Chris Urmson, l’ancien directeur technique du projet Google Self Driving Car veut lancer sa propre entreprise pour développer son projet de véhicule autonome.

chris-urmson-google-e1470722464466

Chris Urmson est une des personnes importantes dans la petite histoire de la Google Car. Il est ainsi souvent cité comme une des personnes les plus importantes dans le projet de véhicule autonome de Google, présent depuis le début en 2009. Après avoir quitté Google il y a quelques mois, il annonce travailler aujourd’hui sur un projet concurrent.

 

Un des départs les plus importants de Google

La nouvelle du départ de Chris Urmson de son poste de directeur technique de la division Google Self Driing Car avait fait du bruit au cœur de l’été. Après avoir été approché par un certain nombre d’entreprises de la Silicon Valley, il semblerait que Chris Urmson ait décidé de créer sa propre entreprise en vue de se lancer dans le domaine des véhicules autonomes, comme concurrent de la Google Car.

 

Proposer une plateforme plutôt qu’un véhicule

Nous vous disions ce matin que la Google Car ne sortirait peut-être jamais, en tout cas, pas dans la forme ou Google l’a montrée, et plutôt en tant que plateforme, logicielle et matérielle, qu’on pourrait retrouver dans d’autres véhicules. Cela permettrait à Google de commercialiser un service d’autopartage à l’horizon 2018.

L’idée de base de Chris Urmson n’est pas très éloignée, ce qui n’est pas vraiment étonnant quand on se rappelle le rôle qu’il a joué dans l’histoire de la Google Car. Il souhaiterait ainsi commercialiser un ensemble matériel et logiciel, une sorte de package pour que les constructeurs automobiles puissent créer des véhicules autonomes.

 

Urmson aura peut-être du mal à trouver des employés

Seulement, malgré son importance, Chris Urmson ne pourra bien sûr pas réussir cette entreprise tout seul. Il semblerait qu’il discute avec de nombreux ingénieurs travaillant actuellement chez Apple, Tesla, Uber ou bien encore Google. Il aura cependant peut-être du mal à recruter des collègues puisque les talents sont farouchement protégés dans les différentes entreprises qui s’attaquent au marché des véhicules autonomes.

En fait, toute la question réside dans le financement du projet de Chris Urmson. Si l’homme réussit à trouver des fonds importants, il pourra tenter d’attirer les talents avec d’importantes sommes d’argent en guise de salaire. Il faudra donc patienter encore avant de savoir si l’homme derrière la Google Car réussira à créer un nouveau concurrent aux Uber et Tesla.