L’app de la semaine : TikTok me captive, même si je suis trentenaire

J'en deviendrais toc toc !

 

De tous les réseaux sociaux que je visite, c'est certainement TikTok qui me prend le plus de temps. Essayez pour comprendre, restez-y par plaisir.

Depuis plusieurs années, TikTok a réussi à se faire une place dans le paysage médiatique comme le nouveau réseau social en vogue chez les jeunes. Avec 700 millions de téléchargements en 2019, l’application est plus populaire que Facebook ou Messenger. Même Instagram ne fait pas le poids. Et je le confesse, j’ai participé à ce succès.

Pourtant, comme beaucoup, j’avais un regard très critique sur ce réseau avant même d’y avoir mis les pieds. Les quelques vidéos que j’avais vues, partagées sur d’autres réseaux sociaux, m’avaient fait grincer des dents plus qu’elles m’avaient tiré un sourire et les différentes polémiques à son sujet n’étaient pas très encourageantes. Mais par conscience professionnelle et par curiosité, je ne pouvais pas passer à côté d’un tel succès sans même tenter de comprendre la raison de sa croissance fulgurante. Donc j’ai téléchargé TikTok.

Tik Tok

Tik Tok

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout, TikTok c’est un réseau social basé sur des vidéos de quelques secondes. On peut liker, commenter, ou faire un « duo » pour recréer une vidéo à partir d’une vidéo existante. Pour la création de vidéos, de nombreux effets sont disponibles, permettant aux « challenges » et autres tendances de voir le jour. Vous avez certainement vu des vidéos de jeunes gens monter des escaliers au rythme d’une musique ou danser sur Bim Bam toi de Carla.

La découverte d’un nouveau monde

Mes premiers pas sur TikTok ont donc été particulièrement singuliers. Passant d’une vidéo à l’autre, sans forcément comprendre les tendances qui défilaient sous mes yeux, je me demandais pourquoi je m’infligeais une telle torture. Puis à force de temps, je suis tombé sur une vidéo étonnante de créativité. Puis deux, puis trois. Un like par-ci, un like par-là… je commençais à devenir accro sans même m’en rendre compte.

Certains TikTokers débordent d’intelligence et de créativité. On y trouve des humoristes en herbe, des cosplayers aux talents de maquillage impressionnants, des acteurs en devenir et bien plus encore. Ceux qui ont connu Vine à l’époque devraient y trouver là un digne successeur.

Puis il y a les animaux. Des chats, des furets, des hérissons, des canards… tant de bestioles mignonnes qui me font lâcher un « aaaaawwwwww » devant mon smartphone, les yeux en cœur. Et les tutos, les trucs et astuces de certains photographes, les courtes vidéos de professeurs de langue… tant de contenus qui font qu’on en ressort grandis.

La bienveillance avant tout

Mais surtout, TikTok me semble être une safe place. Les vidéos sont généralement réalisées sur le thème de la bonne humeur et rares sont celles qui sont gratuitement critiques. Les TikTokers ne sont pas là pour dire du mal de leurs pairs, ils sont là pour s’amuser et partager. Les commentaires sont aussi bienveillants dans l’ensemble, même si quelques-uns viennent bien évidemment me contredire. Il faut dire que les sujets sur TikTok sont plus légers dans l’ensemble. On n’y parle pas — ou peu — de politique ou de sujets d’actualités.

Après une journée à voir se déverser toute la haine du monde sur Twitter ou sur Facebook, je dois avouer que se perdre sur TikTok devient un véritable bol d’air. C’est pour cette raison que je m’informe en grande partie sur Reddit d’ailleurs (en plus de mes habituels flux RSS et sites d’actualité), et que je me rends de moins en moins sur les réseaux sociaux traditionnels.

Y venir c’est y rester

On entend souvent dire qu’on installe TikTok pour se moquer, qu’on y reste pour le contenu, et qu’on finit par participer. Dans mon cas, je ne sais pas encore si je participerai en postant mon propre contenu, mais il est sûr que je continuerai à venir voir ce qu’il se passe sur cet agréable réseau social pendant un moment encore, même si je m’attire les moqueries de certains de mes collègues de travail.

Les derniers articles