charge

 

La première voiture de Xiaomi, qui devait bientôt être officialisée sera équipée de batteries fournies par CATL et BYD. Elle se déclinera en deux versions.

Mi
Illustration créative d’une potentielle voiture Xiaomi Auto

On commence à en savoir un peu plus sur la future voiture électrique de Xiaomi, dont le premier prototype pourrait bientôt être dévoilé. Si son lancement pourrait être retardé en raison de difficultés administratives face à un gouvernement chinois qui tarde à donner son feu vert, de nouvelles informations viennent d’être dévoilées à son sujet. Et notamment à propos de ce qui se cachera sous sa carrosserie.

Deux batteries distinctes

En effet, selon le site chinois 36kr relayé par CnEVpost, la première voiture conçue par le géant de la tech devrait être équipée de batteries fournies par CATL et BYD. Si pour l’heure, on en sait encore très peu sur cette nouvelle arrivante, qui permettra peut-être à la marque de rattraper son retard face à Nio, Xpeng ou Li Auto, une chose semble sûre : deux versions seront proposées.

La première sera alimentée par la batterie LFP (Lithium Fer Phosphate) « Blade » de BYD. Cette technologie dévoilée en 2020 se distingue par des cellules plus fines formant une structure inédite permettant notamment d’améliorer la capacité. De plus, ce type de batterie serait plus sûr et présenterait moins de risques d’embrasement, grâce à une plus large surface exposée au refroidissement. C’est ce type de batterie qui pourrait arriver sur la Tesla Model Y que devrait produire l’usine de Berlin dans les prochaines semaines.

1000 km d’autonomie et 10 minutes de charge

La version plus haut de gamme embarquera quant à elle la batterie Qilin développée par l’entreprise CATL avec la technologie NMC. Annoncé quelques mois plus tôt, celle-ci promet d’offrir de meilleures performances par rapport aux autres technologies du marché. Se distinguant notamment par des cellules directement intégrées au châssis, elle devrait notamment permettre aux véhicules qui en seront équipés de parcourir jusqu’à 1 000 kilomètres selon le cycle chinois CLTC qui diffère de notre WLTP européen en étant un peu plus optimiste.

CATL Qilin
CATL Qilin

Celle-ci ne nécessitera qu’une dizaine de minutes pour passer de 10 à 80 %. Par ailleurs, cette batterie profite d’un système de refroidissement plus efficace et d’une plus grande densité.

Lancement en 2024

Néanmoins, il est probable que Xiaomi apporte quelques petites modifications à ces batteries selon les rumeurs. Il est donc difficile de prévoir quel sera le temps de charge et l’autonomie de la future voiture électrique de la marque. Quoi qu’il en soit, celle-ci a de grandes ambitions avec ce projet d’une valeur de 10 milliards de dollars, souhaité par le cofondateur de Xiaomi lui-même, Lei Jun. Ce dernier souhaite en effet diversifier les activités de sa société, pour l’heure plutôt connue pour ses smartphones.

Une fois que la firme chinoise aura eu le feu vert des autorités pour se lancer, la mise en production de la voiture, dont le nom n’est pas encore connu, ne devrait plus trop tarder. Son lancement serait en effet prévu pour 2024, alors que pas moins de 300 000 exemplaires devraient être produits chaque année au sein de l’usine de Pékin. Plus tard, d’autres modèles devraient venir enrichir la gamme, qui devrait être composée de quatre véhicules au total, à savoir deux de milieu de gamme et deux autres positionnés un peu plus haut.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles