Acer, comme ses petits camarades, est bien présent à l’IFA qui ouvrait ses portes le weekend dernier. L’occasion pour la firme taïwanaise de dévoiler sous nos yeux un Liquid S2 qui met la barre infiniment plus haut que le premier opus de la série, le Liquid S1.

Acer Liquid S2

Actuellement en vente autour des 280 euros sur la toile, l’Acer Liquid S1 vise un public souhaitant une expérience phablette sans pour autant débourser des sommes astronomiques. Le Liquid S2 proposera une approche résolument différente, puisqu’il s’agit, avec une phablette de 6 pouces, de démontrer que la marque est capable de faire aussi bien que la concurrence, voire mieux. On avait surtout vu jusqu’alors Acer sur le segment de l’entrée-milieu de gamme, et le voici qui s’invite – inattendu sur ce secteur – dans le monde merveilleux de la 4K et du Snapdragon 800.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Pour revenir rapidement sur les caractéristiques techniques de la bête, rappelons que le Liquid S2 est équipé d’un processeur Snapdragon 800 cadencé à 2,2 GHz, de 2 Go de RAM, de 16 Go d’espace de stockage, le tout sous un écran Full HD de 6 pouces (dalle IPS) traité en Gorilla Glass 3. Les promesses sont tout aussi alléchantes du côté de la photo, un domaine où Acer n’a jamais réellement excellé, et qui est ici supportée par un capteur de 13 mégapixels BSI, d’un objectif entouré de quatre mini flashes LED, et capable d’enregistrer des vidéos en 4K.

Le S2 n’est pas encore tout à fait finalisé, il lui reste donc des progrès à faire pour atteindre ses objectifs, à savoir filmer en 4K à 24 images par secondes. Les vidéos (non-publicitaires) que nous avons pu visionner étaient de ce point de vue très convaincantes. D’aucuns diront que les TV 4K n’arriveront pas aujourd’hui dans les salons hexagonaux, mais après tout, on pourra toujours les apprécier dans deux ou trois ans sur grand écran… La promesse est là, mais de l’argument technico-marketing, on retiendra un point : pour le moment, l’étrange duo Samsung-Acer mène la danse en matière de 4K et de technologies de pointe sur la scène internationale.

Nano-SIM, écran bombé améliorant la prise en main, design plus soigné que chez le Liquid S1, et quelques projets logiciels intéressants à retrouver sur un terminal proposé à 549 euros en rouge dès le mois d’octobre prochain, voilà qui pourra intéresser . Et contrairement à ce que la rumeur laissait entendre, la phablette sera bel et bien commercialisée en France.