TikTok s’apprêterait à attaquer Donald Trump en justice

Et toc !

 

Afin de contester l'ordonnance visant à interdire TikTok aux États-Unis, TikTok s'apprêterait à attaquer l'administration Trump en justice.

TikTok

Le logo de l’application TikTok // Source : Solen Feyissa sur Flickr

Rien ne va plus entre TikTok et l’administration américaine. Alors que le président Donald Trump a signé la semaine dernière un décret visant à interdire toute collaboration entre les entreprises américaines et le réseau social à partir du 20 septembre prochain, TikTok compte contre-attaquer.

Selon les informations obtenues par la radio publique américaine NPR, TikTok compte en effet attaquer le gouvernement américain en justice. « NPR a appris que la plainte arguera du fait que l’acte du président Trump est contraire à la constitution, puisqu’il n’a pas donné à l’entreprise la chance de répondre », indique la radio américaine. TikTok compte également en profiter pour contredire les arguments avancés par Donald Trump pour justifier le bannissement de TikTok.

TikTok dément les accusations d’atteinte à la sécurité intérieure

En effet, d’après Washington, TikTok serait, en tant qu’application chinoise, un problème pour la sécurité intérieure américaine. Des accusations rejetées avec force par TikTok et sa maison mère chinoise, ByteDance. « Le décret ne repose sur aucun fait, il ne fait que réitérer la rhétorique à propos de la Chine qui circule depuis quelque temps », indique ainsi la source de NPR.

L’objectif de Donald Trump avec son ordonnance est bel et bien d’empêcher les entreprises américaines de travailler avec TikTok. Concrètement, cela devrait se traduire par la disparition du réseau social des différentes boutiques d’application, aussi bien l’App Store d’Apple que le Play Store de Google, à partir du 15 septembre prochain. Néanmoins, une issue peut encore être trouvée si TikTok se fait racheter par une entreprise américaine. C’est là que Microsoft entre en jeu, puisque la firme de Redmond s’est déjà déclarée candidate au rachat. Twitter pourrait aussi entrer dans la danse afin de remplacer son précédent service de vidéo, Vine.

Pour l’heure, la plainte contre le gouvernement américain a été déposée par la branche américaine de TikTok à la cour de district des États-Unis en Californie du Sud, là où est implanté le siège américain du réseau social.

En voulant frapper la Chine par le biais d’un embargo sur WeChat et TikTok, les États-Unis risquent finalement de surtout faire mal à Apple.
Lire la suite

Les derniers articles

  • Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?
    8 /10

    Apple

    Test de l’iPhone 12 Pro : est-il vraiment si « Pro » ?

    29 octobre 202029/10/2020 • 19:00