Son prix fait grincer des dents, certaines caractéristiques déçoivent, le Samsung Galaxy Note 8 ne fait pas l’unanimité. Nous avons synthétisé ici ce qui cloche avec ce nouvel appareil.

Le Samsung Galaxy Note 8 est sans doute un très bon smartphone… mais il n’est pas sans défaut. Nous avons fait le tour des éléments qui pourraient bloquer votre achat.

 

La version d’Android date de décembre 2016

On commence avec une critique que l’on pourrait formuler pour chaque appareil de Samsung sous Android, la version du système de Google installé sur le téléphone est datée. Le Samsung Galaxy Note 8 sort en septembre avec Android 7.1.1 Nougat, une version du système sortie en décembre 2016. L’interface Samsung Experience devrait parer certains défauts de ce retard, mais il est dommage pour le fabricant d’installer une version en retard, alors même qu’Android 8.0 Oreo est sorti, et que les fabricants peuvent expérimenter le système depuis plusieurs semaines.

Il faudra se montrer patient pour goûter à Android 8.0 Oreo sur le Galaxy Note 8

Heureusement le fabricant a d’ores et déjà promis une mise à jour rapide vers la nouvelle version d’Android. On espère que la promesse sera tenue, il avait fallu attendre février pour installer Android 7.0 Nougat sur le Galaxy S7.

 

Peu d’évolutions, 6 mois après le Galaxy S8+

Beaucoup s’interrogent sur la pertinence du Samsung Galaxy Note 8, qui propose très peu de différences avec le Samsung Galaxy S8+ sorti en début d’année. Ulrich en a compté quatre, la taille de l’écran qui évolue légèrement, la quantité de mémoire vive, le stylet S-Pen et le nouvel appareil photo. Ce smartphone se paye même le luxe d’avoir une plus petite batterie, un point sur lequel nous reviendrons plus tard.

Samsung ne semble donc n’avoir aucune innovation dans son sac pour ce nouveau téléphone, et se contente de rattraper la concurrence en ajoutant un second capteur photo au dos de l’appareil.

À lire sur FrAndroid : Samsung Galaxy Note 8 et Galaxy S8 Plus : vous ne devriez pas vraiment hésiter entre les deux

Une petite batterie pour un smartphone trop sage

Mentionné au chapitre précédent, la batterie du Samsung Galaxy Note 8 ne fait que 3300 mAh, contre 3500 pour le Galaxy S8+. C’est surtout relativement faible pour un smartphone de cette taille, le Huawei Mate 9 qui occupe le même volume a le droit à une batterie de 4000 mAh.

La batterie du Galaxy Note 8 est finalement un bon exemple des problèmes de ce smartphone, Samsung a été trop sage pendant la conception, craignant de répéter les erreurs commises avec le Samsung Galaxy Note 7. Résultat, l’appareil propose une bonne fiche technique, mais qui n’évolue pas vraiment comparé aux précédents produits de la firme.

Les problèmes du Galaxy Note 7 hantent encore Samsung

Cela ne veut pas dire que l’autonomie du Galaxy Note 8 sera nécessairement mauvaise, elle devrait logiquement être au moins dans la moyenne grâce aux optimisations de Samsung et à l’utilisation d’un processeur utilisant le process 10 nm. Cependant, ces optimisations auraient pu créer un champion d’autonomie avec une batterie de plus grande capacité.

 

Le lecteur d’empreinte à la traîne

Depuis la sortie du Samsung Galaxy S8, nombreux sont les utilisateurs à avoir été déçu par l’emplacement du lecteur d’empreinte et à l’avoir signalé. Placé à côté de l’appareil photo, il est difficile de le trouver instinctivement à l’usage et peut amener l’utilisateur à poser son doigt sur l’objectif et le salir.

Le lecteur d’empreinte est une fois de plus à côté de l’appareil photo

Lors de la sortie du Samsung Galaxy S8, on imagine que la conception du Galaxy Note était déjà trop avancée pour modifier l’emplacement du lecteur, mais ce qui était un défaut du précédent flagship devient automatiquement un défaut du Galaxy Note 8.

On espère que le coréen ne s’entêtera pas dans ce choix et reverra sa copie avec ses prochains produits.

Qui veut utiliser Samsung Bixby ?

Samsung Bixby n’est pas au niveau de la concurrence.

Samsung Bixby, l’assistant virtuel du fabricant, est disponible en France, mais seulement en anglais et en coréen. Les échos des utilisateurs anglophones sont pour le moins unanimes, il vaut mieux utiliser Google Assistant, ou à défaut Microsoft Cortana, que l’assistant de la marque coréenne.

Pourtant Samsung s’obstine à intégrer Bixby dans ses produits haut de gamme, et va même jusqu’à ajouter un bouton physique dédié sur le téléphone, que l’on peut heureusement reconfigurer officieusement.

 

Pas de haut parleur stéréo

Alors qu’Apple s’est amélioré sur le sujet avec un haut-parleur stéréo, HTC et ZTE en ont fait un vrai argument… Samsung n’a pas modifié le haut-parleur du Note 8. Dommage pour la marque qui a racheté cette année Harman.

 

Un smartphone hors de prix

On garde le meilleur pour la fin : ce qui gêne avant tout avec le Samsung Galaxy Note 8, c’est bien sûr son prix de vente. Il s’agit du premier smartphone grand public à dépasser la barre des 1000 euros en France, pour le modèle de base le moins cher. C’est une augmentation de 100 euros comparée au prix de lancement du Samsung Galaxy S8+, et de 150 euros comparé à celui du Galaxy Note 7. Tous les autres reproches mentionnés dans cet article deviennent bien plus problématiques lorsque l’on prend en compte le prix. Peut-on accepter d’avoir une version d’Android datant de décembre 2016 sur un smartphone vendu à plus de 1000 euros ?

On espère que le fabricant reverra rapidement à la baisse le prix de l’appareil, ou proposera des promotions, comme celles au lancement qui permet d’obtenir un Samsung Dex offert.

À lire sur FrAndroid : Prise en main Samsung Galaxy Note 8 : prêt à payer plus de 1 000 euros ?