YouTube prend un nouveau départ : le service de vidéo à la demande annonce le lancement prochain de YouTube TV, un service de télévision sur abonnement par internet.

 

Initialement plateforme de partage de vidéos entre internautes, YouTube est progressivement devenu un média à part entière, délivrant un service de vidéo à la demande et dernièrement de vidéo en direct.

Pour toute une génération, YouTube était jusqu’à présent une alternative à la télévision traditionnelle.

Mais le service ne gagne pas d’argent, ni avec son modèle gratuit financé par la publicité, ni avec son offre YouTube Red qui, pour 10 dollars/mois, dispense de publicités et réserve quelques exclusivités. Il doit donc se réinventer.

Pacte avec le diable

La filiale de Google s’est finalement résolue à pactiser avec la télévision. YouTube lance ainsi YouTube TV, une offre de télévision sur abonnement par internet, concurrente directe d’offres d’opérateurs de télévision par câble telles que DirecTV Now.

Google a d’ailleurs tenu sa conférence de presse à Los Angeles, giron de l’industrie audiovisuelle américaine.

Un bouquet de 40 chaînes, incomplet

Pour 35 dollars/mois, sans engagement — c’est-à-dire pour « la moitié du prix d’un abonnement au câble », et surtout pour le même tarif que les offres concurrentes — YouTube TV propose un bouquet de 40 chaînes populaires, auquel il manque toutefois certaines chaînes convoitées comme HBO ou CNN.

Le service est disponible par le biais d’une application mobile, sur ordinateur et sur téléviseur, au moins via Chromecast.

Expérience utilisateur de premier ordre

Face à DirecTV et consorts, YouTube TV mise sur l’expérience utilisateur, avec une fonction de recommandations ambitieuse, ainsi que sur les enregistrements illimités inclus et que sur la fiabilité éprouvée de la plateforme, qui vient de franchir le cap d’un milliard d’heures de vidéo diffusé chaque jour.

Il répond aussi à la nouvelle application TV d’Apple, qui fait de l’iPhone, de l’iPad et de l’Apple TV un décodeur TV par internet, en unifiant les applications des chaînes.

Le phénomène des cord cutters et de l’OTT

En tout cas, le phénomène de la télévision par internet prend de l’ampleur, de part et d’autre de l’Atlantique.

On parle aux États-Unis de cord-cutters, c’est-à-dire de couper le cordon, celui du câble, au profit de solutions considérées alternatives, telles que la télévision gratuite ou la télévision par internet.

En France on parle d’OTT, d’over-the-top (littéralement au-dessus), pour désigner des services de télévision indépendants du fournisseur d’accès à internet. Il s’agit par exemple de Molotov.tv ou de myCANAL Essentiel, des services avec lesquels certains consommateurs remplacent la box bancale de leur opérateur.

Ces services sont encore réservés aux plus téméraires en France, en raison du peu d’offres d’internet seul qui existent à ce jour sur notre territoire, et de leur manque d’attrait (débits inférieurs et tarifs supérieurs d’offres séparées).

Disponibilité

YouTube TV sera disponible « bientôt », sans plus de précision, sur « les plus grands marchés américains », c’est-à-dire dans certains États, mais pas dans tous. Les américains intéressés peuvent s’inscrire sur le site internet du service.

Il y a peu de chance qu’il soit lancé en France de si tôt, en raison des spécificités locales pré-citées.

 

À lire sur FrAndroid : Découverte de Molotov.tv, la télé réinventée ?