Que ce soit par nostalgie ou par curiosité, les smartphones à clapet nous intriguent toujours autant en 2016. Souvent réservés aux marchés asiatiques, quelques-uns ont réussi à se frayer un chemin jusqu’à nos contrées, officiellement ou par le biais d’importateurs. Dans ce guide d’achat, vous trouverez dans un premier temps les smartphones qu’il est possible de se procurer en Europe, puis dans un second temps nous vous ferons voyager le temps d’un instant dans l’Empire Céleste et au pays du Matin clair.

Les smartphones à clapet accessibles

Le LG Wine Smart

À l’heure actuelle, c’est le seul smartphone à clapet facilement accessible pour les pays francophones. Lors de notre test, le téléphone nous avait déçus. Lancé à 200 euros, ses caractéristiques ne faisaient pas le poids face à la concurrence : un écran 480p de 3,2 pouces, un capteur photo de 3 mégapixels, 4 Go de stockage interne et un Snapdragon 210.

c_FrAndroid - DSC_1412

Cependant, les personnes intéressées par ce format n’ont probablement pas la même utilisation que celles préférant un smartphone plus classique. Ainsi, en tant que téléphone à clapet permettant facilement de naviguer sur internet, consulter ses mails et utiliser quelques applications de temps à autre il ferait très bien l’affaire. De plus, il possède une excellente autonomie vous permettant de tenir facilement plus de deux jours sans avoir besoin de passer par la case chargeur.

Il n' y a pas d'offres pour le moment

Les marques japonaises importées en France

Le Japon possède une grande offre de smartphones à clapet, notamment parce que ses habitants les préfèrent aux smartphones — sujets à de nombreuses taxes là-bas — que l’on connaît en Europe. C’est grâce à berkut047, un lecteur de nos lecteurs, que l’on apprend qu’il est possible d’importer en Europe ces téléphones à clapet japonais. Dans son commentaire, il renvoyait un autre lecteur vers Kyoex où il est possible de trouver les appareils de marques japonaises comme Freetel, Kyocera, Fujitsu, NEC, Panasonic et Sharp — qui vient d’annoncer un téléphone de 4,7 pouces avec un écran Full HD pour février 2017.

freetel-musashi

Le Musashi de Freetel

Attention cependant, nous n’avons jamais essayé ce site et il faut choisir son téléphone avec précaution en vérifiant par exemple qu’il tourne bien sous Android, qu’il est au moins traduit en anglais si vous ne parlez pas japonais et qu’il supporte les bandes 3G et 4G françaises. Les fiches semblent être remplies consciencieusement par le site donc l’information ne devrait pas être trop difficile à vérifier.

 

Les smartphones à clapets venus d’ailleurs

Les Samsung W2016 et W2017

Les Samsung W20xx sont les modèles à clapet haut de gamme du constructeur coréen. Le W2016 embarquait une puce Exynos 7420 — la même que celle du Galaxy S6 –, accompagnée de 3 Go de mémoire vive. En plus de sa puissance, le téléphone a la particularité de posséder deux écrans AMOLED de 3,9 pouces chacun, d’une très belle résolution de 382 PPP. À l’arrière — ou plutôt à l’extérieur — on trouve un capteur photo de 16 mégapixels, et c’est avec un appareil photo de 5 mégapixels que vous devrez prendre vos selfies.

w2016_07

Sous sa coque arrière en verre, on trouve une batterie de 2 000 mAh supportant la recharge sans fil. Le téléphone avait été officialisé fin 2015, à 500 dollars à peu près selon un site d’import Indien, alors que 01net annonçait un tarif de 9999 yuans, soit à peu près 1500 euros. Ce prix nous soulagerait presque qu’il ne soit pas arrivé jusqu’à chez nous.

w2016_06

Cette année, Samsung prépare le W2017 connu sous le nom de code Veyron. Avec ce modèle, le coréen aurait penché en faveur de Qualcomm en l’équipant d’un Snapdragon 820 couplé à 4 Go de mémoire vive. Il possède 64 Go de stockage interne, des capteurs photo de 12 et 5 mégapixels et un capteur d’empreintes digitales. Cette fois-ci, sa batterie de 2000 mAh n’est pas compatible recharge sans fil, mais Quick Charge 3.0. Tout comme son prédécesseur, il possèderait deux écrans AMOLED Full HD de 4,2 pouces. Il serait vendu un peu moins cher que son prédécesseur, à « seulement » 1350 euros.

 

Le Gionee W909

Annoncé en mars 2016, le W909 est un smartphone à clapet chinois se rapprochant des W20xx de Samsung. En effet, on retrouve deux écrans IPS HD de 4,2 pouces sur le téléphone, un à l’intérieur et un à l’extérieur. À l’instar des Samsung, il a tout d’un haut de gamme avec 64 Go de mémoire interne extensible via microSD, une batterie de 2530 mAh et un capteur photo de 16 mégapixels.

gionee w909Cependant, il ne possède qu’un SoC milieu de gamme de chez MediaTek, le Helio P10 épaulé par 4 Go de RAM. Aussi, il tourne sous Android Lollipop et non Marshmallow. Le téléphone était vendu 3999 yuans à sa sortie — environ 545 euros —, un tarif bien plus raisonnable donc.

 

Les Samsung Galaxy Folder

Le géant coréen propose aussi des téléphones clamshell bas de gamme, pour les 99,99 % des Chinois qui n’auraient pas de quoi débourser quatre mois de salaire dans un smartphone.

galaxy-folderEn septembre 2016, Samsung a annoncé le Galaxy Folder 2, il serait équipé d’un écran LCD 480p de 3,8 pouces, d’un processeur quatre cœurs cadencés à 1,4 GHz avec 2 Go de RAM, 16 Go de stockage interne extensible par microSD jusqu’à 128 Go, d’une batterie de 1950 mAh et de capteurs photo 8 et 5 mégapixels d’après sa fiche sur le site de Samsung Chine. Le téléphone tourne sous Android Lollipop et l’on peut se le procurer pour environ 250 euros en Corée du Sud.

 

À lire sur FrAndroid : Les écrans pliables à volonté sont maintenant une réalité