Alors que le Redmi Note 8 Pro de Xiaomi est sorti il y a peu, il y a de quoi se poser des questions quant à son positionnement dans la gamme. Que vaut-il face au Xiaomi Mi 9T plus haut de gamme, mais dont le prix a bien baissé depuis sa sortie en juin ? C'est ce qu'on va voir dans ce comparatif détaillé où nous aborderons point par point les principaux critères d'achat de smartphone. Découvrons ensemble quel est le meilleur appareil entre le Xiaomi Mi 9T et le Redmi Note 8 Pro.

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro à gauche, et le Xiaomi Mi 9T à droite

Il y a un smartphone Xiaomi proposé pour toutes les gammes de prix ou presque. Tant et si bien qu’avec les baisses de prix, certains modèles de milieu de gamme peuvent entrer en concurrence avec des smartphones d’entrée de gamme. Lancé à 100 euros de plus que le Redmi Note 8 Pro, le Xiaomi Mi 9T voit désormais son prix bien plus accessible. Mais cela vaut-il le coup de sauter le pas ou la dernière référence à bas prix de Xiaomi est-elle suffisante ? C’est ce qu’on va voir dans ce comparatif entre les Xiaomi Mi 9T et Redmi Note 8 Pro.

Quel est le meilleur smartphone entre un Xiaomi Redmi Note 8 Pro et un Xiaomi Mi 9T, et surtout, la différence de prix vaut-elle le coup de passer au Mi 9T ? Design, performances, photo, autonomie… Découvrez notre comparatif détaillé opposant les deux smartphones.

Fiches techniques

Modèle Xiaomi Redmi Note 8 Pro Xiaomi Mi 9T
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur MIUI N/C
Taille d'écran 6.53 pouces 6.39 pouces
Définition 2340 x 1080 pixels 2340 x 1080 pixels
Densité de pixels N/C 403 ppp
Technologie LCD OLED
SoC Helio G90T N/C
Puce Graphique (GPU) ARM Mali G76 Qualcomm Adreno 618
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go 6 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 64 Go 128 Go, 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 13 Mpx
Capteur 3 : 8 Mpx
Appareil photo (frontal) 20 Mpx 20 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 5.0
Réseaux LTE, HSPA, GSM LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4500 mAh 4000 mAh
Dimensions 76.4 x 161.35 x 8.79mm 74.3 x 156.7 x 8.8mm
Poids 200 grammes 191 grammes
Couleurs Noir, Blanc, Bleu Noir, Rouge, Bleu
Prix 249€ 293€
Fiche produit | Test Fiche produit | Test

Design : plutôt encoche ou pop-up ?

Entre les Xiaomi Redmi Note 8 Pro et le Xiaomi Mi 9T, c’est deux salles, deux ambiances. Bien que le Mi 9T ait été lancé en Chine sous le nom de Redmi K20, il ne partage que peu de points communs avec le Redmi Note 8 Pro.

La première différence qui saute aux yeux est le choix d’intégration de la caméra selfies. Sur le Xiaomi Mi 9T, le constructeur a décidé d’utiliser pour la première fois un appareil photo rétractable, à la manière de ce qu’on trouve aussi sur les OnePlus 7T Pro et Vivo Nex S. Pour le Redmi Note 8 Pro, la firme a choisi une approche bien plus classique avec une fine encoche en forme de goutte d’eau.

En dehors de ce choix de placement pour l’appareil photo, on retiendra également un format un peu plus grand pour le Redmi Note 8 Pro avec ses 76,4 mm de hauteur, contre 74,3 mm pour le Mi 9T. On retrouve dans les deux cas un écran qui occupe une large place de l’appareil sur la face avant, et on apprécie l’intégration d’une LED de notification sur le Redmi Note 8 Pro. Par ailleurs, le smartphone d’entrée de gamme profite également d’un lecteur d’empreintes au dos, même s’il est assez mal placé, au contact direct des modules photo. On appréciera néanmoins le choix d’intégrer du verre sur le dos ainsi qu’une prise USB-C à ce prix-là.

En face, le Xiaomi Mi 9T ne fait pas les choses à moitié. Le smartphone veut se faire remarquer et ça se voit. Non seulement il profite de technologies innovantes comme le lecteur d’empreintes dans l’écran, mais il peut se targuer d’être également très voyant. Certes, son dos est lui aussi en verre, mais avec des reflets irisés très colorés. Le module photo au dos est également centré, mais cette fois il n’est pas dérangé par un lecteur d’empreintes mal placé.

Dans les deux cas, Xiaomi a choisi d’intégrer une prise casque. Néanmoins, si les deux appareils sont compatibles dual-SIM, dommage que seul le Redmi Note 8 puisse voir son stockage s’étendre grâce à une carte microSD.

Les deux smartphones correspondent à des approches très différentes. Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro se veut particulièrement sobre et classique sans faire d’esbroufe. Certes, son lecteur d’empreintes pourrait être mieux placé, mais il profite d’une extension de stockage. Le Xiaomi Mi 9T est bien plus tape-à-l’œil, mais il a le mérite de proposer un design original et innovant. Sur ce point-là, match nul.

Écran : une dalle OLED bien calibrée et du LCD trop peu fidèle

En termes de taille d’écran et de définition, les deux smartphones jouent dans la même catégorie. Le Redmi Note 8 Pro profite ainsi d’un écran de 6,53 pouces avec un affichage de 2340 pixels par 1080. La même définition est utilisée sur le Xiaomi Mi 9T, mais cette fois sur un format de 6,39 pouces. Il en résulte une image plus nette sur le Xiaomi Mi 9T avec une densité de 403 pixels par pouces, contre 395 ppp pour le Xiaomi Redmi Note 8 Pro.

Mais outre la taille de l’écran, ce qui va véritablement les différencier, c’est le type d’affichage utilisé. D’un côté, une dalle OLED, de l’autre, de l’IPS LCD. Xiaomi a logiquement réservé la technologie d’affichage la plus avancée, celle proposant le plus de contraste, pour son modèle le plus haut de gamme, le Xiaomi Mi 9T. On retrouve ainsi une dalle OLED avec un contraste infini et une bonne couverture de l’espace sRGB. On pourra néanmoins regretter une tendance à trop tirer vers le bleu, mais la température de l’écran s’avère bien plus juste en basculant vers les options « chaud » et « augmenter le contraste ».

Le Xiaomi Mi 9T

De son côté, le Redmi Note 8 Pro propose lui aussi une bonne couverture de l’espace sRGB, à 121 %, mais la fidélité colorimétrique laisse cependant à désirer. On déplorera également une balance des blancs bien trop froide et un contraste de « seulement » 1412:1, forcément inférieur à celui infini du Xiaomi Mi 9T.

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro

Sans trop de surprise, c’est donc le Xiaomi Mi 9T qui remporte cette manche. Il faut dire que la technologie OLED lui permet non seulement de grimper haut en luminosité — 699 cd/m² contre 492 pour le Redmi Note 8 Pro –, mais également d’avoir un contraste bien plus élevé.

Logiciel : vous êtes plutôt MIUI ou MIUI ?

D’un côté, on retrouve Android 9.0 Pie avec MIUI 10. De l’autre, Android 9.0 avec MIUI 10. Forcément, ce n’est pas dans cette catégorie que les deux smartphones de Xiaomi vont se distinguer. Les deux intègrent non seulement le même système, mais également la même interface.

Pour rappel, MIUI 10 est une interface assez éloignée de celle de Google. On y trouve cependant bon nombre d’options de personnalisation. Il est ainsi possible d’inverser les touches de navigation, de profiter de la navigation gestuelle ou d’animations soignées. Néanmoins, MIUI est loin d’être exempt de défauts. On n’y trouve pas de tiroir d’applications par défaut et les icônes de notifications ne s’affichent pas à moins d’activer un paramètre dédié.

Néanmoins, un point peut favoriser le Xiaomi Mi 9T : la gestion de DRM. En effet, malgré l’intégration du DRM Wdevine L1 sur le Redmi Note 8 Pro, celui-ci ne peut pour l’heure pas lire de vidéos en HD sur Netflix. Un souci qui pourra être corrigé à l’avenir, mais en attendant, c’est toujours un avantage au Xiaomi Mi 9T.

Une puce Helio G90T dans la cour des grands

Longtemps, les puces de MediaTek ont été à la traîne face à celles de Qualcomm en termes de performances. Pourtant, avec le Redmi Note 8 Pro, l’Helio G90T inverse la tendance.

Même si le Redmi Note 8 Pro est un smartphone proche de l’entrée de gamme, il propose des performances meilleures que celles du Xiaomi Mi 9T, pourtant équipé d’un Snapdragon 730 de bon niveau.

Le Xiaomi Redmi Note 8 Pro

Dans les deux cas, les smartphones sont très fluides et aucune gêne ne vient les perturber au quotidien. Il faut dire qu’ils sont tous les deux équipés de 6 Go de RAM assez confortable. Que ce soit dans la navigation Web, pour les animations du système ou dans les jeux 3D, ils ne souffrent tous deux d’aucun ralentissement.

  Xiaomi Redmi Note 8 Pro Xiaomi Mi 9T
SoC MediaTek Helio G90T Snapdragon 730
AnTuTu 7.x 226 322 210 317
PCMark 2.0 10 037 7 188
3DMark Sling Shot Extreme 2 377 2 100

Néanmoins, à l’épreuve des benchmarks, force est de constater que c’est le Redmi Note 8 Pro qui s’en sort le mieux. La puce de MediaTek est ainsi plus puissante que le Snapdragon 730 du Xiaomi Mi 9T. C’est donc un point de pris par le Redmi Note 8 Pro. Un point à nuancer néanmoins, puisque le Mi 9T reste suffisamment performant pour faire tourner des jeux 3D sans broncher et que les smartphones dotés de puces MediaTek sont généralement moins suivis par la communauté pour le bidouillage sur le long terme.

Photo : un Xiaomi Mi 9T bien plus polyvalent

Les deux smartphones de Xiaomi proposent une foultitude d’appareils photo au dos, mais leur usage est bien différent.

Pour le Xiaomi Mi 9T, on se retrouve ainsi trois modules photo au dos avec :

  • 8 mégapixels, téléobjectif x2, équivalent 52 mm (f/2,4)
  • 48 mégapixels, grand-angle, équivalent 26 mm (f/1,75)
  • 13 mégapixels, ultra grand-angle x0,6, équivalent 15 mm (f/2,4)

De son côté, le Xiaomi Redmi Note 8 Pro intègre quatre appareils photo, mais aux usages bien différents. Si l’on retrouve une paire grand-angle (64 Mpx) et ultra grand-angle (8 Mpx), les deux autres appareils sont dédiés à la capture de photo en macro (2 Mpx) et à la gestion du flou d’arrière-plan pour le mode portrait (2 Mpx).

Dans l’ensemble, les deux smartphones proposent une très bonne plage dynamique en plein jour avec des photos bien détaillées et de scènes bien exposées. On pourra néanmoins regretter un traitement photo en retrait sur le Redmi Note 8 Pro dès qu’on bascule sur l’ultra grand-angle, ce qui n’est pas le cas avec le Xiaomi Mi 9T.

Les photos du Redmi Note 8 Pro :

Les photos du Xiaomi Mi 9T :

Surtout, le Xiaomi Redmi Note 8 Pro propose bien un mode macro, mais compte tenu des photos de seulement 2 mégapixels, on peine à y voir un usage au quotidien. Il en va de même pour les photos de nuit. Alors que le Xiaomi Mi 9T offre une très bonne qualité en basse lumière, ce n’est pas le cas du Redmi Note 8 Pro notamment à cause de sa mauvaise gestion des sources de lumière.

À gauche, le Redmi Note 8 Pro, à droite, le Mi 9T :

Dans l’ensemble, le constat est donc sans appel avec un Xiaomi Mi 9T qui écrase le Redmi Note 8 Pro, que ce soit pour la polyvalence des appareils photo, la qualité de l’ultra grand-angle ou la gestion des hautes plages dynamiques en basse lumière.

Batterie : à un cheveu près, mais ça compte

La gamme Redmi Note de Xiaomi est renommée pour l’autonomie de ses appareils et le Redmi Note 8 Pro ne fait pas exception. Il faut dire que le smartphone est équipé d’un large accumulateur de 4500 mAh. En face, les petits 4000 mAh du Xiaomi Mi 9T pourraient faire pâle figure.

Les deux smartphones parviennent cependant à proposer une très bonne autonomie d’au moins deux jours avec plus de sept heures d’écran allumé, dont plusieurs heures passées sur Netflix ou avec des jeux mobiles. Le Redmi Note 8 l’emporte cependant d’une tête en comptant parmi les 3 smartphones les plus autonomes que nous ayons testés.

Les deux smartphones sont fournis avec un chargeur 18 W (9V, 2A) avec une recharge complète pour le Xiaomi Mi 9T en 1h45 quand il faudra patienter près de 2h pour le Redmi Note 8 Pro. On notera enfin qu’aucun des deux appareils n’est compatible avec la charge sans fil.

Les deux smartphones proposent les mêmes caractéristiques en termes de recharge, c’est donc uniquement sur l’autonomie que le Redmi Note 8 Pro tire son épingle du jeu. Il faut dire qu’il s’agit là de l’un des smartphones les plus autonomes qu’on ait eu l’occasion de tester sur FrAndroid.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Si l’on regarde critère par critère les points accordés aux deux smartphones, on constate que les deux smartphones sont au coude à coude. Le Xiaomi Mi 9T passe devant, mais avec un tout petit atout à sa manche : la lecture des vidéos en HD sur Netflix. Sans cela, il se serait agi d’un match nul.

Revenons donc à notre question initiale : quel est le meilleur smartphone ? À première vue, c’est bel et bien le Xiaomi Mi 9T grâce à sa meilleure qualité en photo ou à son écran OLED bien plus agréable, lumineux et contrasté. Néanmoins, le Redmi Note 8 Pro n’a pas à rougir, loin de là. Le dernier-né de Xiaomi parvient à proposer de meilleures performances que son grand frère tout en offrant une autonomie bien supérieure.

Surtout, au-delà même de la question de savoir quel est le meilleur smartphone entre le Mi 9T et le Redmi Note 8 Pro, on se demande surtout s’il est pertinent de dépenser au moins 50 euros de plus pour acheter le Mi 9T ou si le Redmi Note 8 Pro suffira au quotidien. Et là, il devient difficile de justifier le prix encore plus élevé du Mi 9T.

À moins que vous souhaitiez absolument profiter d’un zoom optique et preniez régulièrement des photos en basse lumière, le Xiaomi Redmi Note 8 Pro sera un meilleur choix, non seulement pour son prix, mais surtout pour son autonomie record. Si vous hésitez encore entre l’un et l’autre, n’hésitez pas à vous tourner vers les tests complets :

Prix et disponibilité

Le Xiaomi Redi Note 8 Pro a été lancé au prix de 250 euros pour le modèle 6/64 Go et à 280 euros pour la version 6/128 Go.

De son côté, le Xiaomi Mi 9T a été lancé en juin dernier au prix de 350 euros pour la configuration 6/64 Go et à 380 euros pour le modèle 6/128 Go. Néanmoins, cinq mois après son lancement, le smartphone peut désormais être trouvé autour de 300 euros.