Introduction

En dévoilant ses Zenfone 2, Asus a créé une surprise de taille. Le constructeur taiwanais propose en effet des Zenfone 2 positionnés entre le milieu et le haut de gamme avec des tarifs très intéressants, compris entre 180 et 350 euros. Nous avons pu avoir entre nos mains la version de 5,5 pouces équipée d’un écran Full HD. Plus exactement, nous avons récupéré deux modèles différents, l’un doté de 2 Go de mémoire vive et le second de 4 Go de RAM. Le processeur utilisé diffère également entre les deux modèles. Que donnent ces deux Zenfone 2 au quotidien face à la concurrence ? Réponse dans le test.

Asus Zenfone 2-5

Avec ses Zenfone 2, Asus veut clairement passer à la vitesse supérieure. Si le design ressemble beaucoup aux anciens Zenfone, les composants ont totalement été revus. On reste tout de même sur une base Intel et le partenariat entre les deux entreprises semble toujours fort. C’est d’ailleurs peut-être ce qui permet à Asus de proposer un terminal abordable avec des prétentions tournées vers le haut de gamme. Asus s’inspire du monde des ordinateurs pour sa gamme de Zenfone 2. Ainsi, on trouve 3 modèles différents : un 5 pouces HD (ZE500CL), un 5,5 pouces HD (ZE550ML) et un 5,5 pouces Full HD (ZE551ML). Pour ce dernier, il existe plusieurs déclinaisons différentes selon le processeur utilisé, la quantité de mémoire vive et la quantité de mémoire eMMC. En France, on se contentera de la version Z3580 / 4 Go / 32 Go pour le modèle ZE551ML.

Asus Zenfone 2-3

On laisse de côté le modèle 5 pouces qui diffère trop des deux autres gammes. En revanche, les deux modèles de 5,5 pouces se ressemblent comme deux gouttes d’eau, aussi bien d’extérieur que de l’intérieur. Jetons donc un oeil à la fiche technique, digne d’un smartphone haut de gamme.

Caractéristiques techniques

 Asus Zenfone 2 (ZE551ML)
Système d'exploitationAndroid 5.0
Interface constructeurZenUI
Taille d'écran5,5 pouces
Technologie d'écranIPS
Définition1920 x 1080 pixels
Résolution400 PPP
Traitement anti-rayuresCorning Gorilla Glass 3
SoCIntel Atom Z3580
Nombre de coeurs4 x Silvermont (2,3 GHz)
Puce graphique (GPU)PowerVR G6430
Mémoire vive (RAM)4 Go LPDDR3
Mémoire interne (ROM)32 Go eMMC
Micro-SDOui
Appareil photo (dorsal)13 mégapixels (f/2.0)
Appareil photo (frontal)5 mégapixels (80°)
Wi-FiWi-Fi 802.11a/b/g/n/ac (2,4 + 5 GHz)
Bluetooth4.0
NFCOui
Port infrarougeNon
ModemIntel XMM 7262 + 2230
4G catégorieCatégorie 4 (150 / 50 Mbps)
4G bandes800 / 1800 / 2600 MHz
SIM2 x Micro SIM
LocalisationGPS + GLONASS + QZSS + SBAS + BDS
USBmicro-USB 2.0
Batterie3000 mAh Li-Po (inamovible)
Dimensions77.2 x 152.5 x 3.9 à 10.9 mm
Poids170 grammes
CouleursNoir, blanc, rouge, gris, or
DAS0.332 W/kg

Un LG G3 ? Non, un Zenfone 2

Pour le Zenfone 2, Asus a repris les canons de design des précédents Zenfone. C’est la façade arrière qui subit le plus de changements. La plus grosse différence provient des boutons de volume qui ne trouvent plus leur place sur le côté du téléphone mais … à l’arrière, à la manière d’un LG G2 ou G3. Un placement qui déroute si l’on en a pas l’habitude. À l’usage, les boutons à l’arrière peuvent se révéler pratiques mais personnellement, je les préfère sur les côtés puisqu’il m’est arrivé de faire glisser le Zenfone de mes mains en tentant de réduire le volume. Le bouton d’allumage est quant à lui présent sur le bord supérieur du téléphone, en plein milieu de celui-ci. Un positionnement vraiment douteux puisqu’on a du mal à l’atteindre avec une telle diagonale d’écran. On aurait préféré le voir sur un des côtés ou alors légèrement décalé vers la droite, ce qui n’aurait pas plu aux gauchers.

Asus Zenfone 2-13

Contrairement à ce que laissent penser les visuels, la coque n’est pas réalisée en métal mais en plastique. Pourtant, même de près, on pourrait s’y méprendre et la finition fait vraiment penser à de l’aluminium avec des reflets bien gérés. Dès qu’on le prend en main, le soufflet retombe avec la sensation de plastique. Dommage, on aurait préféré du véritable métal. Bon point toutefois, la coque ne joue pas à l’aimant avec les traces de doigts puisque celles-ci ne sont pas visibles.

Asus Zenfone 2-11

Pour la face avant, Asus met l’accent sur des bords fins avec un écran occupant 72% de la surface avant. C’est bien mais on a déjà vu mieux. Les boutons retours, accueil et multi-tâche sont quant à eux positionnés sur une bande noire présente en bas de l’écran. Sous celle-ci, on trouve une autre bande noire, en plastique mais imitant le métal.

Asus Zenfone 2-1-2

Petit plus : une LED s’illumine lors de la réception des notifications.

La prise en main est quelque peu hasardeuse, tout d’abord à cause de son format de 5,5 pouces mais également à cause de son poids un peu trop élevé à mon goût. Il reste toutefois dans la moyenne – haute – des phablettes en terme de poids.

Un écran dans la moyenne

La dalle de 5,5 pouces du Zenfone 2 supporte une définition Full HD (1920 × 1080 pixels) qui suffit à notre sens sur une dalle de cette taille pour conserver une bonne lisibilité dans tous les usages. Il serait intéressant de tester le modèle HD qui doit être un peu plus limite en terme de confort. L’une des deux dalles était dotée d’une luminosité maximale de 278 cd/m2 alors que l’autre grimpait à 330 cd/m2, ce qui n’est pas vraiment délirant. Le contraste est bon en se rapprochant de la barre des 1400:1. Ce qui donne au final un écran correct, d’une qualité légèrement supérieure à la moyenne de ce que l’on trouve habituellement sur cette gamme de prix.

Asus Zenfone 2-6

ZenUI passe sous Lollipop

Asus présente avec ses nouveaux Zenfone 2 une nouvelle version de son interface maison ZenUI, basée sur Android 5.0 Lollipop. Dans les faits, elle se base sur ZenUI qu’on avait déjà vu sur le Zenfone 5 sous KitKat. Le design de l’interface ne change quasiment pas, sauf sur quelques petits détails. En fait, les principaux changements proviennent des nouveautés intégrées par Lollipop : les notifications. Elles sont désormais présentes sur l’écran de verrouillage pour y avoir un accès plus rapide. Il est ainsi possible de vérifier rapidement si on a reçu un mail, un SMS ou un appel en absence et de lire les premières lignes. Asus se contente de reprendre le système proposé par Google mais c’est suffisant. Une fois l’écran déverrouillé, les notifications s’affichent de manière différente de ZenUI sous KitKat. Ici, Asus reprend encore une fois la nouvelle présentation de Lollipop. Le panneau des réglages rapides reste le même.

Asus-ZenUI-3

Petite nouveauté, c’est l’apparition du double tap pour réveiller l’écran. Pour le verrouiller, il est ensuite possible de tapoter deux fois de suite dans la barre d’état. Encore une fois, c’est pratique et bien réalisé. Il est aussi possible de lancer des applications en dessinant des lettres (ZenMotion) et en attribuant une application pour chaque forme. Bon point : si Asus a repris le fonctionnement de base pour les profils sonores et visuels des notifications (« Toutes les notifications », « Seulement les notifications prioritaires » et « Aucune notifications »), le constructeur a eu la bonne idée de faire sonner les alarmes même si l’utilisateur sélectionne le mode silencieux. Enfin un retour du mode silencieux sous Lollipop !

Asus-ZenUI-2

Asus intègre de (trop) nombreuses applications, comme avec le Zenfone 5. On en désinstallera rapidement un sacré paquet mais certaines pourraient bien attirer la curiosité des utilisateurs comme PhotoCollage pour créer des collages avec différentes photos, MiniMovie pour réaliser de courtes vidéos automatiques basées sur des photos ou encore SnapView qui permet de séparer ses espaces personnels et professionnels. Enfin, on apprécie l’application PC Link que nous avions déjà testée sur le Zenfone 5 et qui permet d’utiliser son Zenfone 2 depuis son ordinateur. Pratique pour envoyer rapidement des SMS.

Asus-ZenUI-1

A noter tout de même, pour une raison inconnue, l’application Instagram est impossible à lancer sur le modèle de 4 Go puisqu’elle ne fait que de crasher au démarrage contrairement au modèle 2 Go qui l’a fait tourner sans problème. C’est en fait la mise à jour Android System WebView qui faisait planter Instagram. Il suffit de désinstaller cette mise à jour pour lancer l’application. En attendant une mise à jour dépourvue de bug. Nous n’avons pas rencontré de comportements similaires sur les autres applications.

 

Des performances digne d’un Snapdragon 801

Nous avons testé les deux Zenfone 2 que nous avions sous la main. Le modèle avec 4 Go de mémoire vive, 32 Go de mémoire eMMC et une puce Intel Atom Z3580 ainsi que le modèle 2 Go de mémoire vive, 16 Go de mémoire eMMC et l’Intel Atom Z3560. Voici les résultats.

 Zenfone 2 (4 Go / Z3580)Zenfone 2 (2 Go / Z3560)HTC One M8
AnTuTu47 32741 86243 000
PCMark5 7225 0234 199
3DMark Ice Storm Unlimited20 38518 39517 035
3DMark Ice Storm Unlimited (Graphics)20 26919 24416 965
3DMark Ice Storm Unlimited (Physics)20 80015 93317 285
GFXBench Manhattan (onscreen / offscreen)12 / 13 FPS12 / 11 FPS12 / 10 FPS
GFXBench T-Rex (onscreen / offscreen)30 / 30 FPS25 / 25 FPS28 / 24 FPS
Real Racing 337 FPS35 FPS37 FPS (normal)
40 FPS (HP)

Comme on peut le voir, le modèle équipé de 4 Go de mémoire vive est plus performant que celui avec 2 Go de RAM. La différence ne provient pas seulement des 2 Go de mémoire vive supplémentaires mais également de la fréquence du processeur plus élevée qui passe de 1,83 à 2,33 GHz. La différence se voit donc surtout sur les applications qui font appel au processeur mais également à celles qui sont gourmandes du point de vue de la puce graphique.

PCMark
  • Zenfone 2 Z3580 : 5722
  • Zenfone 2 Z3560 : 5023
  • HTC One M8 : 4199

Dans les jeux et plus précisément sur Real Racing 3, la différence (mesurée avec GameBench) est inférieure de 6% sur le modèle de 2 Go comparé au modèle 4 Go.

Nous avons ensuite réalisé un test très parlant pour montrer la différence au quotidien entre 2 et 4 Go de mémoire vive. Pour cela, nous avons ouvert sur les deux terminaux 3 pages web sur Chrome, Maps, Drive, Gmail, l’application Téléphone et enfin les paramètres du téléphone. Sur le modèle de 2 Go, il ne restait plus que 400 Mo de libre contre 1,8 Go sur le modèle 4 Go. Mais surtout, 782 Mo de mémoire étaient utilisées pour le cache sur les 4 Go contre 481 Mo sur les 2 Go. Cela permet de garder en arrière plan de nombreuses applications. Ainsi, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous, le modèle de 4 Go parvient à réouvrir une page Chrome ouverte depuis quelques minutes et positionnée en 7ème tâche de fond sans recharger la page. Le modèle de 2 Go a pour sa part été obligé de recharger la page. Le constat était similaire pour les autres applications. Le switch entre les applications est également plus rapide avec le modèle 4 Go.

De manière beaucoup plus étonnante, les performances de la mémoire flash sont quasiment deux fois inférieures sur le modèle 4 Go comparées au modèle 2 Go. Il est possible qu’Asus utilise des puces différentes de manière aléatoire. Il serait temps que les constructeurs de smartphones et tablettes commencent à communiquer sur les performances de leur espace de stockage qui peut améliorer l’expérience utilisateur.

Un capteur photo capable de voir dans le noir

Lors de la présentation de son Zenfone 2, Asus a insisté sur l’excellente performance de son smartphone en situation de basse luminosité avec son capteur de 13 mégapixels appairé à un objectif doté d’une ouverture f/2.0. Son mode basse luminosité passe en fait à 2,5 mégapixels pour augmenter la lumière reçue par le capteur. En fait, chaque pixel est formé d’un groupe de 4 pixels (d’où la baisse de définition). Il est vrai que le résultat est bluffant puisque les photos sont très lumineuses dans ce mode, même avec peu de lumière ambiante. Toutefois, la faible définition des photos et le grain trop présent empêchent de s’en servir autrement que pour tenter de discerner des objets dans le noir. Il est clair que le Zenfone 2 voit des choses là où les autres téléphones ne voient rien, mais on se demande si on a vraiment envie de voir. Les photos ne finiront pas sur Instagram ou sur Facebook mais resteront au chaud dans la mémoire du téléphone. On pourra donc trouver une certaine utilité dans quelques cas.

Le reste du temps, le capteur se débrouille plutôt bien mais à une tendance à lisser un peu trop les clichés. Lorsque le temps n’est pas au beau fixe, le capteur a du mal à saisir les détails et l’image manque alors clairement de piqué. Le mode HDR quant à lui est très efficace et s’apparente d’ailleurs davantage à un effet tant il est puissant. Il a tendance à trop saturer les couleurs et à renforcer le contraste des scènes. On aime ou on n’aime pas mais il est en tout cas efficace pour ceux qui aiment ce type d’effets.

Le capteur en façade n’est pas exceptionnel et manque de détail. Pour les plus coquets, il sera même possible d’appliquer de nombreux filtres beauté dont les asiatiques sont très friands. Un résultat plus ou moins probant…

APN Asus Zenfone 2

Pour ceux qui aiment avoir le contrôle sur leur appareil photo, le Zenfone 2 peut passer en manuel. Il est ainsi possible de régler les ISO, la balance des blancs, la distance de mise au point, la durée de la pose ou encore la correction de l’exposition. Malheureusement, le Zenfone 2 n’est pas compatible avec le mode Full de l’API Camera 2 et ces réglages ne sont donc accessibles uniquement en passant par l’application d’Asus.

Nous publierons ce week-end un comparatif photo un peu plus complet.

Jpeg

Mode nuit

Jpeg

Mode HDR

Jpeg

Mode automatique

Jpeg

Mode HDR

Jpeg

Mode basse luminosité

Jpeg

Mode automatique

 

Deux modems et deux cartes SIM

Asus a fait appel à Intel pour la partie modem. Ou plutôt les modems. On trouve ainsi un XMM 7262 ainsi qu’un XMM2230. Ce dernier prend en charge uniquement la 2G alors que le premier modem prend en charge la 4G de catégorie 4. Asus a intégré deux modems différents pour prendre en charge deux cartes SIM. Le fonctionnement est de type dual SIM dual active (DSDA), les deux cartes SIM fonctionnent donc en même temps. Il est par exemple possible de surfer sur la carte SIM en 4G tout en téléphonant avec l’autre carte SIM. Etant donné la présence de deux modems, il est impossible de switcher dynamiquement les deux cartes SIM. Si l’utilisateur souhaite utiliser la carte SIM secondaire en 4G, il faudra alors les remplacer physiquement au sein du téléphone.

Asus Zenfone 2-10

Bon point pour le Wi-Fi qui supporte la norme 802.11ac (mais aussi 802.11a/b/g/n) sur les bandes 2,4 et 5 GHz avec un débit maximum de 433 Mbps avec l’utilisation d’une seule antenne.

Enfin, la qualité audio lors des appels est bonne et la réduction de bruit fonctionne bien.

Une autonomie dans la moyenne

L’autonomie du Zenfone 2 n’est pas forcément très élevée. En effet, sur notre test vidéo YouTube (720p, luminosité réglée à 200 cd/m2, Wi-Fi activé, volume à 85 dB), la batterie a perdu 19% de sa capacité en 1 heure. Au quotidien, le Zenfone dispose d’une autonomie correcte qui dépendra de l’utilisation que l’utilisateur en fera. Elle oscillera entre un jour si l’on est gourmand à deux jours voire plus pour les plus économes.

Asus Zenfone 2-9

Pour augmenter l’autonomie, Asus a pensé à intégrer un système de recharge rapide. Ainsi, le chargeur (9V, 2A soit 18W) permet de recharger la batterie du téléphone (éteint) à 20% en 15 minutes, 44% en 30 minutes, 67% en 45 minutes et 80% en une heure. Plutôt pas mal pour une batterie de 3000 mAh.

Conclusion

Test Asus Zenfone 2 Le verdict

design
7
Le Zenfone 2 ne révolutionne pas la gamme des Zenfone puisqu'il reprend le même design que ses prédecesseurs. Il est donc plutôt bien fini, en plastique mais plutôt costaud, un peu trop imposant d'ailleurs. Gros point faible pour le bouton d'allumage positionné en haut et il faudra un peu de temps à s'habituer aux boutons placés aux dos.
logiciel
8
ZenUI a été mis à jour vers Lollipop et c'est une bonne chose. On récupère ainsi le nouveau système de notifications parfaitement intégré à l'interface d'Asus. Le design est réussi et l'interface ergonomique. On apprécie aussi le PC Link pour utiliser son smartphone depuis le PC.
performances
8
Le Zenfone 2 dispose de très bonnes performances, comparables à un Snapdragon 801 de Qualcomm. Les jeux très gourmands n'auront donc pas de mal à tourner, tout comme les applications. Le modèle doté de 4 Go de mémoire vive est un bonheur au quotidien pour les utilisateurs laissant de nombreuses applications en tâche de fond.
caméra
8
Avec son appareil photo, Asus annonce la lune dans les basses luminosité. Le capteur est en effet très sensible dans ces conditions mais les clichés seront à peine exploitables tant la définition et faible et le lissage omniprésent. En revanche, avec de bonnes conditions, l'appareil photo de 13 mégapixels s'en sort plutôt bien et les différents effets et réglages permettront à tout le monde d'y trouver son compte.
autonomie
7
L'autonomie du Zenfone 2 déçoit légèrement quand on connaît la capacité de la batterie (3000 mAh) d'autant plus que celle-ci n'est pas amovible. Les utilisateurs gourmands tiendront la journée, mais pas plus. Pour les autres, il est possible de dépasser les deux jours d'utilisation. Bon point : le chargeur recharge rapidement la batterie (80% en une heure).
écran
8
L'écran du Zenfone 2 est plutôt bon mais sans être excellent. Il fait le travail qu'on lui demande, sans plus. La présence d'une dalle Full HD sur un écran de 5,5 pouces est une nécessité pour conserver une résolution confortable pour l'utilisateur.
Note finale du test 9/10
Le Zenfone 2 aurait pu constituer un énième téléphone milieu de gamme avec son tarif de 350 euros pour la version plus haut de gamme (300 euros en précommande). Mais il apparaît clairement que le Zenfone 2 dispose d'un excellent rapport qualité prix. La concurrence sur le même segment se contente de proposer des terminaux milieu de gamme sans grande prétention. Ici, Asus propose un téléphone dont le prix le classe dans le milieu de gamme mais avec des composants et une expérience digne d'un smartphone haut de gamme. Il ne talonne pas les flagships des autres constructeurs comme le Galaxy S6, le One M9 ou le LG G3 mais son rapport qualité / prix fait de lui un téléphone à envisager pour les budgets qui ne sont pas extensibles. On pourrait le comparer au OnePlus One, vendu sensiblement le même prix mais avec moins de mémoire vive et une disponibilité plus aléatoire. Notre note finale tient donc compte du rapport qualité - prix du Zenfone 2 en version Full HD avec 4 Go de mémoire vive.
  • Points positifs
    • ZenUI
    • Performances
    • Appareil photo manuel
    • Prix
  • Points négatifs
    • Photos en basse luminosité
    • Positionnement des boutons
    • Poids