Avec Preventive Health, Facebook veut fournir des rappels de tests médicaux à ses utilisateurs en fonction de leur âge et de leur sexe.

Crédit : Facebook

Les applications médicales sont un marché juteux, surtout du côté des bracelets connectés. Cette manne attire aussi d’autres acteurs du numérique, peut-être absents du hardware, mais souhaitant capitaliser sur leurs autres produits. Facebook vient ainsi de lancer aux États-Unis un outil appelé « Preventive Health », pour rappeler régulièrement aux utilisateurs de passer divers tests médicaux.

Quand les utilisateurs américains recherchent Preventive Health dans l’application Facebook, ils peuvent consulter les examens qui leurs sont recommandés en fonction de leur âge et de leur sexe. « Notre priorité initiale est sur les deux premières causes de décès aux États-Unis : les maladies cardiaques et le cancer, ainsi que la grippe, une maladie saisonnière qui affecte des millions de personnes chaque année ».

Les recommandations sont fournies via un partenariat avec de grandes organisations américaines dédiées à la santé : l’American Cancer Society, l’American College of Cardiology, l’American Heart Association, et les Centers for Disease Control and Prevention.

Les données médicales resteront confidentielles

Facebook est réputé pour sa gourmandise en données utilisateurs et pour sa propension à en laisser traîner partout. Sur un domaine aussi sensible que la santé, la plateforme assure donc, promis juré, qu’on ne la surprendra pas avec la main dans le pot de confiture.

La santé est particulièrement privée, et donc nous avons pris en compte la confidentialité et la sûreté dès le début. Par exemple, Preventive Health vous permet de configurer des rappels pour vos futurs examens et de les marquer comme accomplis, mais elle ne nous fournit pas, à nous ou aux organismes de santé avec lesquelles nous travaillons, un accès à vos résultats de tests. Les informations personnelles concernant votre activité dans Preventive Health ne sont pas partagées avec des tiers, tels que des organismes de santé ou des compagnies d’assurance, et ne peuvent pas être utilisées à des fins comme l’admissibilité à l’assurance.

Mais la firme de Mark Zuckerberg reste ce qu’elle est. Si elle affirme ne pas afficher de publicités ciblées en fonction des données entrées dans Preventive Health, elle souligne que « comme toujours, d’autres actions que vous prenez sur Facebook peuvent influer sur les publicités que vous voyez, comme par exemple, liker la page Facebook d’un organisme de santé ou visiter un site web externe vers lequel Preventive Health renvoie un lien ».

On n’a plus qu’à espérer que toutes ces données médicales seront gardées bien au chaud dans un serveur chiffré et sécurisé.

Facebook : 419 millions de numéros de téléphone retrouvés en ligne

Incontournable et connu de tous Facebook est le plus grand réseau social existant, fort de ses deux milliards d’utilisateurs et d’un nombre...

3 raisons de télécharger cette application

  • Le premier réseau social du monde avec deux milliards d’utilisateurs
  • Suivez les actus de vos amis et communiquez avec eux
  • Profitez de dizaines de fonctions