L’Allemagne lance un outil pratique pour comparer les voitures électriques et on veut le même en France

 

L'Allemagne vient de passer une nouvelle loi obligeant les constructeurs à communiquer plus explicitement sur l'impact environnemental de leurs voitures électriques ou non. Avec plus de détails sur la consommation, les rejets de polluants, et les coûts totaux, les consommateurs seront mieux informés. Voici les détails.

BMW i5 Touring M60 xDrive // Source : BMW

Quel impact environnemental pour quelle voiture ? La question est épineuse, mais les réglementations essayent d’y répondre au mieux. En Europe, par exemple, le cycle d’homologation WLTP a remplacé l’ancien cycle NEDC, avec une volonté de communiquer des consommations et des autonomies plus proches de la réalité.

Des chiffres que les consommateurs pourront bientôt plus facilement retrouver, du moins en Allemagne, où une nouvelle loi vient de renforcer les informations affichées sur les fiches produit des voitures neuves, aussi bien en ligne qu’en concessions.

Une fiche produit renforcée

C’est le site Alternativ Mobil, un site officiel de l’État allemand sur la transition énergétique automobile, qui nous informe des améliorations apportées sur cette fiche produit. Voici les grandes nouveautés :

  • Les chiffres de consommation, de rejets de CO2 et d’autonomie passent enfin au cycle WLTP et sont désormais décorrélées du poids de la voiture (l’Allemagne utilisait précédemment des chiffres NEDC, auxquels un barème selon le poids était ensuite appliqué) ;
  • Concernant les voitures hybrides rechargeables, les constructeurs doivent désormais communiquer les consommations et les rejets de CO2 du modèle une fois sa batterie déchargée (et ça n’a souvent rien à voir) ;
  • Une partie dédiée aux coûts est également introduite, avec un kilométrage annuel de 15 000 km. Une partie concerne les coûts d’énergie, que ce soit pour le carburant, de gaz, d’hydrogène ou d’électricité, mais également le montant de la taxe CO2, incluse dans les prix du carburant, selon trois hypothèses d’évolution dans les dix prochaines années.
Exemple avec une Volkswagen ID.4

Notons enfin que ces fiches produit seront affichées plus clairement, notamment sur les sites internet des marques et dans les concessions.

La bonne nouvelle, c’est que les chiffres de consommation seront désormais plus exhaustifs. On trouvera la consommation WLTP mixte, comme c’est le cas actuellement en France. Mais également quatre autres consommations, simulant des trajets urbains, péri-urbains, sur les routes du réseau secondaire et sur autoroute. Ce qui permet de comparer simplement et de manière beaucoup plus précise différentes voitures électriques entre-elles en termes de consommation.

Un affichage favorable aux voitures électriques

Fatalement, ces informations sont favorables aux voitures électriques. Avec des rejets nuls de CO2 à l’échappement, des coûts d’énergie moindres et l’absence de taxe CO2, cette nouvelle fiche produit est évidemment bénéfique à ce type de voiture. Voilà qui pourrait dynamiser le marché allemand de l’électrique, bien à la peine après l’abandon surprise du bonus écologique fin 2023.

Fiche énergétique américaine (exemple ici pour une voiture électrique) // Source : EPA

Cette fiche se rapproche de son homologue américaine, éditée par l’EPA, qui met encore plus en valeur les coûts associés à l’utilisation de sa voiture. Elle surpasse en outre ce qu’on trouve en France, qui doit se contenter de l’identification de véhicule (marque, modèle, motorisation), des consommations WLTP et de l’étiquette énergie (le classement des émissions de CO2 entre A et G).

La fiche produit française // Source : ADEME

Même si nous n’avons pas de nouvelles concernant l’arrivée de cette fiche produit allemande chez nous, il est toujours souhaitable d’avoir le maximum d’informations pour le consommateur. Espérons qu’un équivalent arrive prochainement dans nos concessions. Soulignons que Volkswagen fait l’effort en France de fournir plus d’informations que ses concurrents, et notamment l’ensemble des consommations électriques.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.