Alors que certains analystes prévoyaient, au début du mois, une baisse des ventes chez Apple, Samsung pourrait anticiper un même mouvement. En cause : un marché arrivé à maturité, et une demande moins forte sur la plupart des marchés où la marque coréenne est présente.

samsung-galaxy-s6-4-630x313-630x3131-630x313

Nul doute que Samsung présentera un Galaxy S7 assorti d’une cohorte de déclinaisons en début d’année – au mois de février, d’après les flairs les plus aiguisés. Mais le Coréen pourrait calmer le jeu en termes de livraisons. D’après le Korea Times, généralement bien placé pour ce qui tient aux petites indiscrétions, un représentant officiel de Samsung aurait confié à l’un de ses partenaires locaux – un revendeur, donc – qu’il « avait été informé que Samsung prévoit de réduire ses livraisons de smartphones de 12 % ». Beaucoup de si et de on-dit dans cette information, que l’on se notera tout de même avant de commencer la nouvelle année.

Si les chiffres de ventes de Samsung pour l’ensemble de l’année 2015 restent encore à établir, le Coréen se positionnait en haut du podium pour le 3e trimestre de l’année, devant Apple et avec environ 85 millions de smartphones livrés en 3 mois d’après les estimations de Digitimes. Autant dire qu’une coupe de 12 % représente, rapportée à l’année, une baisse substantielle de ventes comme de revenus. On constate toutefois une montée en gamme de ses terminaux de gamme A, populaires et moins onéreux que les Galaxy S6, et surtout, l’arrivée de composants tournés vers le dernier service en date du Coréen : Samsung Pay, nécessitant à la fois une puce NFC et un lecteur d’empreintes, tous deux présents dans le Galaxy A9 officialisé hier. Ce pourrait donc être vers les services que Samsung se tournerait, en plus de son activité dans le domaine des semi-conducteurs, pour compenser un éventuel manque à gagner dans le domaine du produit-smartphone.