Ce n’est pas une météorite, c’est un satellite Starlink qui est tombé au-dessus de l’Espagne

 

Les observateurs ont pensé apercevoir une météorite… c'était un satellite de Starlink qui a tenté de traverser l'atmosphère au-dessus du Maroc, de l'Espagne et près de la France.

Starlink
Source : Antonio J. Robles d’Estepa depuis Séville en Espagne

Dimanche 23 janvier, vers 23 heures heure locale, une boule de feu a été observée dans le ciel. Ce qui avait été pris pour une météorite, au-dessus de l’Espagne, est en fait un satellite Starlink qui a explosé. Pour rappel, la constellation Starlink compte 1 800 satellites actuellement placés sur une orbite de 550 kilomètres pour offrir un accès internet sur toute la surface du globe.

Le satellite avait déjà quitté son orbite depuis un an

C’est l’Institut de Sciences de l’Espace (CSIC-IEEC) en Espagne qui vient d’éclaircir ce qu’il s’est passé la nuit dernière. Un satellite du réseau Starlink a explosé dans l’espace. Ce qui semblait être une boule de feu était donc un satellite qui se disloquait en entrant dans l’atmosphère au niveau du Maroc et de l’Algérie, avec une vitesse de 27 000 km/h… le satellite s’est fendu et a pris feu.

FJ3ka5cWQAELGfV

Les débris sont sans doute tombés dans le golfe de Gascogne près de la France et de l’Espagne.

3) ENTRE NUBES LA DETECCIÓN DESDE ESTEPA, #SEVILLA por Antonio Robles @AJ_Robles todavía resulta espectacular. Se aprecia la fragmentación del #Starlink2200 en 7 ó 8 piezas que coincide con los testimonios: https://t.co/CRfB0fblVv
Para enviar/solicitar vídeos: spmn@ice.csic.es pic.twitter.com/yZL5QoTiTE

— Red de Investigación Bólidos y Meteoritos (SPMN) (@RedSpmn) January 24, 2022

Le satellite a été identifié bien à l’avance, il était prévu qu’il explose en entrant dans l’atmosphère. SpaceX n’a pas encore communiqué sur cette explosion, la dernière communication en date officielle était liée à l’envoi de 49 satellites supplémentaires. D’après ce que l’on a comme information, ce satellite avait quitté son orbite en janvier 2021, peu après sa mise en orbite, il a donc fallu un an pour qu’il tente une traversée de l’atmosphère. Les satellites qui terminent leur vie finissent par perdre de l’altitude très lentement et tombent dans l’atmosphère. Ils se désintègrent alors pour la plupart : « le frottement avec l’atmosphère devient si brutal que la matière devient incandescente et commence à se vaporiser, se fragmenter et se décomposer ».

Starlink n’est pas encore le service le plus stable si on veut une connexion internet. Néanmoins le service d’accès à internet est disponible en France. Avec plus de 1 800 satellites en fonctionnement, la perte d’un satellite n’a pas de conséquence sur le service. Cette constellation de centaines de satellites permet justement de s’adapter à ce type de problème.

Pendant ce temps, Saint-Senier-de-Beuvron fait plier Starlink

En début d’année, Starlink a abandonné l’installation d’antennes en France. En effet, face à l’opposition des habitants et des élus, un premier projet prévu à Saint-Senier-de-Beuvron, dans la Manche et à quelques kilomètres du mont Saint-Michel vient d’être abandonné. Ce premier échec n’est pas le seul puisque celui de Gravelines, dans le Nord, vient également d’être abandonné par la société. Il y a un site actif, celui de Villenave-d’Ornon, en Gironde.

Le rêve de pouvoir accéder à Internet, où que vous soyez, pourrait devenir une réalité plus tôt que vous ne le pensez. L’offre internet par satellite Starlink est disponible en France. Mais comment fonctionne cet…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles