Les batteries sans lithium vont devenir réalité en 2023 : tout ce que ça change pour les voitures électriques

 

Le géant chinois CATL, premier producteur mondial de batteries pour voitures électriques, devrait produire en masse ses premières batteries au sodium dans le courant de l'année. Revenons sur cette révolution : des batteries sans lithium !

Usine Audi
Usine Audi

La quasi-totalité des véhicules électriques de la planète utilise des batteries lithium-ion. Cette chimie est à la fois maîtrisée au niveau de son industrialisation, mais aussi relativement bon marché compte tenu des gros volumes actuels. Tout n’est pas parfait cependant, et se passer du lithium pourrait devenir nécessaire dans le futur. CATL semble avoir une solution avec des batteries à base de sodium.

Adieu le lithium, vive le sodium

Avec plusieurs kilogrammes de lithium dans chaque batterie de véhicule électrique, ce métal est très important pour l’intégralité des fabricants. Le problème est que les plus gros producteurs qui sont le Chili et l’Australie sont situés bien loin des usines de production de batterie. L’impact écologique du lithium est donc bien réel, puisqu’il faut l’acheminer à des milliers de kilomètres avant qu’il soit intégré dans une batterie.

De plus, les conditions d’exploitation du lithium peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement, notamment à cause d’un approvisionnement en eau nécessaire pour les mines de lithium. Mais même avec cela, une voiture électrique reste plus « propre » qu’une voiture thermique.

L’autre problématique du lithium, c’est le risque de pénurie dans les années à venir, comme l’annonce Toyota ou plus récemment l’Allemagne.

La solution d’utiliser du sodium — élément bien moins rare sur la planète — à la place est donc excellente, cependant jusqu’à présent la densité énergétique des batteries sodium-ion était trop faible pour être assez performantes dans les voitures électriques.

L'usine CATL en Allemagne
L’usine CATL en Allemagne

CATL avait annoncé il y a de cela plusieurs mois travailler sur des batteries sodium-ion en laboratoire, avec une promesse pour le futur qui intéressera tous les futurs acquéreurs de véhicules électriques : des batteries bien moins onéreuses.

Aujourd’hui, nous apprenons que les alternatives au lithium, telles que les batteries sodium-ion, seront industrialisées par CATL dans le courant de l’année 2023. Cela signifie que les premiers véhicules équipés de telles batteries arriveraient sur les routes à l’aube de 2024, avec les avantages et les inconvénients que cela apporte.

Outre ces batteries sodium-ion, la batterie Qilin de CATL sera produite en masse au premier trimestre 2023, et cette dernière promet des recharges en un clin d’œil et une autonomie qui dépasse allègrement celle des batteries actuelles : 1 000 km d’autonomie et une recharge en 10 minutes. C’est cette batterie que l’on retrouve dans la Zeekr 001 de Geely.


Retrouvez un résumé du meilleur de l’actu tech tous les matins sur WhatsApp, c’est notre nouveau canal de discussion Frandroid que vous pouvez rejoindre dès maintenant !

Les derniers articles