Test du Magic Keyboard de l’iPad Pro : génial mais loin d’être parfait

À partir de 350 euros pour un « clavier »

 

Introduction

L'iPad Pro vit sa révolution avec un simple accessoire. Nous avons acheté le Magic Keyboard et nous l'avons testé pour nous faire un avis. C'est un clavier-trackpad qui permet à l'iPad Pro de ressembler à un MacBook.

Apple Magic Keyboard

Apple Magic Keyboard // Source : Frandroid

Après le test de l’iPad Pro 2020, nous avons reçu notre Magic Keyboard. À peine reçu, déjà déballé et attaché à l’iPad Pro. Première impression, « Les aimants sont forts », nous avons fermé et ouvert l’iPad comme si c’était un ordinateur portable.

La charnière est très rigide, j’espérais plutôt une expérience qui se rapproche de la sensation et de l’expérience d’un MacBook. C’est également lourd. Pour rappel, l’accessoire, taillé pour l’iPad Pro 11 pouces, pèse 600 grammes. Associé à la tablette, cela donne plus de 1 kilogramme à l’ensemble. Encore plus pour le format 12,9 pouces, qui est plus lourd qu’un MacBook Air de 13 pouces.

De plus, ce Magic Keyboard ne fait pas office d’étui. Fermé, il protège bel et bien l’iPad Pro, mais vous ne pourrez pas utiliser l’iPad Pro comme une tablette en l’ouvrant complètement. L’ensemble ne peut pas se rabattre à 360 degrés à cause de la conception d’une des deux charnières. Il vous faudra donc une housse / protection supplémentaire si vous voulez utiliser l’iPad Pro à deux mains comme une tablette.

Mais ce sont mes premières impressions, il est temps de voir si la magie opère après quelques jours.

Il n’est pas vraiment magique

Déjà, le Magic Keyboard n’a rien de vraiment magique. Il est intelligent à bien des égards, mais il ne peut pas défier les lois de la physique. Un iPad Pro est tellement plus lourd qu’un top case de MacBook que, bien sûr, le système de charnière du Magic Keyboard doit être beaucoup plus rigide qu’une charnière de MacBook.

Mais une fois habitué, on comprend que c’est juste une répartition entièrement différente du poids et du centre de gravité, par nécessité. Dans un MacBook, les composants (carte mère, CPU-GPU, stockage, ventilateurs…) sont situés sur la partie basse, le top case est composé uniquement de l’écran. Cela permet d’ouvrir et de fermer un ordinateur portable à une main. Vous ne pouvez pas le faire avec un iPad Pro, il s’ouvre uniquement à deux mains. La charnière a trop de résistance.

Il n’est pas possible de rabattre le clavier à 360 degrés

Il n’est pas possible de rabattre le clavier à 360 degrés // Source : Frandroid

Une autre chose que l’on comprend vite avec le Magic Keyboard est qu’il a deux charnières, qui remplissent des fonctions entièrement différentes. La charnière principale est le cylindre métallique qui relie la partie supérieure et inférieure. La charnière secondaire est le pli de la partie supérieure.

L’ouverture du Magic Keyboard avec les deux charnières

L’ouverture du Magic Keyboard avec les deux charnières // Source : Frandroid

La charnière principale n’a que deux positions : ouverte et fermée. Lorsque vous ouvrez le Magic Keyboard et que la charnière principale atteint sa position complètement ouverte, vous devez ensuite exercer un peu de force supplémentaire pour séparer magnétiquement le bas de l’écran de l’iPad Pro, et ajuster l’inclinaison de la charnière secondaire pour l’angle de vue. Il faut obligatoirement positionner la seconde main sur le clavier pour exercer un contrepoids. Si vous ne le faites pas, l’iPad soulèvera le clavier.

C’est l’angle d’inclinaison maximal de la tablette

C’est l’angle d’inclinaison maximal de la tablette // Source : Frandroid

Ce mécanisme entraîne quelques problèmes : vous ne pourrez pas utiliser facilement cet iPad Pro avec Magic Keyboard sur des genoux ou un lit, il sera trop instable. Comme je le disais plus haut, vous ne pouvez pas l’ouvrir complètement pour utiliser l’iPad Pro comme une tablette que l’on tient à deux mains, il vous faudra donc une protection supplémentaire pour cet usage. Ce sont des limitations qu’il faut bien appréhender, car ça peut rapidement vous frustrer au quotidien.

La seconde prise USB Type-C ne sert qu’à la charge

La seconde prise USB Type-C ne sert qu’à la charge // Source : Frandroid

Son port USB-C, intégré dans la charnière dans la direction opposée du port USB-C de l’iPad Pro, est vraiment utile. Vous pouvez charger votre iPad Pro tout en branchant un SSD portable par exemple, sans aucun dongle.

Il faudra brancher votre SSD portable par là

Il faudra brancher votre SSD portable par là // Source : Frandroid

Le clavier est excellent

Autant être le plus clair possible : le clavier est excellent.

Contrairement à l’étui avec le clavier original de l’iPad, le Smart Keyboard Folio, le Magic Keyboard imite les touches rigides en plastique de style chiclet. Mieux encore, il zappe le clavier papillon qu’Apple a définitivement abandonné en utilisant le mécanisme de ciseaux (beaucoup plus fiable). Les touches ont une sensation et un son vraiment bons, avec un peu plus de course qu’un MacBook Air.

Clavier complet mais avec quelques touches qui manquent

Clavier complet mais avec quelques touches qui manquent // Source : Frandroid

Il y a le rétro-éclairage, qui fonctionne bien. Seul bémol, il faut aller sur un paramètre qui n’est pas simplement accessible pour régler l’intensité : Paramètres > Général > Clavier > Clavier matériel. Pour le son aussi, pas de touches d’option pour le régler depuis le clavier directement.

Comme les autres claviers Apple, ce clavier n’a pas de touche « Esc » (Échap). C’est tellement frustrant ! Et pourtant Apple a corrigé ça dans ses nouveaux ordinateurs portables MacBook, mais apparemment pas sur ce clavier-là.

Dans tous les cas, c’est un clavier confortable, aux touches larges. Vous pourrez facilement l’utiliser quotidiennement, sans aucun problème.

Un trackpad trop petit

Ce nouvel accessoire ajoute ce que beaucoup de gens réclamaient — un véritable trackpad — à l’arsenal de l’iPad Pro. Bien que le clavier soit de taille et de toucher comparables à ceux du MacBook, le trackpad est vraiment différent.

Le trackpad est petit

Le trackpad est petit // Source : Frandroid

Déjà par sa taille : le trackpad du MacBook Air mesure environ 120 x 80 mm, tandis que le trackpad Magic Keyboard de l’iPad Pro 12,9 pouces ne mesure que 100 x 50 mm – encore moins pour le format 11 pouces.

Ce trackpad prend également en charge les commandes gestuelles, vous permettant de glisser vos doigts pour changer d’application ou revenir à l’écran d’accueil. Mais sa minuscule taille fait que tous vos doigts se gênent, ce qui me fait dire qu’on a sûrement intérêt à effectuer le même geste sur l’écran.

L’alternative au Magic Keyboard

En fonction de votre usage, l’utilisation d’un Apple Magic Trackpad 2 (149 euros) et d’un Smart Keyboard Folio (199 euros) vous permettra d’avoir un combo plus polyvalent.

 

Le Smart Keyboard Folio offre la possibilité d’utiliser l’iPad Pro comme une tablette, tandis que la surface de l’Apple Magic Trackpad 2 n’a rien à voir avec celle du trackpad du Magic Keyboard.

Disponibilité et prix du Magic Keyboard

Le Magic Keyboard est disponible en deux tailles en fonction de la diagonale de votre iPad Pro :

Retrouvez le test de l’iPad Pro par ici.

Note finale du test
8 /10
Le clavier Magic Keyboard n'est certainement pas parfait, mais les gros utilisateurs d'iPad Pro adoreront le clavier et le trackpad, ainsi que le port USB-C supplémentaire. Sachez tout de même que certaines limitations sont induites par sa conception, comme le fait de ne pas pouvoir le retourner pour l'utiliser comme un étui.

Enfin, ce n'est clairement pas un produit bon marché, on est davantage face à un produit haut de gamme. Mais, il est peu probable que nous trouvions un accessoire de qualité comparable à un prix inférieur.
Points positifs
  • Clavier efficace et confortable
  • USB Type-C supplémentaire
  • Conception à double charnière ingénieuse
Points négatifs
  • Extrêmement cher
  • Trackpad trop petit
  • Il n'est pas possible de s'en servir comme étui en mode tablette

Les derniers articles