Panda Mini : aussi adorable que l’animal, cette voiture électrique ultra abordable pourrait arriver en Europe

 

Geometry, la marque chinoise appartenant au groupe Geely donne des nouvelles de sa Panda Mini, une citadine électrique qui rivalise frontalement avec la Dacia Spring. Dévoilant son intérieur et son prix, cette nouvelle arrivante pourrait faire la route jusqu'en Europe.

Connaissez-vous Geometry ? Il y a de fortes chances que non, et à vrai dire, c’est tout à fait normal. Il s’agit d’une jeune marque, fondée en 2019 par le groupe chinois Geely, qui possède plusieurs constructeurs bien connus chez nous, comme Volvo, Lynk & Co ou encore Lotus, entre autres. Et apprêtez-vous à en entendre parler, alors qu’elle arrive tout doucement chez nous avec un premier modèle, un SUV électrique baptisé Geometry C.

Une adorable citadine

Vendu en Hongrie via un importateur, celui-ci pourrait ne pas rester seul bien longtemps. En effet, le constructeur vient de dévoiler de nouvelles informations sur sa citadine, prenant le nom de Panda Mini. Si celle-ci avait déjà été montrée quelques mois plus tôt, la marque n’avait alors pas encore donné beaucoup d’informations au sujet de celle qui pourrait rivaliser frontalement avec la Dacia Spring.

Adoptant un look adorable rappelant les Kei Cars japonaises, cette nouvelle création chinoise affiche une longueur de seulement 3,07 mètres pour 1,52 mètre de large et 1,60 mètre de haut. Un tout petit gabarit pour la citadine, dont l’empattement mesure 2,02 mètres. La face avant arbore deux petites optiques rondes, qui nous rappellent notamment la Honda E tandis que l’arrière se pare de feux carrés plus conventionnels. Plusieurs teintes acidulées sont proposées au catalogue, dont du bleu, du vert ou encore du rose et du blanc.

Pour la première fois, Geometry dévoile des images du poste de conduite de celle qui devrait également rivaliser avec Wuling Hongguang Mini EV. Comme le montre les clichés relayés par le site chinois It Home, la présentation est plutôt classique alors que la citadine se dote d’un combiné numérique de 9,2 pouces associé à un écran tactile de 8 pouces. Ce dernier est équipé de la navigation et fonctionne en Bluetooth. On ne sait en revanche pas s’il est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto.

Comme vous pouvez vous en douter, la dotation est plutôt minimaliste. En effet, et comme l’indique AutoHome, la Panda Mini est livrée avec le verrouillage centralisé, les phares réglables en hauteur ainsi que les vitres électriques. Le radar de recul fait également partie de la dotation selon la finition choisie. À noter que la voiture peut être déverrouillée grâce à un smartphone, via l’application Geely Car Owner. Certaines informations, comme le volume du coffre n’ont quant à elles pas encore été communiquées.

Moins de 6 000 euros

Geometry en profite pour en dire un peu plus sur la fiche technique de sa nouvelle création, qui se décline en deux tailles de batteries, avec des capacités de 9,61 kWh et 17,03 kWh. Ainsi, l’autonomie est comprise entre 120 et 200 kilomètres selon le cycle chinois CLTC bien plus optimise que notre WLTP. Il faudra alors plutôt tabler entre envrion 100 et 170 kilomètres en une seule charge. À titre de comparaison, la Dacia Spring peut parcourir jusqu’à 230 kilomètres selon le cycle WLTP avec sa batterie de 27,4 kWh.

Il faut alors compter environ 30 minutes pour recharger la voiture de 30 à 80 % à une puissance maximale de 22 kW. La citadine développe entre 20 et 30 kW, soit l’équivalent de 27 à 40 chevaux. La Spring oscille quant à elle entre 44 et 65 chevaux dans sa nouvelle version Extreme dévoilée quelques semaines plus tôt.

Si la date de lancement précise n’a pas été annoncée par Geely, on connaît désormais les prix de la citadine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils défient toute concurrence, alors que la voiture débute à partir de 39 900 yuans, soit environ 5 478 euros. C’est moins cher qu’une Citroën Ami, qui affiche un ticket d’entrée à partir de 7 700 euros, tandis que la Dacia Spring commence à 20 800 euros, bonus écologique non déduit. La version la plus chère de la Panda Mini est affichée à 53 900 yuans, soit 7 400 euros.

Si la citadine n’est destinée qu’à la Chine pour l’instant, il n’est pas exclu qu’elle fasse un jour son arrivée en Europe comme le Geometry C. Si c’est un jour le cas, son prix devrait être bien plus élevé, mais elle devrait dans tous les cas faire très mal aux références européennes du segment. Une menace de plus pour les spécialistes, qui voient déjà d’un très mauvais œil cette invasion de constructeurs chinois sur le Vieux Continent…


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.