Au CES 2019, une start-up a présenté un service utilisant le machine learning pour repérer le partage de compte sur un service de streaming. La fin d’une ère pour Netflix ? Peut-être pas.

Partager son compte sur un service avec des amis est monnaie courante, et l’arrivée de Netflix semble avoir popularisé la pratique. Un abonnement coûte trop cher ? Il suffit de partager le coût avec des amis pour que la douloureuse soit tout de suite beaucoup plus acceptable. Bien sûr, cela marche également avec d’autres services comme Spotify, Hulu ou d’autres, à partir du moment où ils proposent un compte « familiale ».

Une start-up anglaise appelée Synamedia a cependant présenté lors du Consumer Electronics Show 2019 une solution à destination de ces services afin de limiter le partage de compte. Le principe est simple, un algorithme de machine learning analyse les données d’utilisation du compte (localisation, horaires, type de contenu regardé…) et établi un pourcentage de certitude de fraude.

« Un schéma typique serait qu’un abonné regarde simultanément un programme sur la côte Est et sur la côte Ouest des États-Unis. Il est peu probable que ce soit la même personne », précise Jean-Marc Racine, CTO de Synamedia. Une fois en possession de cette information, le service peut choisir s’il le souhaite de bloquer le compte ou de rediriger ses fraudeurs vers la page de souscription à un forfait plus premium.

Adieu le partage de Netflix ?

Ce système baptisé Credentials Sharing Insight serait actuellement testé par un certain nombre de sociétés, mais Synamedia n’a pas encore précisé lesquelles. D’aucuns se sont empressés de dire qu’il fallait « dire adieu » à nos comptes partagés sur Netflix, mais il est important de rappeler que le service de SVOD en question n’a pas eu besoin d’une start-up pour remarquer que ses utilisateurs partageaient leur compte entre amis.

En 2016, Reed Hastings, CEO de Netflix, profitait du CES pour dire qu’il « adorait que les gens partagent Netflix » et que c’est « quelque chose de positif, pas négatif ». C’est certes une perte financière pour le service, mais difficile à chiffre, comme le piratage par exemple. Pour réduire cette perte, Netflix préfère donc envisager une augmentation de ses tarifs.

À lire sur FrAndroid : La dernière idée bizarre de Netflix : rejouer une scène d’un film immédiatement après l’avoir vue

Idéal pour occuper ses dimanches à binge watcher des saisons entières de séries exclusives. Netflix est arrivé en France en 2014 et est...

3 raisons de télécharger cette application

  • Un large catalogue de films et séries avec de nombreuses exclusivités
  • Jusque à 5 profils pour toute la famille
  • Diffusion en 4K et son 5.1