Comme tous les mois, Google a publié les chiffres de la répartition des versions d’Android. Pour la première fois, FroYo n’apparaît plus dans le classement. Nougat de son côté reste en dessous de 1 %.

o-best-froyo-facebook

Vous souvenez-vous de FroYo, la version 2.2 d’Android ? Si oui, vous êtes un vieux de la vieille, mais vous apprendrez peut-être également que cette version est désormais utilisée par moins de 0,1 % des utilisateurs d’Android dans le monde. Pour la première fois depuis son lancement, la version qui a apporté le support du Flash à Android — ce qui était une bonne chose à l’époque –, vient de disparaitre du tableau mensuel de répartition des versions d’Android publié par Google.

 

Nougat double presque, mais reste anecdotique

Le tableau de la firme de Mountain View montre également une autre progression notable, celle d’Android 7.0 Nougat. La dernière douceur de Google passe en effet de 0,4 % en décembre 2016 à 0,7 % en janvier 2017. Bien que la mouture reste en dessous du 1 %, on note tout de même que ses parts de marché ont presque doublé d’un mois sur l’autre, signe que les Pixel continuent de se vendre et que les constructeurs commencent doucement à mettre à jour leurs appareils.

Précisons également que seulement 0,2 % des appareils tournent sous la version 7.1, contre 0,5 % pour la version 7.0.

stats-repartition-android-janvier-2017

Marshmallow et Lollipop restent majoritaires

Les deux versions à maintenir la tête du classement restent Lollipop et Marshmallow. Android 6.0 est installé sur 29,6 % des terminaux en circulation tandis qu’Android 5.0 et 5.1 comptent pour 33,4 % des appareils Android dans le monde.

Arrive ensuite Android 4.4 KitKat avec 22,6 % de déploiement, puis Android 4.1/4.2/4.3 Jelly Bean avec 11,6 %.

 

Gingerbread et Ice Cream Sandwich toujours présents

Malgré la disparition de FroYo, les versions suivantes, à savoir Gingerbread (Android 2.3) et Ice Cream Sandwich (4.0), continuent à être représentées respectivement par 1 et 1,1 % des utilisateurs. Une légère baisse par rapport au mois dernier donc, mais trop lente pour imaginer une disparition rapide.