Au tour de SFR d’activer son réseau 4G+, après Bouygues Telecom en juin puis Orange en juillet. L’opérateur au carré rouge a choisi la ville de Toulon pour lancer son réseau mobile très haut débit.

sfr-4g-plus

La 4G+ (ou LTE-Advanced) est le futur cheval de bataille des opérateurs. Commercialement, ce nouveau réseau mobile très haut débit se fait discret, mais en coulisses, les opérateurs s’activent pour mettre en place la 4G+, qui pourra permettre, dans le futur, des débits théoriques maximums de 300 Mbps, avec des modems de catégorie 6. SFR vient à son tour d’activer son réseau 4G+, plus précisément sur la ville de Toulon, 15e ville la plus peuplée de France. Pour se faire, SFR a agrégé les bandes des 800 MHz (sur une largeur de 10 MHz) et 2600 MHz (sur une largeur de 15 MHz), ce qui permet un débit théorique maximal de 187,5 Mbps.

Toulon connaît déjà la 4G+ puisque Bouygues Telecom couvre la ville avec son réseau depuis le mois de septembre. D’ailleurs, Bouygues Telecom couvre désormais les 16 plus grandes villes françaises avec des débits théoriques compris entre 190 et 220 Mbps selon les porteuses utilisées. Orange, de son côté, couvre désormais 3 villes (Paris, Strasbourg et Toulouse) et compte apporter la 4G+ à 12 villes (dont Toulon) d’ici le début de l’année 2015. Le débit théorique maximal est le même que pour Bouygues Telecom : 223 Mbps. Rappelons que Free Mobile est dans l’impossibilité de proposer la 4G+ puisque l’opérateur ne possède qu’une seule bande de fréquence en 4G.

Rappelons que pour profiter de la 4G+, il faut disposer d’un terminal compatible. De plus en plus de smartphones embarquent un modem de catégorie 6, capable d’atteindre ces débits. Mais le maillage réalisé par les opérateurs et la saturation de certaines antennes relais ne permettra pas d’atteindre ces débits en pratique, ou de manière très ponctuelle. Ne faudrait-il pas alors renforcer les infrastructures existantes pour améliorer la qualité de service plutôt que de faire la course aux débits théoriques ? D’autant plus que l’ARCEP et plus récemment l’UFC-Que Choisir ont tous les deux épinglés les opérateurs concernant la qualité de leur 3G et 4G.