Vue comme une faiblesse plutôt qu’une force en dehors de la Chine, l’interface logiciel de ZTE devrait être bientôt abandonné.

« Une interface trop brouillonne et peu intuitive », voici l’un des défauts notés par Omar lors du test de l’Archos Diamond Alpha, un smartphone développé en Chine et autrement connu sous le nom ZTE Nubia Z17 Mini.

Une interface à problème

L’interface du fabricant, Nubia UI, essayait tant bien que mal d’imiter le style d’iOS en supprimant le tiroir d’application et en ajoutant au système un control center à tirer depuis le bas, et ajoutait à Android un certain nombre d’applications redondantes (un navigateur maison en supplément de Google Chrome par exemple).

ZTE a semble-t-il pris conscience que son interface lui faisait plus de tort que de bien. Lors du MWC 2018, des représentants de la marque ont annoncé que l’interface Nubia UI serait abandonnée pour les appareils internationaux.

L’interface de Google pour les prochains smartphones Archos

Cela signifie que les prochains appareils développés par ZTE Nubia et commercialisés par Archos en France devraient proposer une interface proche de celle de Google. À la manière de Nokia, on espère que cela facilitera le suivi des mises à jour du fabricant. Avec Android 8.0 Oreo et une compatibilité avec le projet Treble, le travail de maintenance de ZTE devrait être d’autant plus simplifié.

L’utilisation de l’interface de base d’Android devrait également rendre le téléphone plus simple à utiliser pour les habitués du système, et augmenter les performances des smartphones qui sont parfois limitées par les ajouts des fabricants.

Une bonne nouvelle qui va remonter l’intérêt aux smartphones Archos, qui proposaient par ailleurs de bonnes choses, notamment un rapport bon performance/prix avec le Archos Diamond Omega.