Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi vient d’annoncer la collaboration avec Google pour embarquer l’OS Android dans les prochaines automobiles. Nos explications sur ce que l’on peut attendre de ce partenariat.

Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi vient d’annoncer qu’à partir de 2021 les prochains véhicules seront équipés d’un OS Android. Il n’est pas question d’Android Auto, qui est déjà proposé, mais d’un OS Android embarqué sur les voitures qui sera dédié à l’infodivertissement. C’est une annonce qui entre dans le grand plan Alliance 2022, le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi est en train d’appliquer sa stratégie d’investissement dans la voiture électrique ainsi que dans la voiture autonome.

Hadi Zablit, le directeur « Business Development » a donné quelques précisions sur ce système embarqué made by Google :

Le partenariat avec Google permettra à nos clients de bénéficier d’une expérience utilisateur riche grâce à l’intégration dans nos véhicules de fonctionnalités qui ne sont actuellement disponibles qu’à l’extérieur, ou dans une très faible mesure, à l’intérieur du véhicule en connectant un appareil Android quand cela est réalisable. En plus de leur proposer les fonctionnalités et services Google les plus demandés tels que Google Maps, Google Assistant et Google Play Store, nous offrirons à nos clients une expérience connectée complètement inédite, « sans couture » à bord et à l’extérieur de nos véhicules.

Google assure sa présence sur le marché de l’automobile

Jusqu’à maintenant, Android Auto était le seul moyen par le biais duquel Google assurait officiellement sa présence sur le marché de l’automobile. C’est une application qui tourne sur un smartphone Android. Une fois celui-ci connecté, l’interface est affichée au tableau de bord du véhicule avec des applications adaptées.

Utiliser un smartphone au volant que ce soit pour naviguer ou écouter de la musique peut être complexe et dangereux. Avec Android Auto,...

3 raisons de télécharger cette application

  • Une interface adaptée à votre véhicule
  • Accédez à vos applications sur l'écran de votre voiture
  • Appelez et écrivez des messages par commande vocale

Mais Google ne veut pas simplement qu’Android reste dans votre poche ou à votre poignet. Le groupe veut aussi déployer sa plateforme dans votre voiture. Durant les dernières éditions de la Google I/O, l’entreprise américaine a fait de nombreuses démonstrations d’Android comme OS dans une automobile. Le concept présenté en juin dernier servait uniquement de démonstration de ce que la technologie permet d’obtenir. Basé sur Android Pie, cet OS fonctionnait comme celui qui équipe nos smartphones et nos tablettes avec différents éléments de menu ainsi que le Play Store pour télécharger des applications. Plus concrètement, vous n’avez plus besoin de votre smartphone, puisque la voiture embarque directement Android sur l’écran principal.

Comme sur le marché des smartphones, et comme ce que nous avons pu voir à la Google I/O, chaque constructeur va produire sa propre interface, qui aura donc la particularité d’utiliser Android. Un moyen pour les constructeurs automobiles de garantir une expérience différente de celle proposée par leurs concurrents. Les constructeurs pourront également proposer des services spécifiques et exclusifs. Ces services seront combinés à l’Alliance Intelligent Cloud des constructeurs automobiles pour faciliter et permettre les mises à niveau logicielles et des diagnostics de véhicules à distance. L’écosystème sera également compatible avec les appareils fonctionnant sous d’autres systèmes d’exploitation, y compris Apple iOS. Il est fort probable que le support CarPlay soit assuré, car Android dispose des API pouvant interfacer l’interface auto d’Apple.

Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi n’est pas le premier groupe automobile à annoncer un tel partenariat : Volvo en 2018, mais aussi Audi en 2017. Google tente de pénétrer dans l’espace automobile depuis plus de dix ans, et ses efforts ont été quelque peu entravés parce que les constructeurs automobiles considèrent Google et d’autres géants de la technologie comme des concurrents potentiels susceptibles de tirer profit des données des utilisateurs. De nombreux constructeurs automobiles comme Mercedes-Benz et BMW continuent à développer leurs propres technologies, avec des solutions de géolocalisation maisons.

À lire sur FrAndroid : Nous avons essayé un prototype Volvo avec Android comme système d’exploitation