Par le biais d’un long communiqué, Mark Zuckerberg laisse entrevoir sa vision du futur de Facebook, WhatsApp et Instagram, qui tendraient vers un meilleur respect de la vie privée.

Ébranlé par plusieurs polémiques au cours de ces derniers mois, comme Cambridge Analytica, Facebook ne jouit pas d’une excellente image à l’heure actuelle. Mais Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, semble vouloir montrer patte blanche, à travers une longue publication parue sur le réseau social. Dans celle-ci, il affiche les volontés du groupe qui souhaite se tourner vers un meilleur respect de la vie privée de ses utilisateurs.

Vers plus de respect de la vie privée ?

Presque sous forme de liste à puces, Zuckerberg énonce les différents points sur lesquels Facebook va travailler. Et ils ont presque tous un même point commun : le respect de la vie privée. Il évoque six axes, sur lesquels son entreprise souhaite progresser :

  • L’amélioration des interactions privées, qui concerne surtout les services de messagerie de l’entreprise.
  • Le chiffrement et la sécurité dont profite déjà WhatsApp, Zuckerberg veut aussi en faire profiter Instagram Direct et Messenger.
  • Le paramétrage de la durée de vie des informations, ce qui permettrait aux utilisateurs de supprimer les messages automatiquement après un certain délai défini préalablement, ou avec un délai par défaut.
  • L’interopérabilité des services, comme le laissait déjà entendre une fuite. Cela permettrait à un utilisateur de Facebook d’envoyer un message à un utilisateur d’Instagram, par exemple.
  • La sécurisation du stockage des données, en ne les hébergeant pas physiquement chez des états susceptibles de vouloir y accéder.

Un bon nombre de pistes d’amélioration, dont beaucoup semblent s’orienter vers les échanges entre les utilisateurs à travers des services de messagerie. Car pour le « futur d’Internet » selon Mark Zuckerberg, « un service de communication axé sur la sécurité deviendra encore plus important que les plateformes ouvertes d’aujourd’hui ». Un futur bien loin donc de nos fils d’actualités, qui reposent sur le partage public d’informations et de messages.

La quête d’une crédibilité qui met en péril le modèle économique actuel

Facebook, selon son fondateur lui-même, « n’a actuellement pas une bonne réputation pour créer des services protecteurs de la vie privée ». En se dirigeant vers des services plus respectueux de la vie privée, on se demande à quoi ressemblera le modèle économique du groupe.

Mark Zuckerber lors d'une audience

Car aujourd’hui, si Facebook est rentable, c’est surtout grâce aux publicités, minutieusement ciblées à l’aide des données dont dispose le réseau social : âge, genre, centres d’intérêt, etc. Mais dans le futur imaginé par Zuckerberg pour Facebook, ce réseau deviendra si intime et si centré sur la vie privée que le modèle actuel ne semble pas viable.

Peut-être que cette future sécurité des échanges entre utilisateurs de Facebook permettra au réseau social de devenir une place marchande, comme le laisse déjà entendre le projet de création de cryptomonnaie de Facebook.

À lire sur FrAndroid : Facebook Messenger : comment activer le thème sombre avec l’émoji 🌙

Incontournable et connu de tous Facebook est le plus grand réseau social existant, fort de ses deux milliards d’utilisateurs et d’un nombre...

3 raisons de télécharger cette application

  • Le premier réseau social du monde avec deux milliards d’utilisateurs
  • Suivez les actus de vos amis et communiquez avec eux
  • Profitez de dizaines de fonctions